Tuesday, May. 21, 2019

Programme León & Lightfoot/Van Manen par le Ballet de l’Opéra de Paris – Qui voir danser sur scène

Ecrit par :

19 avril 2019

|

Catégorie :

Le Ballet de l'Opéra de Paris propose pour le printemps une soirée néo-classique/Europe du Nord, du 18 avril au 23 mai au Palais Garnier. Au programme : l'entrée au répertoire de Sleight of Hand et Speak for Yourself du duo Sol León/Paul Lightfoot et la reprise de Trois Gnossiennes de Hans van Manen. Des chorégraphes et pièces dansées un peu partout dans le monde, mais une nouveauté pour la troupe parisienne, qui jusqu'alors dansait peu ce nouveau répertoire venu d'Europe du Nord. Une soirée intéressante à plus d'un titre, avec de belles distributions (même si l'on note que toute une génération d'Étoiles, ceux et celles qui ont 30-35 ans, n'y apparaissent pas). Cependant sa durée (65 minutes de danse montre en main), ses moins de 20 interprètes en scène et sa musique enregistrée, le tout proposé au prix fort, font plus que tiquer. 

 

Sleight of Hand de Sol León/Paul Lightfoot

Léonore Baulac, Hannah O'Neill, Germain Louvet, Stéphane Bullion, Pablo Legasa, Adrien Couvez, Mickaël Lafon et Chun Wing Lam : les 18, 19, 20 (matinée), 20 et 27 avril, les 11, 17, 18 et 23 mai.

Ludmila Pagliero, Eve Grinsztajn, François Alu, Simon Le Borgne, Andréa Sarri, Alexandre Boccara, Marc Moreau et Francesco Mura : les 26 et 27 (matinée) avril, les 5, 12, 14, 18 (matinée) et 20 mai.

Place ici à une pièce très théâtrale, où la danse néo-classique se mêle à une forte expressivité... qu'il faut savoir doser pour la montrer sans en faire trop. Deux distributions très différentes s'opposent, qui devraient donner des ambiances très différentes. D'un côté un cast glamour avec un trio de tête qui se glisse à merveille dans ce genre de pièce. Mais notre coeur penche peut-être plus pour la deuxième, aux lignes moins épurées mais aux personnalités naturellement plus expressives, avec en tête Eve Grinsztajn que l'on retrouve avec plaisir. Les présences de jeunes comme Chun Wing Lam ou Andréa Sarri seront à suivre. Une belle pièce en tout cas, avec deux distributions cohérentes qu'il sera intéressant de suivre. 

Sleight of Hand de Sol León/Paul Lightfoot - Léonore Baulac en répétition

Trois Gnossiennes de Hans van Manen

Ludmila Pagliero et Hugo Marchand : les 18, 19, 20 (matinée), 20, 21 et 27 avril, les 11, 17, 18 et 23 mai. 

Léonore Baulac et Florian Magnenet : les 26 et 27 (matinée) avril, les 5, 12, 14, 18 (matinée) et 20 mai. 

Un homme, une femme, un piano... Le célèbre duo de Hans van Manen ne s'encombre pas de scénographie et propose une danse pure, en osmose avec la musique. L'on a là encore deux duos très différents. Ludmila Pagliero et Hugo Marchand, qui se connaissent bien, devraient proposer quelque chose d'ambivalent, d'électrique. Léonore Baulac et Florian Magnenet seront peut-être plus dans quelque chose de plus romantique, même si ce deuxième couple apparaît un peu plus déséquilibré, avec un partenaire souvent plus en retrait pour faire briller sa ballerine. 

e

Trois Gnossiennes de Hans van Manen - Hugo Marchand et Ludmila Pagliero

Speak for Yourself de Sol León/Paul Lightfoot

Ludmila Pagliero, Valentine Colasante, Silvia Saint-Martin, Hugo Marchand, François Alu, Pablo Legasa, Daniel Stokes, Simon Le Borgne et Andréa Sarri : les 18, 19, 20, 26 et 27 avril, les 11, 17, 18 et 23 mai. Avec Fabien Revillion et Antoine Kirscher (à la place de François Alu, Pablo Legasa) : les 20 (matinée), 21 et 27 (matinée) avril, le 5 mai. Avec Clémence Gross (à la place de Valentine Colasante), Fabien Revillion, Antoine Kirscher et Chun Wing Lam (à la place de François Alu, Pablo Legasa et Andréa Sarri) : les 12, 14, 18 (matinée) et 20 mai. 

Une seule et même distribution, avec quelques variantes, pour une pièce très visuelle qui joue avec les éléments, notamment avec l'eau pour des passages parfois spectaculaires. Le cast de base est plutôt séduisant, avec un mélange de personnalités et de façon de danser (lignes pures Ludmila Pagliero, Silvia Saint-Martin ou Hugo Marchand, expressivité plus brute avec François Alu ou Simon Le Borgne). L'on suivra une nouvelle fois de près Andréa Sarri qui a décidément plu au duo de chorégraphes et a là sa première chance de soliste. 

Speak for Yourself de Sol León/Paul Lightfoot - Simon Le Borgne et Silvia Saint-Martin en répétition

 

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ? 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial