Tuesday, Dec. 1, 2020

Revue de presse dansée, S12-13 EP11

Ecrit par :

16 juin 2013

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s'est passé dans la presse cette semaine (semaine assez tranquille médiatiquement parlant).

revue-de-presse_160613

Le Bolchoï se sépare de Nikolaï Tsiskaridzé

Le feuilleton à multiples rebondissements continue au Bolchoï, suite à l'horrible attaque à l'acide dont a été victime le directeur du ballet, Sergei Filin, il y a quelques mois. Nikolaï Tsiskaridzé, danseur emblématique de la troupe et ennemi de Sergei Filin, n'a pas eu des paroles très tendres lors du drame, même s'il est mis hors de cause. Le Bolchoï a finalement décidé de le licencier. Suite à plusieurs avertissements, Nikolaï Tsiskaridzé n'a pas vu ses deux contrats, celui de danseur et celui de professeur, renouvelés. Tous les détails de ce dernier rebondissement sont à retrouver sur une dépêche AFP.

Très remonté, Nikolaï Tsiskaridzé a donné une interview au Figaro, faisant part d'un ego particulièrement surdimensionné ("Le Bolchoï, c'est moi"), même si son licenciement ne s'est certainement pas fait dans les règles de l'art. Le journal prend d'ailleurs ses distances avec les propos du danseur, avec un petit article-billet d'humeur.

De l'autre côté de l'Atlantique, au Canada, TheStar.com  donne des nouvelles de Svetlana Lunkina. L'Étoile avait dû quitter le Bolchoï il y a quelques mois, suite à des menaces. Et la ballerine a du mal à trouver une autre compagnie pour danser, ce qui semble curieux au vu de son talent et sa notoriété.

 

Kontakthof de Pina Bausch

Le Tanztheater Wuppertal de Pinau Bausch est à Paris en ce moment, pour présenter Kontakthof. Et la presse ne cache pas son enthousiasme sur cette oeuvre mythique : "Sa légende est déjà en marche" pour Les Échos, "Le ballet n'a pas pris une ride. Même si certains de ses danseurs, eux, ont vieilli avec la pièce et lui apporte ce supplément d’humanité qui en fait un immense spectacle", pour ResMusica. La jolie histoire de la pièce est également à retrouver sur l'AFP. Kontakthof  est donné jusqu'au 21 juin au Théâtre de la Ville. Si vous arrivez à décrocher un précieux sésame, n'hésitez pas à y aller malgré sa durée de trois heures, c'est un spectacle unique d'une grande force, et finalement très joyeux.

Kontakthof

Critiques

ResMusica est allé voir Light du Béjart Ballet Lausanne. Comme pour beaucoup (dont Danses avec la plume), la pièce n'a pas particulièrement emballé, mais la qualité de la troupe est saluée ("Tous les interprètes portent la marque de qualité de cette compagnie de très grands danseurs, au service d’un répertoire béjartien d’inégale valeur, mais toujours d’un grand intérêt"). Le Figaro a été séduit par la Cendrillon de Thierry Malandain ("De la danse, tout pour la danse"), tandis que Culturekiosque est revenu, un peu tardivement (comme à son habitude), sur le Gala des Écoles du XXIe siècle.

La Nuit de Walpurgis par les élèves de l'École de Danse

La Nuit de Walpurgis par les élèves de l'École de Danse

Interviews

Bartabas est à La Villette durant tout le mois de juin, il a donné une interview à Direct Matin pour expliquer les différentes pièces qui y seront présentées. De l'autre côté de la Manche, la grande Étoile du Royal Ballet, Leanne Benjamin, a fait ses adieux à la scène le 15 juin, à presque 49 ans. Elle a donné pour l'occasion une très jolie interview à The Arts Desk, qui a également chroniqué cette soirée si particulière.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial