Monday, Sep. 23, 2019

Yann-Alrick et Flore : “Le swing, c’est fun !”

Ecrit par :

17 octobre 2011

|

Catégorie :

Quelques jours après la finale de La Meilleure danse, rencontre avec le duo vainqueur Yann-Alrick et Flore, qui ont su charmer le public grâce à leur danse swing pleine d'humour et d'imagination. 

LA MEILLEURE DANSE

Dans quel état d'esprit êtes-vous quelques jours après la finale ?

Yann-Alrick : On n'a pas vraiment réalisé. Pour nous, la vie a juste repris. Ça vient petit à petit, on reçoit des messages de félicitations, donc effectivement, je pense que nous avons bien gagné ! (rires).

Commençons par le commencement : comment avez-vous découvert la danse ?

Flore : Depuis que je suis toute petite, j'ai toujours aimé danser, bouger. J'ai commencé à prendre des cours de jazz à 14 ans. Puis je suis montée sur Paris, où j'ai intégré une école de formation en jazz. C'est là que j'ai découvert tout ce qui était danse de couple. J'ai tout de suite accroché, et j'ai continué vers d'autres styles, le boogie, le rock, les standards, les latines...

Yann-Alrick : Quand j'étais tout petit, à 6 ans, j'ai vu le clip de Michael Jackson Thriller. Tous les ans, mes parents nous demandaient ce que nous voulions faire comme sport, c'est très important dans la famille. Et cette année-là, j'ai répondu : "Je veux faire la danse de Michael Jackson". Au tout début, j'ai pris des cours de modern'jazz. Puis mon professeur a vu mon potentiel et m'a mis au rock. J'avais sept ans.

Comment vous vous-êtes croisés ?

Flore : J'avais mon partenaire en boogie et Yann-Alrick dansait avec sa sœur. Un jour, nous avons fait une démo ensemble, et nous avons gardé contact. Quand Yann-Alrick est venu sur Paris un an après, il cherchait une danseuse pour faire des démos. Et moi, je ne dansais plus avec mon partenaire... C'est comme ça que l'on s'est mis ensemble pour la danse. C'était il y a deux ans.

Quel est votre rythme de travail ?

Yann-Alrick : En fait, on a travaillé rarement ensemble. On a dû faire en tout et pour tout quatre à cinq démos sur deux ans, et on travaillait la semaine qui précédait, c'est-à-dire très peu. Flore et moi avons nos partenaires respectifs avec qui nous dansons souvent ensemble.

Flore : En fait, c'est pour l'émission qu'on a le plus travaillé ensemble !

LA MEILLEURE DANSE

Pourquoi avoir fait l'émission ensemble alors ?

Yann-Alrick : Je ne sais plus ! (rires). C'est la production qui m'a appelé pour me proposer de passer le casting. Moi, ça me tentait bien. Je n'ai pas vraiment réfléchi, ça a été Flore tout de suite dans ma tête. Je lui ai demandé si elle était dispo, elle m'a dit oui, puis go.

Flore : Avec Yann-Alrick, je suis dans le swing. Avec mon partenaire, je travaille sur les autres styles de danse. Pourquoi ne pas tenter l'aventure ? Je me suis dit que ça pouvait être intéressant. Même si on n'est pas pris, c'est toujours une expérience. Au final, on a bien fait puisqu'on a gagné ! (rires de Yann-Alrick). On ne pensait pas arriver jusque là, c'est une bonne surprise.

Qu'avez-vous pensés des autres candidats en arrivant sur le plateau de l'émission ?

Flore : Au moment des castings, on n'a pas pu voir les autres candidats. On a vraiment pu les regarder lorsque l'on a été sélectionné, et surtout à partir de la troisième émission.

Et ça a donné quoi ? 

Flore : Mince, ils sont vraiment bons !

Yann-Alrick : On s'en est pris pleins les yeux. Et c'était très agréable à regarder. On est friand de danse, et on est toujours content de regarder, d'admirer.

Il y avait des candidat-e-s qui vous impressionnaient particulièrement ?

Flore : Mansour m'avait beaucoup marqué.

Yann-Alrick : Moi aussi je l'avais beaucoup aimé.

Flore : J'ai aussi beaucoup apprécié Speedylegz & Diablo, j'étais persuadée que c'était eux qui allaient gagner.

Yann-Alrick : On était très admiratif de leur façon de danser.

Flore : Il y avait de toute façon beaucoup de groupes de hip hop très talentueux, avec beaucoup d'humour.

LA MEILLEURE DANSE

Et au milieu d'eux, faire du swing qui a une réputation d'être ringard, ça ne vous a pas inquiété ?

Flore : Non. Nous, on ne trouve pas ça ringard, on trouve ça fun. On s'est dit qu'on allait faire changer d'avis le public. Souvent, les gens du hip hop connaissent les danses swing, et ils sont très intéressés par ça.

Comment vous-êtes vous préparés pour la finale ?

Flore : On est parti en vacances chacun de note côté, on n'a pas eu trop le temps de s'entraîner au début. 

Yann-Alrick (en rigolant) : Il n'y a que toi qui est partie en vacances !

Flore : Du coup, on a vraiment commencé à travailler quand on a eu les thèmes imposés, trois semaines avant la finale, ça nous a vraiment motivé. On s'est bloqué des horaires, on a commencé à travailler. On a bossé deux semaines sans relâche. 

Le travail sur les thèmes imposés a été difficile ? 

Yann-Alrick : On était vraiment stressé. Pour le premier thème avec la corde et les rubans, ça a été l'aventure. Au tout début, c'était corde OU rubans, donc on a commencé à travailler avec les rubans. Dix jours plus tard, la production nous a appelé, pour nous dire que c'était ET. Bon, on s'est retrouvé vraiment mal. Pas d'idée, pas d'inspiration. Puis on est parti sur quelque chose de très différent. Trois jours avant l'émission, la production nous a dit que ce n'était pas ce qui nous correspondait le mieux, on a donc tout changé.

Pourquoi avoir choisi d'autres danses que le swing durant la finale ?

Flore : Avec Yann-Alrick, on est pluridisciplinaire, on touche un peu à tout. J'ai fait du jazz, Yann-Alrick a touché au hip hop, on faisait tout les deux de la salsa, des latines... Pour les premières émissions, il ne fallait montrer que le swing. Au fur et à mesure, on a montré tous les styles de danse que l'on savait faire. Pour la finale, on avait envie de se faire plaisir. On s'est fait aider pour la partie contemporaine, puis par notre chorégraphe pour le tango. On voulait vraiment montrer quelque chose de différent, et tout ce qu'on était capable de faire dans d'autres styles.

LA MEILLEURE DANSE

Durant la finale, vous pensiez que vous pourriez gagner ?

Yann-Alrick : Non, on s'attendait à aller au rattrapage ! On avait commencé à discuter de ce que nous pourrions dire au jury. On ne pensait déjà pas à aller en finale, donc la gagner...

Flore : J'étais contente de ne pas aller au rattrapage. Parler pendant trente secondes, je n'étais pas vraiment tentée par cette solution.

Et quand vous avez vu le mot "Vainqueur" sur votre photo, qu'avez-vous ressenti ?

Yann-Alrick : Ça surprend !

Flore : "Et merde" (rires). On ne s'y attendait franchement pas, donc c'est une bonne surprise. Je pensais vraiment que ce serait Speedylegz & Diablo qui gagneraient, je m'attendais à les féliciter. Je suis restée sans voix... Après, quand tout le monde a commencé à nous féliciter, c'est là que j'ai commencé à me rendre compte que oui, on a vraiment gagné, ce n'est pas une blague ! Ça met un peu de temps. On n'a pas eu le temps de réagir. Il n'y a que maintenant que je commence à me dire que c'est vrai, on a gagné.

Que s'est-il passé tout de suite après la fin de l'émission ?

Flore : On a tout de suite été attrapé par la production parce qu'on avait plusieurs interviews. On a à peine eu le temps de voir nos parents. On a ensuite été alpagué pour parler un peu avec le jury. Après, on a réussi à voir nos parents. Puis le temps de rentrer chez soi, il était 3-4 heures du matin, on était juste épuisé. Cela faisait deux jours qu'on travaillait de 9 heures à 23 heures. On n'a pas vraiment eu le temps de profiter le soir-même.

Vous avez pu parler avec le jury au cours de l'émission ?

Flore : Une fois seulement la finale passée. Ils nous ont félicités, nous ont dit qu'on les avait vraiment agréablement surpris sur la dernière prestation.

Ils ne vous ont pas donné de conseils au cours de l'émission ?

Yann-Alrick : Sur la demi-finale, Redha m'a dit qu'il fallait que je sois plus centré sur moi-même, et moins sur le public. J'ai beaucoup travaillé là-dessus. Sur la finale, il a dû s'en rendre compte et il m'a fait la remarque. J'étais content.

Grâce à votre victoire, vous allez pouvoir participer à un spectacle de Franco Dragone. Vous en savez plus ? 

Flore : On n'a pas eu le temps de lui parler. On nous a juste dit qu'on recevrait un courrier d'ici peu pour nous expliquer comment ça allait se passer, et qu'ils nous contacteraient bientôt. C'est pour un projet qu'il veut monter lui.

Vous avez eu d'autres contacts ? 

Flore : On a été contacté par des gens avec qui on avait plus ou moins travaillé avant, des écoles de danse, avec qui on avait fait des démos. Les personnes nous ont rappelées. Et comme on ne sait pas trop encore où ça en est pour le projet de Franco Dragone, on accepte pour l'instant.

Vous avez également remporté 30.000 euros. A quoi vont-ils vous servir ? 

Flore : Je vais les mettre de côté. Je voudrais partir aux Etats-Unis me perfectionner dans certains styles de danse, je pourrais voir venir.

Yann-Alrick : Je vais les mettre sur un compte, ça pourra toujours servir quand il y aura un anniversaire ou Noël, je n'aurais plus de problème pour faire des cadeaux !

Vous avez envie de danser plus souvent ensemble maintenant ?

Yann-Alrick : Moi oui, mais Flore non. Elle a dit qu'elle voulait partir aux Etats-Unis sans moi, je ne suis pas sûr qu'on va continuer à danser ensemble (il se marre).

Flore : C'est une blague ! On n'a que des bonnes choses à faire ensemble.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(5) commentaires

  1. Cams
    17 octobre 2011 at 22:40

    C'est sympa cette interview!
    Ils ont l'air très sympa tous les deux. Ils respirent la simplicité et la générosité.

  2. Claire
    17 octobre 2011 at 23:12

    Moi j'ai juste envie de les remercier...

    Toutes leurs prestations sont un formidable hommage à la danse, tous ces mélanges, cet habileté à passer d'une danse à l'autre : cela montre bien que la danse n'est pas cloisonnée, elle est universelle. Ces prestations m'ont redonné l'envie de danser, et m'ont rappelé pourquoi j'aime la Danse. Donc merci à eux !

    Et merci à vous Amélie pour cet interview, et pour ce blog que je suis avec de plus en plus de plaisir ! :D

  3. Fab
    18 octobre 2011 at 13:01

    Ils donnent l'impression de travailler ensemble depuis des années. Chapeau bas et merci pour cette interview!

  4. elendae
    18 octobre 2011 at 18:18

    Moi aussi j'ai été surprise d'apprendre qu'ils ne travaillaient pas ensemble de façon permanente, il y a une telle complicité entre eux !
    Sinon ils en vivent en fait ou ils ont d'autres activités à côté ?

  5. Amélie
    23 octobre 2011 at 20:21

    @ Claire : Merci beaucoup Claire :) Moi aussi je suis très contente de les avoir vu gagner.


    @ Fab : c'est vraiment surprenant, quand on les voit danser, cela semble tellement rôdé :shock: 

    @ Elendae : non, ils-elles sont danseur-se-s, c'est leur métier. 

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial