Tuesday, Nov. 29, 2022

Conseil pratique – La glissade

Ecrit par :

2 mars 2022

|

Catégorie :

Il y a des cours où votre professeur-e de danse insiste : "N'oubliez pas la deuxième jambe, elle est à la traîne !". Sauf  que vous avez l'impression d'avoir un boulet accroché à la cheville qui ne vous donne guère l'élan voulu. Souvent, cette correction porte sur le pas de liaison dit glissade. Avec ce conseil pratique, glissons de ligne en ligne pour la découvrir et l'améliorer. 

Conseil pratique - La glissade

La glissade - La théorie

La glissade est un pas incontournable de la danse classique. Elle permet la liaison entre des mouvements d'envergure ou de technicité. Vous transférez ainsi votre corps d'une jambe sur l'autre dans la direction souhaitée.

Lorsque l'on débute dans la danse, la glissade s'apprend de côté. Décortiquons ainsi ce mouvement : pliez en première, troisième ou cinquième position, dégagez une jambe de côté en brossant le pied au sol jusqu'à pointer le pied, l'autre jambe restant dans la position de demi-plié. Puis transférez le poids sur ce pied pointé en réceptionnant le corps sur un demi-plié. L'autre jambe s'allonge à son tour et pointe jusqu'au bout du pied, pour revenir en position de départ. Cette dernière brosse aussi le sol et recrée la première, la troisième ou la cinquième position en pliant.

La glissade peut ainsi se faire en avant (en descendant), en arrière (en remontant), en position dite ouverte, croisée ou diagonale. Votre professeur-e de danse peut aussi vous la proposer avec un départ ou une réception en quatrième position, et d'autres professeurs s'offusquer de cette façon de faire.

 

La glissade - Un peu d'histoire

La glissade est un pas de base, riche en transmission et en histoires. Si vous remontez au temps des rois, la glissade en danse baroque est la combinaison de deux coupés (soit deux appuis de pied au sol) , l'un finissant dessous, l'autre dessus. Le premier temps se fait de plus sur l'élévation et non sur la fermeture.

Dans la technique française de la danse classique, la glissade est, comme son nom l'indique, glissée. Mais dans la technique balanchinienne, la glissade est dite sautée. Enfin, l'interprétation artistique peut genrer le pas. Pour mesdames, la glissade est ainsi plus courte, légère et impulsée. Pour messieurs, elle peut être plus large et linéaire au plancher.

Conseil pratique - La glissade

La glissade - Dans la pratique 

En cours de danse, la glissade s'utilise dans la partie dite du milieu, durant les petits et/ou grands allegro, la batterie ou les sauts, afin de mettre l’accent sur votre énergie d’exécution. Vous glissez en effet le poids du corps d'une jambe sur l'autre pour redescendre le centre de gravité et densifier ainsi l'élan.

Dans ses corrections, votre professeur-e de danse cherche à précipiter la fermeture de la glissade pour optimiser en temps et en énergie la suite de votre danse. C'est en général là qu'intervient sa fameuse phrase : "N'oubliez pas la deuxième jambe !". Imaginez que vous exécutiez votre danse avec un boulet accroché au pied. Tel un prisonnier, vous vous traînez, vous fatiguez et défaillez à la fin de l’enchaînement. Une danse lourde en perspective, ce n'est pas vraiment idéal...

Notre conseil - La réussite de l’enchaînement dépend bien souvent de la technicité et de l'énergie mises dans votre glissade. L'impulsion se fait sur une jambe pliée avec l'axe du corps et l'équilibre. Au moment de l'ouverture de la jambe, le bassin ne doit donc pas être entraîné. Si votre bassin est une règle à niveau, la bulle d'air doit être visible, centrée. Votre bassin doit rester au-dessus de votre jambe d'appui. De même à la réception, le bassin doit être sur l'axe d'équilibre, sur le plié, au-dessus des deux pieds. Plus tard, cette maîtrise vous facilitera l'élan ainsi que la prise de force.

Enfin, la glissade doit être placée musicalement. Et oui, ça ne suffit pas de savoir la faire, il faut aussi que l'intention du pas soit rythmée à l'ensemble de l'enchaînement et au minimum sur le pas qui suit. Certains professeurs vous orientent sur une fermeture de glissade en accord avec la pulsation. D'autres préféreront l'élévation ou le zénith du pas sur la pulsation de la musique.

Maintenant que la glissade a été décortiquée sous toutes les directions (ou presque!), il ne vous reste plus qu'à l'affiner. Taillez chaque facette pour faire briller vos allegros et éblouir votre public.

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial