Thursday, Dec. 2, 2021

La Danset et la grossesse 1/5 – L’annonce

Ecrit par :

20 octobre 2021

|

Catégorie :

Vous pratiquez la danse, depuis des années ou juste quelques mois. Et dans votre vie, vous songez à avoir un enfant, à moins que votre grossesse n'ait déjà débuté. Et plein de questions se posent à vous. Comment concilier la pratique de la danse avec la grossesse ? Est-ce que l'on arrête ou l'on continue la danse pendant ces quelques mois ? Y-a-t-il des exercices à ne pas pratiquer ? Attendre que la cigogne passe est un enchaînement de pas et d'équilibre. DALP vous propose donc cette saison un dossier spécial pour faire rimer la grossesse avec la pratique de la danse en amateur. Et suivez au fil des mois comment votre art peut vous aider durant cette période particulière. Débutons sur la ligne de départ avec, comme premier épisode, l'annonce d'un changement et d'un supplément dans votre vie.

La Danset et la grossesse - L'Étoile Iana Salenko pendant sa grossesse

 

Petit récap' de la professeure de danse

La grossesse se rapproche de l'Art : c'est un état limité dans le temps où votre corps et votre esprit créent une œuvre. Les changements physiques et émotionnels sont importants et nécessaires. Cependant, telle la création d'une œuvre, ils ne sont ni immédiats ni identiques et peuvent prendre divers chemins. À ce titre, le suivi médical et spécialisé est indispensable. Il n'est pas remplaçable par des interprétations ou des conseils. Votre santé physique et mentale prime.

 

Avant l'Annonciation

Avoir un enfant implique de multiples modifications. Pour vivre cette évolution avec patience et sérénité, ne déclenchez pas la Révolution. Installez un cadre de vie équilibré bien avant la conception. Alors dansez, dansez, dansez ! Inclure la danse au quotidien vous permettra d'avoir une pratique sportive et de vous préparer à recevoir la vie : la danse, comme pratique artistique, sportive, intellectuelle et sensorielle, sera votre atout pendant votre grossesse.

Malheureusement de nombreuses femmes cessent leur passion avant même de tomber enceinte, malgré les recommandations. Pourtant, il est conseillé de pratiquer une activité de 30 minutes par jour. Soutenir cette moyenne avec les déterminants de chaque personne peut sembler difficile. Alors quel que soit votre projet d'enfants, continuez à danser ! Vous sortirez de la sédentarité, augmenterez votre masse musculaire. La base de toutes les danses reste de plus le bassin. La mobilité et la maîtrise de cette zone est indispensable pour progresser dans notre passion. Il doit en être de même durant la grossesse pour arriver à l'accouchement sans crainte.

Vous débutez la danse ? Franchissez la porte du studio sans attendre : le corps sentira les premiers bienfaits de la danse seulement après trois mois de régularité.

 

Après l'Annonciation

Ça y est, vous le sentez : quelque chose se passe dans votre corps. Les multiples modifications dues à la grossesse ne sont pas immédiates et propres à chacune. Certaines vont ressentir des tensions dans la poitrine, d'autres une grande fatigue, d'autres encore... rien du tout ! La première chose à faire est une prise de sang, et d'en profiter pour faire un bilan médical. Votre médecin, sage-femme ou gynécologue est là pour vous guider dans votre parcours médical. Quant à la danse, c'est le bon moment pour réfléchir à votre pratique dans son contenu, son intensité, sa durée. Maintenir le rythme des cours de danse vous permettra d'optimiser la prise de poids (même si chacune est différente sur ce point-là) et de lutter contre le diabète gestationnel. Votre professeur.e de danse est la bonne personne à qui en parler.

Le temps de pratique hebdomadaire

- Vous avez deux cours de danse par semaine. En début de grossesse aussi, 30 minutes de pratique sportive par jour sont tout autant recommandées. Si l'on met en parallèle cette recommandation à votre danse, vous pouvez donc maintenir vos deux cours de danse hebdomadaires, si c'est déjà ce que vous faites régulièrement.

- Vous avez un cours de danse par semaine. Continuez votre entraînement habituel... et n'hésitez pas à relever l'intensité progressivement.

- Vous avez plus de deux cours de danse par semaine. Si vous pratiquez plus de quatre heures par semaine, il est tout à fait possible physiquement en début de grossesse de maintenir ce rythme. Néanmoins pour les plus sportives d'entre vous, un suivi cardiologique est recommandé.

 

Le travail en cours de danse

- Pendant ces quelques semaines, vous n'irez pas chercher la performance d'un entrechat mais plutôt le travail pelvien. L'équilibre et la posture de la colonne seront une nécessité constante.

- Parmi les changements anatomiques et physiologiques dus à une grossesse, vous trouverez aussi des transformations articulaires avec une hyperlaxité ligamentaire et une amplitude articulaire. De bons atouts pour œuvrer à votre souplesse. Mais ne vous jetez pas en grand écart malgré tout !

- La respiration prendra du volume dès le début de la grossesse avec une remontée du diaphragme. S'ajoutent le débit cardiaque et la pression veineuse au niveau des jambes. Le temps de récupération du cours de danse sera donc à privilégier.

 

La tenue en cours de danse

Pour la pratique quotidienne , privilégiez vos habitudes de prémenstruations. Privilégiez une brassière avec plus de soutien. Si vous êtes ballonnée, n'hésitez pas à porter un châle au lieu de la jupette. Et Hydratez-vous ! Si vous vous médicamentez, consultez immédiatement votre médecin. Enfin si votre professeur vous irrite... respirez !

 

Le mental

Avec tous ces changements physiques s'ajoute votre mental, à ne pas oublier non plus. Et la danse le nourrira, un argument de plus pour ne pas délaisser votre pratique. Alors défoulez-vous sur la piste et les studios de danse ! Le stress diminuera et votre estime sera dans les étoiles. Enfin le repos n'est pas un mérite, il est nécessaire.

 

À ne pas oublier

La danse n'augmente pas le risque néo-natal ou de fausse couche. C'est votre état de santé et le suivi médical qui permettront l'activité physique, sa substitution ou encore son arrêt.

 

Cette heureuse nouvelle ouvre le chemin de nombreux progrès physiques. Nous nous retrouverons dans quelques semaines pour notre deuxième article, consacré au premier trimestre de la grossesse. En attendant, échangez avec vos professeurs de danse pour optimiser et personnaliser votre danse à votre condition physique.

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial