Friday, Oct. 19, 2018

Les Démonstrations 2012

Ecrit par :

6 février 2013

|

Catégorie :

C'est drôle comme les Démonstrations de l'École de Danse de l'Opéra de Paris sont à la fois très ressemblantes et très différentes chaque année.

De décembre en décembre, les impressions générales sont ainsi toujours les mêmes. Il y a inconditionnellement cette véritable admiration envers ces jeunes élèves, parfois de très jeunes enfants, si concentrés, si visiblement heureux d'être sur scène, déjà si forts techniquement et capables aussi bien de faire une diagonale de grands jetés, un exercice de danse contemporaine ou une improvisation de mime. Les professeur-e-s aussi laissent les mêmes impressions. On est séduit-e par la pédagogie de Bertrand Barena ou Wilfried Romoli, le souci de la musicalité de Carole Arbo, la richesse des exercices de Véronique Doisneau, la précision de Francesca Zumbo ou l'inventivité de Scottt Alan Prouty.

Et pourtant, chaque année, ces Démonstrations sont différentes. Cela vient d'un exercice transmis de génération en génération, un point précis abordé, une nouvelle façon de voir les choses, un-e élève qui se remarque, un groupe qui émerge... C'est ainsi que, même si ces Portes ouvertes gardent le même rythme immuable d'année en année, c'est toujours un plaisir d'y aller, de découvrir le temps d'une journée le quotidien des Petits Rats... et même d'en parler deux mois après.

Demonstrations_final.JPG

Les classes de danse classique

6e division garçons. Professeur Bertrand Barena, pianiste Tristan Lofficial.

Cette classe de bouts de chou déjà si concentrés fait toujours son petit effet pour démarrer ces Démonstrations. Le travail est très propre, même si le professseur s'exclame malicieusement : "Ah les petits, ça bouge tout le temps !". Les élèves ont eu droit à deux exercices plutôt longs, de dégagés relevés et de préparations aux tours en l'air. Tout semble déjà en place, les bases sont là pour aller plus loin techniquement par la suite.

6e division filles. Professeure Véronique Doisneau, pianiste Yuko Tsuchiya.

Pour cette classe nombreuse, la professeure a choisi de faire des exercices plus courts, mais plus nombreux, ce qui donne aussi un éventail plus large de leur travail. Ces mini-danseuses montrent déjà une certaine musicalité dans les ports de bras, paraissent plus assurées que leurs collègues masculins. Le tout se termine par un très joli exercice de petites batterie et de pas de valse, dansé comme un véritable petit corps de ballet.

5e division garçons. Professeur Marc Du Bouaÿs, pianiste Tadeusz Gieysztor.

La différence de niveau avec la classe du dessous est grande ! Et les garçons ne sont pas en reste avec un difficile adage et des pirouettes arrivées équilibres. Certains ont déjà un certain moelleux dans leur danse.

5e-division_garc_on.jpg

5e division filles. Professeure Marie-José Redont, pianiste Isabelle Van Brabant.

La classe a travaillé plus particulièrement la coordination et la petite batterie ainsi que les sissonnes. La professeures veut mettre l'accent sur l'atterrissage du saut, travaillé à la barre puis au milieu, pour montrer au public une certaine évolution. Les élèves mettent beaucoup de coeur dans leur travail, beaucoup de musicalité. C'est une très jolie classe.

4e division garçons. Professeur Wilfried Romoli, pianiste Masako Shimura.

Là encore, le niveau a clairement monté d'un cran avec la classe du dessous. Les élèves enchaînent un exercice de dégagés, un long adage complexe et des tours pas faciles, notamment à la seconde. Et tout le monde s'en sort pas mal du tout.

4e division filles. Professeure Fanny Gaïda, pianiste Richard Davis.

Place aux pointes, et pour ces demoiselles, c'est sûrement la première fois sur scène avec ces chaussons. La Démonstration commence à la barre, avec une série de grands battements plutôt impressionnants. Au milieu, ce sont des tours sur pointes et une série de piqués. Les filles semblent déjà avoir beaucoup d'assurance sur pointes, on ne sent pas de flottement ou d'hésitation. Il devait néanmoins avoir de l'appréhension (compréhensible) chez ces demoiselles, qui ne souriaient pas beaucoup, très concentrées.

3e division garçons. Professeur Bernard Boucher, pianiste Michèle Mérou.

Ça commence à s'envoler chez les garçons ! Les élèves démarrent avec un bel adage, très précis. "Ayez toujours de l'allure", leur lance leur professeur. Ils echaînent avec une petite batterie, de beaux tours en l'air et quelques exercices de grands sauts, "courts mais intensif", s'amuse Bernard Boucher. Les apprentis danseurs font tous preuve d'une belle prestance, voilà une classe des plus intéressantes.

Demonstrations_3e-division_garcons.JPG

3e division filles. Professeure Fabienne Cerutti, pianiste Claire Djourado.

La grande différence chez les filles se situent peut-être lors de cette division. Ce ne sont plus des petites souris sur scènes, mais de vraies jeunes filles, assurées, faisant preuve d'un certain lyrisme dans les ports de bras. Voilà une belle classe, musicienne, même si là aussi le tout manquait peut-être d'un peu de sourire.

Demonstration_3edivision_fille.JPG

2e division garçons. Professeur Éric Camillo, pianiste Michel Myron Mytrowytch.

La classe démarre avec un difficile exercice de pirouettes attitudes. "Mettez de la pression dans le sol avant vos tour", lance leur professeur. Les garçons enchaînent avec une série de sauts complexes, tout en essayant d'être ensemble. "Ouvrez vos visages !", encourage Éric Camillo. Pour la perfection du corps de ballet, on repassera peut-être, mais les élèves se sont fait plaisir, prenant certains risques techniques.

2e divisions filles. Professeure Francesca Zumbo, pianiste Ellina Akimova.

Ça va vite dans cette classe ! On démarre avec un exercice de pointes "pour se chauffer et prendre place sur le plateau", avant d'entamer un exercice plus rapide avec changement de directions, "très important sur une scène en pente", comme l'explique  Francesca Zumbo. Le niveau est très homogène, les filles semblant particulièrement à l'aise dans l'adage, très musical.

1ère division garçons. Professeur Jacques Namont, pianiste Gaëlle Sadaune.

Une classe en mode diesel ! Ça démarre doucement, ça prend ses marques, ça commence à envoyer lors d'un exercice de petite batterie "typique de l'école française", et ça s'envole véritablement dans les grands sauts, véritable feu d'artifice. Jacques Namont a toujours le souci de mettre tous ces élèves en avant, de leur donner un morceau de bravoure seul en scène, et c'est très appréciable pour le public. Tous s'en sont très bien sortis, même si, tout personnellement, un certain Pablo Legasa se démarque particulièrement.

1ère division filles. Professeure Carole Arbo, pianiste Laurent Choukroun.

Quelle belle classe ! Les filles démarrent avec un adage très expressif, enchaînent avec un exercice de batteries demandant "des bras et épaulements précis", avant d'enchaîner avec un superbe exercices de pirouettes variées en diagonale. Et tout doit être soigné, même les pas de bourrés, "aussi difficiles que les pirouettes même si moins spectaculaires", assure Carole Arbo. Les élèves terminent avec un très chouette exercice de grands sauts, mêlant virtuosité, engagement et musicalité. Un vrai régal ! La perspective du Concours d'entrée dans le corps de ballet serre déjà le coeur.

Demonstrations_1ere-division-filles.JPG

Les cours complémentaires

Danse de caractère, 4e division filles et garçons. Professeure Isabelle Hérouard, pianiste Michel Michel Myron Mytrowytch.

Les classes de caractère furent particulièrement intéressantes cette année, se penchant sur les danses espagnoles en lien avec Don Quichotte, donné au même moment. Les 4e divisions ont démarré avec un exercice de frappes aux rythmes variés, pas forcément compliqué mais assuré avec une certaine présence. Place ensuite à des danses de groupe avec des explications de la professeure sur les différentes façons de tenir ses mains, de faire un port de bras, et toutes ces choses qui caractérisent la danse espagnole. Le tout a remporté un gros succès à l'applaudimètre, le public battant des mains en rythme au moment des saluts.

Demonstrations_Caratere_4edivision.JPG

Danse de caractère, 3e division filles et garçons. Professeure Roxana Barbacaru, pianiste Isabelle Van Brabant.

Avec un an de plus, les élèves faisaient part d'une bien plus grande caractérisation de la danse espagnole que leurs benjamins. Là encore, les attitudes, la précision des gestes étaient mis en valeur. "Tout ça n'est rien si l'attitude corporelle n'y est pas", lance la professeure. La danse de caractère, c'est aussi de la comédie, du jeu, il faut que ça vive. La classe termine par un exercice sans musique bien envoyée, un joli moment.

3e-division_filles-caractere.jpg

Folklore, 6e, 5e et grands stagiaires filles et garçons. Professeure et accordéoniste Marie Blaise.

Les exercices pour les 6e divisions furent assez classiques : une danse complexe, avec beaucoup de déplacement avec les autres. C'est pour les élèves l'occasion de danser ensemble, avec un-e partenaire, et ils y mettent du coeur. Les 5e division eurent droit à une petite nouveauté, un passage de danse baroque, qui fut très réussi. Les élèves montrèrent des exercices de bras et de pas, avec les explications de Marie Blaise pour mieux comprendre ce style de danse. Les enfants y furent très à l'aise, faisant preuve d'une jolie musicalité, cela leur convenait plutôt bien.

Demonstrations_Folklore.JPG

Mime, 5e division, grand stagiaire filles et garçons. Professeure Yasmine Piletta.

Après un échauffement basique de la tête, du dos ou du bassin, place à des exercices de dissociation, puis à des petites saynètes. Un parc un après-midi, un pique-nique, une course entre un marcheur et un cycliste... Ce sont les mêmes exercices d'année en année, mais ils restent toujours aussi séduisants, surtout auprès du jeune public, les élèves y mettant toujours beaucoup de coeur.

Mime.jpg

Expression corporelle, 6e et 5e division filles et garçons. Professeur Scott Alai Prouty, pianiste Richard Davis.

Encore un cours qui remporte toujours un vif succès à l'applaudimètre ! Mais les élèves y semblent tellement à l'aise qu'il est difficile de ne pas sourire et rire. Hop ! En un geste, les élèves forment le mot "Opéra" sur scène... ou se transforme en un gigantesque pas de spaghettis. Avant de chanter La Lune est morte entourée de presque tous les élèves.

Danse contemporaine, 2e division filles et garçons. Professeure Claire Baulieu, pianiste Tristan Lofficial.

La Démonstration contemporaine avait pour thème cette année la technique Horton. La professeure leur fit faire plusieurs exercices techniques sur l'articulation des hanches ou du bassin, avant de les faire passer trois par trois pour des passages un peu plus dansés. Le tout se termina par une pause finale où chaque élève prit une pose symbolisant la technique Horton. Awa Joannais et Isaac Lopes Gomes s'y distinguaient particulièrement, mais tous les élèves semblaient visiblement à l'aise dans cette technique, un joli moment là encore.

Demonstrations_contemporain.JPG

Adage, 1ère division filles et garçons. Professeur Wilfried Romoli, pianiste Ellina Akimova.

Le dernier cours de la journée a de nouveau montré qu'il y avait du niveau dans la plus haute des divisions. Le cours était à la fois technique pour les élèves et instructif pour le public. Wilfried Romoli a en effet choisi de montrer quatre formes d'adages différentes, en nous expliquant les particularités de chaque exercice : un adage classique, un deuxième où le garçon et la fille danse ensemble ("Ne vous emmêlez pas !"), un troisième plus romantique et un dernier combinant des portés avec élan. La mise en scène judicieuse en a fait un véritable petit spectacle, parfait pour terminer ces Démonstrations. Bravo donc à tous les élèves, et rendez-vous en avril pour les très attendus spectacles du Tricentenaire.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(5) commentaires

  1. Joelle
    6 février 2013 at 19 h 29 min

    Un trop bon souvenir ! Réalisé en deux fois (une matinée et un après-midi) !
    J'ai hâte d'être au 18 avril pour admirer leurs exploits durant le gala. =D>

  2. catherine
    7 février 2013 at 7 h 55 min

    bonjour

    Un Immense MERCI pour ce résumé qui m'a permis d'y être par la pensée !
    Je pensais qu'Awa et Isaac étaient en 1ere division cette année ?
    Pourriez vous si possible me scanner la liste des élèves de 2012-2013 et me l'envoyer par EMail ?
    Merci beaucoup pour tous ces articles vraiment interessants et instructifs
    Catherine Gendron

  3. Amélie
    10 février 2013 at 18 h 37 min

    @ Joëlle : Les représentations des Petits Rats sont toujours de très bons moments :)


    @ Catherine : Awa et Isaac sont restés en 2e division finalement, un bon choix au vu de leur aisance dans leur classe. Pour le reste des élèves, désolé, je n'ai pas gardé la feuille.

  4. Stephanie
    22 avril 2013 at 16 h 50 min

    C'etait la premiere fois que j'assistais aux demonstrations et je n'ai vraiment pas été décue. On prend autant de plaisir à voir les petites divisions que les grandes avec des pas/mouvements plus complexes. C'est un vrai régal entrecoupé d'autres styles de danse et/ou d'art ( mime etc..) enfin bref génial ! Par contre j'aurais une question, quelles etaient toutes les chansons chantées par la classe d'expression musicale, il y en a une que je sais que je connaissais et impossible de la remettre... Bref, si jamais quelqu'un a ce renseignement. Par ailleurs je profite de mon message pour dire que c'est un super site :)

    • Amélie
      24 avril 2013 at 20 h 14 min

      @ Stéphanie : Alors là, vous me posez une colle :) Si un-e élève passe par ici, qu'il n'hésite pas à répondre !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial