Thursday, Dec. 9, 2021

Que sont-ils devenus – Les finalistes Danse de l’émission Prodiges

Ecrit par :

14 mai 2021

|

Catégorie :

Le 27 décembre 2014, France 2 lançait l'émission Prodiges, un concours mettant à l'honneur de jeunes artistes dans trois catégories : chant, instrument et danse classique. Depuis, le programme revient chaque année pour la période des Fêtes de fin d'année. Dans le jury, le regretté Patrick Dupond durant les quatre premières saisons auquel a succédé son amie Marie-Claude Pietragalla. Jusqu'à présent, seul Melvin Lawovi, aujourd'hui danseur à l'American Ballet Theatre, a remporté une édition de Prodiges, en 2015. Mais les autres candidates gagnantes de la catégorie Danse ont aussi su tirer leur épingle du jeu, même sans victoire à l'arrivée. Alors que sont devenus ces apprentis danseurs et danseuses ? Certaines ont intégré de prestigieuses compagnies, d'autres sont encore en formation. Tous et toutes suivent en tout cas leur chemin dans la danse. Pour DALP, ils et elles nous racontent leur parcours depuis l'émission et leurs souvenirs de ce concours pas comme les autres.  

 

Saison 1 (2014) : Hannaë Miquel, 21 ans, danseuse au Royal Danish Ballet

"J'ai participé à la première édition de Prodiges. Des personnes de la production étaient venues me voir au Chausson d'Or. Au début, je ne savais pas trop si je devais accepter. Ma professeure m'a convaincue que ce serait une belle opportunité. Danser avec un orchestre présent sur scène à vos côtés reste une expérience assez unique. Je me souviens des conseils bienveillants de Patrick Dupond, de ses corrections. En 2016, j’ai dansé un pas de deux sur l'ouverture du Barbier de Séville avec Melvin le gagnant de la saison 2. Matthew Madsen, professeur au VM ballet où nous étions tous les deux élèves, nous avait réglé cette chorégraphie. Je garde beaucoup de beaux souvenirs de Prodiges comme Le Grand concert en 2017 où j’ai dansé le Cygne accompagnée de Gautier Capuçon et Carmina Burana. J'ai rejoint le Royal Danish Ballet en août 2020 après avoir passé deux ans au Bayerisches Staatsballett à Munich. Vu le contexte, j'ai pris doucement mes marques dans cette compagnie et à Copenhague mais je me suis bien intégrée. Il y a une bonne ambiance. Nous travaillons actuellement Troisième symphonie de Mahler de John Neumeier. J'aime beaucoup le style de ce chorégraphe".


 

 

Saison 2 (2015) : Melvin Lawovi, 21 ans, danseur à l'American Ballet theatre

"Après ma victoire à Prodiges, j'ai eu de nombreux contacts. J'ai notamment participé à un clip du chanteur Amir. Et les années suivantes, à chaque fois que la production m'a appelé, j'ai répondu présent car je suis profondément attaché à ce programme. Après m'être fait une petite notoriété (et m'être assis sur le canapé de Michel Drucker !), je suis retombé dans l'anonymat. J'ai continué de travailler dur au VM Ballet. J'ai été sélectionné deux fois pour le Prix de Lausanne mais la première fois, je me suis blessé. La seconde fois, on m'a proposé un contrat à la Studio Company de l’American Ballet Theatre et un contrat à la Junior Company du Dutch National Ballet suite à ma première place aux demi-finales du YAGP à Barcelone en 2018. J'ai choisi de partir à New York. Tout s'est décidé très rapidement. C'est un tournant dans ma vie et une formidable opportunité d'expérimenter des styles très différents. Au début, j'allais voir un spectacle tous les soirs. Il y a beaucoup d'émulation dans cette compagnie. Par ailleurs, grâce à l'incubateur mis en place pour l'ABT, j'ai pu créer un pas-de-deux intitulé Soirée nocturne. J'aime beaucoup cet autre rapport aux danseur.se.s."


 

 

Saison 3 (2016) : Clara Mousseigne, 17 ans, Quadrille au Ballet de l'Opéra de Paris

Clara a été engagée dans le corps de Ballet de l'Opéra de Paris en octobre 2020 après avoir été élève de l'École de Danse. Elle n'a pas répondu à nos sollicitations.


 

 

Saison 4 (2017) : Jasmine Atrous, 15 ans, élève à l'École de Danse de l'Opéra de Paris

Lorsqu'elle s'est présentée à Prodiges, Jasmine était élève du Centre artistique Chorégraphia, près de Montpellier. Elle est actuellement élève en deuxième division à l'École de Danse de l'Opéra de Paris. Conformément au règlement de l'École, elle n'a pas été autorisée à répondre à nos questions.


 

 

Saison 5 (2018) : Chloé Hoffmann, 12 ans, élève à l’École du Ballet de Paris Stanlowa

"J'avais à peine dix ans quand j'ai participé à Prodiges sur les recommandations de la directrice de l'Académie de danse la Tour, à Paris. Cette aventure a été tout simplement magique, du début jusqu'à la fin. "Ne perds jamais cette petite flamme qui te rend unique." Je n'oublierai jamais ce que m'a dit Marie-Claude Pietragalla à l'issue de la compétition. Parmi mes souvenirs précieux de jeune danseuse, il y a aussi mes deux participations au Youth America Grand Prix (YAGP) : la première en 2018, j'étais dans le top 8 et j'ai pu vivre la grande finale à New York. En 2019, j’ai été classée 3e. Grâce à cette place, j'ai obtenu une bourse pour un stage d’été à l'Académie Princesse Grace qui, hélas, a été annulé en 2020 en raison de la crise sanitaire. Alors cette année, j'ai refait le parcours de sélection et je suis très heureuses d'avoir été retenue à nouveau. J'ai hâte d'y être tant cette école me fait rêver. Actuellement, je suis élève à l’École du Ballet de Paris Stanlowa avec des professeur.e.s qui m’apprennent beaucoup. Dernièrement, j’ai eu la chance de participer au film En corps de Cédric Klapisch. Je joue le rôle de Marion Barbeau, jeune. Quelle expérience inoubliable de vivre ces jours de tournage et de côtoyer cette magnifique danseuse. Très inspirant !"


 

 

Saison 6 (2019) : Mathilde Valin, 15 ans, élève à la Dutch National Ballet Academy

"L'année 2019 a été riche en rebondissements. Il y a eu l'enregistrement de Prodiges et j'ai tout de suite enchaîné avec le YAGP 2020 à Paris. J'ai terminé dans le top 12 des finalistes. Tout s'est enchaîné très positivement. Élève au VM Ballet, j'ai tenté la Dutch National Ballet Academy et j'ai été prise. Quel bonheur pour moi ! C'est une école magnifique qui me fait rêver depuis toute petite. L'année 2020 a malgré tout été compliquée, pas facile de danser quand on est confinée dans sa chambre. Heureusement, je suis bien entourée par mes parents qui me suivent partout où je vais. Là, nous avons tous déménagé à Amsterdam et je prends mes marques à la Dutch National Ballet Academy. Après ma participation à Prodiges, j'ai reçu beaucoup de messages de félicitations. C'est très plaisant quand on est encore une jeune danseuse de se sentir encouragée. C'est une expérience unique que de danser devant autant de monde. Elle m'a apporté beaucoup de joie."


 

 

Saison 7 (2020) : Juliette Baud, 13 ans, élève au VM Ballet de Toulouse

"Quand mon professeur m'a proposé de participer à Prodiges, j'ai été très heureuse car c'est une émission que j'ai toujours regardée. Me retrouver devant le jury et devant Marie-Claude Pietragalla était forcément impressionnant, malgré tout, j'ai géré mon stress. Les conditions d'audition étaient un peu compliquées en raison du confinement du printemps 2020 mais j'ai tout de même été retenue. Le tournage a eu lieu fin août juste avant la rentrée des classes. La meilleure semaine de l'année 2020 ! Ça faisait tellement de bien de se retrouver tous ensemble, de partager notre passion pour la danse ou la musique. Bien sûr, c'est un concours, mais il règne un bel esprit de famille sur le tournage. Après, c'est difficile de garder le secret durant ces mois ! Je suis en deuxième année au VM Ballet. Je m'y plais beaucoup. Je veux continuer d'y progresser au maximum avant de passer des auditions dans des écoles et des concours comme le Prix de Lausanne."


 




 

Share This Article

Related News

About Author

(2) commentaires

  1. Aventure
    11 juin 2021 at 08:12

    Très chouette d'avoir des nouvelles de ces tout jeunes et brillants danseurs ! Je me souviens particulièrement d'Hannaë (revue au Prix de Lausanne avec plaisir), Melvin et Chloé. Je serais curieuse également de savoir où en sont les danseurs vus dans les documentaires sur l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris, (les tout petits rats de l'Opéra, Graines d'Etoiles) notamment ceux qu'on ne voit pas à l'Opéra de Paris !

  2. Sandrine
    27 juin 2021 at 13:40

    Rien à dire sur Simon Regourd de la saison 1, qui après avoir été à la Royal Ballet School a intégré le Norwegian National ballet?

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial