Tuesday, Nov. 24, 2020

Grève à l’Opéra de Paris – Raymonda et Le Parc : des représentations annulées

Ecrit par :

16 décembre 2019

|

Catégorie :

Le mouvement social contre le nouveau régime des retraites touche aussi l'Opéra de Paris. L'institution bénéficie en effet de régimes spéciaux de retraite, notamment pour les danseurs et danseuses du Ballet de l'Opéra de Paris, qui doivent être amenés à disparaître avec le nouveau dispositif. Une partie du personnel de l'Opéra de Paris participe à ce mouvement de grève, ce qui amène à des annulations de spectacles. Nous indiquons ici les représentations annulées de ballet, Raymonda de Rudolf Noureev d'après Marius Petipa à l'Opéra Bastille, Le Parc d'Angelin Preljocaj et les Démonstrations de l'École de Danse au Palais Garnier, quand nous avons l'information. 

Vous avez des places pour ces représentations annulées ? Rendez-vous sur le site de l'Opéra de Paris pour connaître toutes les modalités de remboursement ou d'échange.

Le Palais Garnier

Un préavis de grève est posé jusqu'au 22 décembre, mais toutes les représentations jusqu'au 31 décembre sont fortement compromises. 

Lundi 23 décembre

Les adieux d'Eleonora Abbagnato ne devraient pas avoir lieu, le personnel artistique et technique ayant voté contre sur cette question. 

Un temps de concertation et négociation a été ouvert entre le gouvernement et l'Opéra de Paris sur les spécificités de l'institution au sujet de la réforme des retraite, un temps ouvert jusqu'à l'automne 2020. Les décisions précises ne seront ainsi pas prises avant un an. Une réunion est prévu le lundi 23 décembre en fin d'après-midi entre Stéphane Lissner et les organisations syndicales sur la suite du mouvement. 

Dimanche 22 décembre

Les Démonstrations de l'École de Danse du matin et de l'après-midi sont annulées.

Les représentations de Raymonda et du Parc du dimanche 22 décembre sont annulées.

Samedi 21 décembre

Les représentations de Raymonda en matinée et soirées sont annulées.

Les Démonstrations de l'École de Danse du matin et de l'après-midi sont annulées.

La représentation du Parc est annulée.

Vendredi 20 décembre

La représentation du Parc du vendredi 20 décembre est annulée.

Jeudi 19 décembre

La représentation de Raymonda du jeudi 19 décembre est annulée. Les Démonstrations de l'École de Danse du 21 et 22 décembre sont très fortement compromises.

Mercredi 18 décembre

La représentation de Raymonda du 18 décembre est annulée. La représentation du Parc de ce même soir ne devrait pas avoir lieu.

Mardi 17 décembre 

La représentation du Parc du mardi 17 décembre est annulée. 

Lundi 16 décembre

La représentation de Raymonda du lundi 16 décembre est annulée.

Dimanche 15 décembre

Les Démonstrations de l'École de Danse de l'Opéra de Paris du dimanche 15 décembre (matin et après-midi) sont annulée.

Les représentations du Parc et de Raymonda du dimanche 15 décembre sont annulées.

Samedi 14 décembre 

La représentation du Parc est annulée

Vendredi 13 décembre

La représentation de Raymonda du vendredi 13 décembre est annulée. Une réunion doit avoir lieu dans les prochains jours entre le ministre de la Culture et Aurélie Dupont, la Directrice de la Danse, ainsi que les délégué.e.s du Ballet. 

Jeudi 12 décembre

Les représentations du Parc et de Raymonda du jeudi 12 décembre sont annulées.

Mercredi 11 décembre 

La représentation du Parc du mercredi 11 décembre est annulée.

Mardi 10 décembre

La représentation de Raymonda du mardi 10 décembre est annulée.

La représentation du Parc du mardi 10 décembre est annulée.

Lundi 9 décembre 

La représentation de Raymonda du 9 décembre est annulée.

La représentations du Parc du 9 décembre est annulée.

Dimanche 8 décembre

La représentation de Raymonda du 8 décembre (14h30) est annulée. Cette représentation était un gala AROP "Rêve d'enfants", en faveur d’enfants de centres sociaux et de maisons d’accueil et permettant de soutenir le programme pédagogique Dix Mois d’École et d’Opéra.

Dimanche 8 décembre

La représentation du Parc est annulée. 

Vendredi 6 décembre

Annulation de la représentation de Raymonda.

Vendredi 6 décembre

Annulation de la première du Parc.

Jeudi 5 décembre

Annulation de la représentation de Raymonda.





 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(5) commentaires

  1. Aventure
    9 décembre 2019 at 22:53

    J'ai pris une place pour la première fois pour aller voir un ballet à l'Opéra de Paris, pour Raymonda ce dimanche 15... Je croise très fort les doigts !!!

  2. Elisabeth
    11 décembre 2019 at 17:51

    Essayez déjà de changer vos places pour une dates ultérieure et encore! Sans garantie

  3. Stéphane
    21 décembre 2019 at 16:52

    Sans vouloir porter de jugement sur la pertinence ou non de cette grève, je suis triste de l'indifférence des artistes envers le public. Y a t-il une petite place dans leur coeur des artistes pour les dizaines de milliers de gens privés de la joie d'assister à l'opéra, pour certains venu de loin et une seule fois dans leur vie? Y a t-il un soupçon de remord à laisser ces milliers gens dans le flou total, dans l'impossibilité de s'organiser, jusqu'à la dernière minute? N'y aurait-il pas d'autres moyens de manifester son mécontentement? De penser à soi tout en pensant aux autres? De ne montrer qu'une partie du spectacle par exemple, par respect pour ceux qui applaudissent, par amour de l'art.

  4. jamois
    23 décembre 2019 at 20:23

    la loi sur le régime universel des retraites risque de mettre à mal l'organisation générale de l'ONP,en effet l'école risque de disparaitre ( pas de débouchés) et la grande qualité des danseurs (-euses) de baisser sérieusement(ils iront voir ailleurs). Sans nouveau systéme de compensation et de formation la seule issue me semble ( on peut etre en désaccord avec moi) la sponsorisation par un ou plusieurs grands groupes du CAC 40 avec les risques inhérents que cela comporte(programmation, style de danse....).Ceci dit les danseurs ont raison de faire gréve (malgré les insultes qu'ils récoltent sur les réseaux sociaux,ce qui donnent une image déplorable du public de l 'ONP).

    • Amélie Bertrand
      13 janvier 2020 at 12:17

      @ Stéphane : D'autant que donner un spectacle permet aux artistes une vraie place pour leur discours (discussion avec le public avant ou après, distribution de trac, prise de parole avant ou après...).

      @ Jamois : les danseur-se-s de l'ONP sont privilégiés par rapport aux compagnies mondiales, par leur salaires (dans la moyenne hausse) et leur CDI (quasiment les seuls dans le monde à ne pas avoir de contrat à l'année). Donc non, il est peu probable que les meilleurs partiront tout de même, ni que l'École disparaissent. Le NYCB n'a pas de retraite et des questions sociales bien moindres, l'école de Balanchine est plus vivante que jamais. Par contre, la programmation actuelle est bien plus dangereuse pour l'École (ne nécessite pas 154 danseur-s-es à l'année, dansent moins de classiques). Il reste néanmoins des questions très importantes, comme la reconversion, le suivi médical, le salaire des profs du ballet et de l'École.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial