Thursday, Feb. 27, 2020

Conseil pratique – S’entraîner aux sports d’hiver

Ecrit par :

4 décembre 2019

|

Catégorie :

La saison froide s’installe. Comment ne pas résister à séjourner quelques jours en montagne pendant les vacances ? L’altitude, le blanc des cimes, la fraîcheur du vent, autant de sensations inconnues des studios de danse. Et les sports d'hiver ne sont pas incompatibles avec la pratique de la danse. Ce conseil pratique vous donne ainsi quelques astuces pour maintenir votre entraînement lors de votre séjour d'hiver à la montagne.

 

Un bol d’air de bon matin

Ouvrez les fenêtres et respirez ! Et vous oublierez les odeurs et la moiteur des salles de danse. L’air pur de la montagne est très recherché par les sportifs et sportives de haut niveau. La réduction de l’oxygène dans l’air permet en effet d’augmenter la production de globules rouges dans le sang, la quantité d’oxygène transportée par le sang vers les muscles augmente. La performance et l’endurance sont donc au rendez-vous.

Cependant, l’arrivée en montagne nécessite pour certain.e.s de s’acclimater à cette réduction de concentration d’oxygène dans l’air. Des maux de tête peuvent apparaître. Laissez-vous un temps d'adaptation avant de déferler sur les pentes. Augmentez aussi votre consommation d’eau même si le froid vous cisaille le corps.

Conseil pratique - S'entraîner aux sports d'hiver

L’échauffement

On ne déroge pas à la règle. Quelle que soit l’activité choisie, pensez à réveiller votre corps. Certaines pratiques demandent un rendement continu des muscles. Pour éviter de les tétaniser, échauffez-vous ! Comme pour la danse, faites une répétition de flexions avec le buste comme avec les jambes. Concentrez- vous sur la zone du genou : assis.e, développez le bas de jambe devant vous, soutenez et relâchez. Répétez le mouvement. Enfin, n’oubliez pas qu’un bon échauffement doit élever la température corporelle.

 

Le cours

Profitez des nombreuses activités qui s’offrent à vous pour découvrir des muscles dont vous ignoriez l’existence. Le sport en montagne permet en effet de travailler des muscles moins sollicités en danse. L’endurance s’intensifie. Les muscles travaillent souvent en continue au point de créer des crampes ou de se tétaniser durant l’effort. Ces nouvelles sensations ont du bon. Prise de force musculaire, meilleure endurance, travail de coordination et autonomie dans l’exécution sont autant de points à développer.

- Le ski de fond sollicite l’ensemble du corps. Le travail musculaire se fait avec coordination. Si vous préférez le skating, vous attaquerez le sol par l’en-dehors du bas de jambe.

- Le snowboard vous permettra de simuler une quatrième. La glisse se fait par un transfert du poids du corps de l’avant du pied à l’arrière du pied. Vous travaillerez ainsi la proprioception de vos pieds, la réception et la propulsion. On se rapproche de quelques relevés sur demi-pointes. Cependant, protégez vos poignets.

- Le ski alpin est le plus pratiqué. Les abdominaux et les quadriceps sont sur-sollicités. Au retour, les grands sauts seront spectaculaires.

- La randonnée en raquettes est tout aussi physique. L’ensemble du corps travaille. Pensez à votre port de tête afin de mieux admirer le paysage

- Si vous vous sentez fatigué.e, pensez à faire une balade en chien de traineau ou un peu de luge.

Conseil pratique - S'entraîner aux sports d'hiver

L’environnement

Le ski reste un sport à risques. Restez concentré tout au long de l’activité. Votre environnement alors rempli de surprises n'a pas la même influence qu'un espace neutre tel un corps de ballet. Ne vous surpassez pas nécessairement même si c’est la course pour arriver au front de neige, restez prudent et écoutez votre corps.

 

Le gala

Si vous n'avez pas encore ou suffisamment libéré votre fibre artistique et émotionnelle, profitez d’une fin de journée à la patinoire. Quel que soit votre niveau de glisse, on y retrouve les aléas d’un cours de danse. On se retient aux bordures de la patinoire le temps de prendre ses appuis. On réalise quelques fentes, arabesques et autres secondes. Pour les plus aguerri.e.s, pirouettes et entrelacés se dessinent. Les bras flottent et se soutiennent avec grâce. C’est votre moment : Bravo !

Conseil pratique - S'entraîner aux sports d'hiver

La récupération

Quel que soit le succès de la journée, on récupère. Certes, une bonne raclette n’est pas de refus pour faire le plein de protéines... Mais surtout on s’accorde un moment pour soi afin d’étirer l’ensemble des muscles et se calmer du trop-plein d’adrénaline. Si vous avez votre rituel d’étirements, n’hésitez pas à le refaire après votre journée de ski. Pensez à vous concentrer sur les cuisses et notamment les quadriceps. Étirez les muscles autour du bassin comme les fessiers, les adducteurs, le psoas et n’oubliez pas le bas du dos.

Réhydratez-vous à l’eau sans abuser du vin chaud l'alcool déshydratant les muscles, évitez surtout les vins blancs et champagnes.

 

Rien n’est très bon ou très mauvais pour la danse. Ce qui est indispensable, c’est de découvrir son corps et de visualiser ses zones de force comme ses faiblesses. Être respectueux.se avec soi. Enfin, si malgré tout une blessure vous immobilise, pensez qu’une barre au sol est envisageable. Ajoutez-y une pointe artistique et le tour est joué.




 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial