Saturday, Apr. 17, 2021

Rencontre avec Dorothée Gilbert pour sa plateforme de cours de danse BalletMasterClass

Ecrit par :

8 décembre 2020

|

Catégorie :

Danseuse Étoile du Ballet de l’Opéra de Paris, Dorothée Gilbert multiplie les projets en scène et hors scène. Elle a ainsi lancé début décembre, avec son mari le réalisateur et photographe James Bort, sa plateforme BalletMasterClass. L’idée : partager avec le public son expérience de danseuse avec des vidéos de cours de danse, barre et séances à la maison, mais aussi des tutos, des coachings de variations et une série d’exercices pour travailler des points précis de la danse classique. Pour DALP, Dorothée Gilbert nous raconte ce projet et toutes ses idées pour son évolution.

BalletMasterClass, la plateforme de cours de danse de Dorothée Gilbert

Comment avez-vous eu l’idée de lancer votre plateforme BalletMasterClass ?

L’idée est venue lors du premier confinement. En tant que danseuse professionnelle, je sais comment m’entraîner. Mais je pensais aux jeunes en formation qui se sont retrouvés seuls pendant six mois, ça a dû être très difficile même avec des cours par Zoom. Puis pendant l’été j’ai rencontré des élèves de l’École de Danse, et en discutant ensemble, je me suis rendu compte que leurs problèmes étaient un peu les mêmes qu’à mon époque. Par exemple un.e professeur.e de danse peut dire à un élève qu’il n’a pas assez de cou-de-pied ou qu’il doit travailler sa souplesse, mais sans vraiment donner des exercices à faire et les élèves se retrouvent dans le flou. C’est ce qui m’avait énormément manqué pendant mon parcours, surtout que je venais au Conservatoire de Toulouse qui est très loin de l’Opéra de Paris. Quand je me suis présentée à l’École de Danse la première fois, je n’ai pas été prise et je ne savais pas pourquoi. Mes parents n’étaient pas danseurs, on ne connaissait rien au milieu de la danse. Je suis allée voir un professeur de danse qui avait envoyé de nombreux élèves à l’École de Danse et je suis revenue avec une liste de choses à travailler, mais il m’aurait fallu un outil avec des petits exercices à faire tous les jours.

 

Est-ce que donc BalletMasterClass est plutôt pour les avancés ou cela peut s’adresser à tout le monde ?

Tout le monde peut être intéressé par cette plateforme. Les vidéos "Faire de ses défauts des qualités" peuvent s’adresser à tout le monde, il s’agit d’exercices simples. Les barres sont un peu rapides et il faut apprendre vite, mais chacun peut les voir à sa vitesse, repasser un exercice, le regarder avant de le faire… Cela s’adresse finalement à tout les niveaux. La vidéo "Maintien en forme pendant les vacances" peut même intéresser des non-danseur.se.s. Ce sont des choses que je fais à la maison, comme les exercices de yoga du début que je pratique tous les jours avant de démarrer mon cours de danse. Les tutos pour préparer ses pointes ou faire son chignon restent aussi accessibles, ce sont mes conseils, en toute humilité, nés de mon expérience personnelle. Même les vidéos de coaching de variation peuvent intéresser tout le monde : on ne va pas danser Le Lac des cygnes dans son salon mais je voulais montrer comment on travaille un rôle, comment un mouvement peut changer en une correction et que l’on peut vite s’améliorer.

 

La rubrique "Faire de ses défauts des qualités" est constituée de plusieurs petits exercices simples pour travailler la souplesse ou le cou-de-pied. Comme dans votre livre Étoile(s) sorti il y a un an, vous parlez de vos défauts… Et l’on voit que vous n’avez pas la grenouille parfaite, alors que pour beaucoup, il est indispensable de l’avoir pour devenir danseuse.

Comme dans le livre, je me suis mise à nu et je montre mes défauts. On peut ne pas avoir une grenouille parfaite mais être Danseuse Étoile, en travaillant différemment ! Il y a plein de choses que l’on peut travailler et modeler et je veux aussi faire passer ce message d’espoir : quand je raconte que tout peut se travailler, c’est une conviction profonde ! Ces vidéos sont composées d’exercices très simples qui m’ont aidée pendant mon parcours, comme les exercices de barre au sol pour l’en-dehors de Jacqueline Fynnaert qui m’a suivie toute mon adolescence. Mais c’est aussi, et j'en parle pendant les vidéos, une pensée régulière. On n’améliore pas son en-dehors seulement en faisant sa grenouille tous les jours, il faut y penser régulièrement pendant sa pratique de la danse, pendant tout son cours. Je raconte aussi toutes les erreurs que j’ai pu faire et qu’il ne faut pas faire, comme ne pas respirer pendant les assouplissements ou coincer ses pieds sous un meuble pour travailler son cou-de-pied !

BalletMasterClass, la plateforme de cours de danse de Dorothée Gilbert

La plateforme comporte aussi des vidéos de coaching de variations et de pas deux. Vous avez pourtant souvent dit que vous ne souhaitez pas devenir répétitrice après votre carrière de danseuse, pourquoi alors le choix de ces vidéos ?

Le travail de répétition m’intéresse mais, dans un premier temps à la retraite, ce n’est pas ce que j’ai envie de faire. Être maîtresse de ballet à l’Opéra, c’est être sur place de 10h à 23h et j’ai envie d’abord de retrouver une certaine liberté. Mais j’aime beaucoup ce travail, donner des conseils, voir les corrections qui prennent forme et les choses devenir plus justes. Avec Inès McIntosh et Jack Gasztowtt (ndlr : deux jeunes artistes de l’Opéra de Paris), nous avons travaillé sans tricher : je ne les avais pas vus avant et nous avons filmé les séances de travail en plan-séquence, sans coupure. Et puis c’était aussi une section importante pour moi parce que j’avais envie de faire des choses un peu différentes pour ce lancement.

 

Aujourd’hui, le public a accès à 6 heures de vidéos pour son abonnement annuel, ce qui peut sembler peu par rapport à d’autres plateformes de cours de danse déjà existantes. Est-ce que d’autres contenus vont se rajouter à ce qui existe déjà ?

Oui, le public ne paye pas juste pour les 6 heures de vidéo en ligne aujourd’hui, nous voulons proposer du contenu tout au long de l’année. Nous allons mettre en ligne dans les prochaines semaines de nouveaux contenus que nous avons déjà tournés, comme une séquence "Faire de ses défauts des qualités" autour des sauts et de la batterie, des tutos sur le maquillage de scène et les pansements. Nous espérons aussi tourner de nouveaux contenus dès février, je voudrais avoir un peu de recul sur ce qui plaît le plus au public : est-il plus intéressé par de vrais cours de danse ou des séances à faire chez soi ?

 

Quels autres contenus aimeriez-vous développer pour BalletMasterClass ?

Cela dépendra des retours. J’ai travaillé sur un cours entier potentiellement faisable chez soi, sans beaucoup de déplacements et où il n’y a pas besoin d’espace. Je pense aussi faire des vidéos un peu plus pour les débutants, des barres ou des cours plus simples. J’imagine aussi des vidéos pour décortiquer un mouvement : qu’est-ce que c’est qu’une arabesque et comment l’améliorer ? Il y a des choses à dire sur tous les pas ! J’ai aussi l’idée de faire venir un.e nutritionniste, pour avoir tous les conseils que j’aurai aimés avoir plus jeune, comme la bonne nutrition pour une jeune fille ou en période de spectacle. Pourquoi pas aussi faire venir un.e kiné pour des exercices spécifiques ou des professeur.e.s de danse pour donner un cours ? J’ai beaucoup d’idées !

BalletMasterClass, la plateforme de cours de danse de Dorothée Gilbert

Quel a été le rôle de James Bort, votre mari, dans ce projet ?

Lors du premier confinement, j’avais été contacté par plusieurs plateformes pour donner des cours de danse, mais il s’agissait surtout de sites dédiés au sport, ce qui n’était pas l’idée de ce que je voulais faire. James Bort est photographe et réalisateur et il sait faire de beaux films. Il a réalisé les vidéos, a trouvé le lieu, a tout organisé, a choisi les équipes, s’est occupé de la technique… Il a pris ce qui se fait de mieux. Je voulais proposer un outil de qualité, un "bel objet", comme le livre Étoile(s). Je ne voulais pas faire quelque chose de cheap, qui ne soit pas travaillé et qui ne me ressemble pas, ce n’est pas dans mon caractère ni celui de mon mari. Je suis Danseuse Étoile de l’Opéra de Paris, je suis censée représenter quelque chose, une certaine qualité doit transparaître dans chacun de nos projets, même en dehors de l’Opéra. Et puis nous avions envie de créer quelque chose tous les deux, comme le livre. Fonder l’entreprise BalletMasterClass ensemble est une belle expérience, ce projet est vraiment né d’une réflexion à tous les deux.

 

Et à plus long terme, comment voyez-vous l’évolution de l’outil BalletMasterClass ?

Pour moi, il était important de lancer ce projet alors que je suis encore danseuse, pour la légitimité que cela apporte. Mais il y a aussi l’idée que cela puisse être un outil performant pour ma retraite et me donner plein de possibilités pour la suite. Avec ça, on peut tout faire : fédérer une communauté, proposer des cours en direct, créer des stages de danse, des masterclass à Paris ou en province… C’est un vrai projet à long terme. Mais pour le mener, il faut créer des contenus, tout va être travaillé au fur et à mesure.

BalletMasterClass, la plateforme de cours de danse de Dorothée Gilbert

Cette année 2020 est particulière pour les artistes avec la fermeture pendant de longs mois des théâtres. Le public vous manque-t-il ?

Nous avons un peu retrouvé le public avec les programmes de rentrée sur l’avant-scène mais j’ai hâte de le retrouver à nouveau ! Nous avons fait une répétition de La Bayadère comme une générale ou une première, mais sans public et c’était frustrant ! Il manque quelque chose. Pour moi, le public est primordial, on n’a pas de raison d’être sans lui. On se donne pour le public et s’il n’est pas là, cela n’a pas de sens.

BalletMasterClass, plateforme de vidéos et cours de danse, 150 euros l'abonnement annuel. 

 



Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Isabelle Broussy
    25 janvier 2021 at 21:35

    C'est franchement pas fait pour des élèves amateurs qui ne sont pas pre-pro et j'ai du mal à croire que les exercices qu'elles propose ne sont pas connus des élèves pré-pro.... J'ai l'impression que cela' ne s'adresse pas à grand monde... Mais peut être que je me trompe. La plateforme est belle, les images magnifiques et Dorothée Gilbert belle à regarder et sympathique et touchante dans sa sincérité...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial