Monday, Sep. 28, 2020

Trucs & Astuces – Les dix indispensables pour un bon téléfilm de Noël sur la danse

Ecrit par :

16 décembre 2019

|

Catégorie :

Décembre, c'est le temps des indécrottables téléfilms de Noël. Avouons-le, on on se lasse pas de ces mini-films où ça dégouline de chants de Noël et de bons sentiments, où tout se termine bien autour du sapin avec la neige qui tombe dehors. Et avec l'indéboulonnable Casse-Noisette, la danse y a toute sa place ! Nos dix trucs & astuces pour un parfait téléfilm de Noël où la danse est reine.

Casse-Noisette - La Valse des Flocons.

1 - Casse-Noisette

Impossible de faire un téléfilm de Noël sur la danse sans Casse-Noisette. Nous sommes en décembre, une grande école de danse répète Casse-Noisette qu'elle donne le 24 décembre. Durant tout le film, on assiste ainsi aux répétitions des mirlitons, à la valse des Fleurs qui cherchent ses marques, aux tutus des Flocons qui se mélangent à ceux des Rats. On ne peut plus Esprit de Noël. Et toute la partition de Tchaïkovski qui y passe, votre bande-son est ainsi toute trouvée.

 

2 - Une héroïne ultra-talentueuse mais qui doute au milieu de ses rivales chipies

Appelons notre héroïne Lizzie. Lizzie a 16 ans, est une jeune danseuse ultra-prometteuse et jolie comme un coeur. Lizzie danse le rôle principal de Clara dans Casse-Noisette. C'est son premier rôle principal et elle doute beaucoup de ses capacités. Et ce n'est pas sa voisine de loge langue de vipère à lui planquer ses chaussons ou à ne pas lui dire que la répétition a changé de studio qui va lui remonter le moral. Ni la maîtresse de ballet acariâtre qui la menace de lui retirer le rôle. Le directeur de l'école de danse n'est pas mieux non plus, à être visiblement très déçu à chaque répétition. "Lizzie, tu as une technique incroyable. Mais maintenant, je veux voir Ta Clara, la Clara de Lizzie, celle que tu es profondément".

 

3 - La neige qui ne tombe pas

J-15 du spectacle, on le sait, c'est toujours la cata. Surtout que la fausse neige refuse de tomber. Que ce soit en répétition dans les studios ou sur scène, ça bloque et ça ne vient pas. Ou quand ça vient ça tombe d'un coup sur les danseuses flocons ou ça fait tomber par terre les enfants de la Fête de Noël. Idem pour la vraie, de neige. Dehors, il fait un froid à décorner les rennes du décor, mais aucun flocon daigne tomber au sol. Et on fait comment pour l'esprit de Noël ?

 

4 - La rencontre avec le hip hop pendant des courses de Noël

Lizzie sort d'une répétition au bord de la déprime. Pour se remonter le moral, elle part faire ses courses de Noël dans le marché de Noël le plus adorable du monde. Quand tout à coup... La musique de Casse-Noisette retentit. Lâchant son sac, Lizzie se lance dans sa variation, au milieu des passants. Mais un jeune danseur de hip hop surgit d'on ne sait où. Il improvise, monte sur le sapin de Noël et rafle tous les applaudissements. Lizzie est vexée. Le danseur de hip hop est moqueur et lui glisse quelques petites piques sur le thème "Quel technique ! Mais on s'ennuie". Furieuse, Lizzie s'en va sans demander son reste.

 

5 - Des pointes perdues puis retrouvées sous le sapin

Sauf que dans l'agitation, Lizzie oublie au centre commercial son sac de danse... Qui contient une précieuse paire de pointes et un diadème archi-important pour la répétition de demain. Il faut absolument qu'elle les retrouve. Notre danseuse retourne en trombe au centre commercial, fouille sous les faux cadeaux, les faux traineaux, sous le sapin, mais rien... "Excuse-moi, ça ne serait pas à toi par hasard ?". Sous la branche de gui, Stan, le danseur de hip hop, lui tend son sac de danse qu'il a trouvé et mis de côté. Sa colère étant retombée, Lizzie accepte de voir une tasse de chocolat chaud... et de sympathiser.

6 - Le Père-Noël qui rassure après des heures de dures répétitions

Dans tout bon téléfilm de Noël, il faut un Père-Noël. Pas un vrai de vrai, mais un personnage qui nous y fait penser. Par exemple ici, le figurant figé en bonhomme de neige durant tout le dernier acte et à la vraie barbe blanche. Cela fait 30 ans qu'il est figurant dans cette production, il en a vu passer des danseuses et des Clara dans le doute. Alors qu'il trouve Lizzie en larmes - il arrive toujours quand on ne l'attend pas, comme s'il arrivait par magie - après une répétition foireuse de sa variation du début, il l'invite à boire une tasse de chocolat chaud (oui, c'est grand public, on évite le vin chaud). Il lui raconte ces grandes Étoiles, alors enfants et croyant qu'elles n'y arriveraient jamais. "Il faut croire en tes rêves, et tes rêves viendront à toi... C'est ça, la magie de Noël".

 

7 - L'héroïne qui reprend courage grâce aux chants de Noël et à son danseur hip hop

Rassérénée, Lizzie travaille comme jamais. La neige, la vraie comme la fausse, refusent toujours de tomber. Lizzie retourne au centre commercial, une chorale entame des chants de Noël. Stan danse dessus, acclamé par le public. "Mais comment fais-tu pour avoir confiance en toi ?". "Je danse comme je suis, je ne triche pas". Et de se retrouver au studio de danse d'à côté pour improviser, entre pointes et hip hop. "Lâche-toi, ne te contente pas d'être la bonne élève". Jusqu'au fameux : "J'ai une idée !" de Lizzie. "Mon directeur veut que je le surprenne ? Il va être surpris !". Mais que préparent donc Lizzie et Stan ? (suspens).

 

8 - Le spectacle improbable où tout se termine bien, et où enfin la neige tombe sous les cris de joie du public

24 décembre : Jour J ! Ambiance de folie dans le théâtre. Lizzie doute de son idée mais le Père Noël la remet sur la route : "L'important, c'est d'oser être soi-même, c'est ça la magie de Noël". Le premier acte démarre, la danse des enfants, toussa toussa. Lizzie s'élance dans sa variation... Puis en plein milieu, la musique de Tchaïkovski se stoppe et se remixe en hip hop. Stan démarque sur scène et se met à danser avec Lizzie qui a lâché son chignon. "Mais c'est un scandale, qu'on le fasse sortir de scène !", lance la maîtresse de ballet acariâtre. "Attends un peu... Mais non, c'est génial, et le public adore" l'interrompt le directeur de l'école, qui se met lui-même à danser en coulisse. Le public se lève et applaudit, puis pousse un grand "Ahhhh" de joie : la fausse neige est tombée. 

Casse-Noisette - Royal Ballet de Londres

9 - L'héroïne qui embrasse le danser hip hop à la sortie du spectacle le 24 décembre, sous la neige

Le spectacle est terminé. Lizzie sort du théâtre, les bras couverts de bouquets de fleurs, ovationnée par tous les élèves. Le figurant à la grande barbe blanche lui lance un clin d'oeil : "Je te l'avais dit : il faut croire en la magie de Noël". Lizzie lui propose de rester pour le Réveillon mais le figurant décline, il aurait "plein de choses à faire ce soir". Il ouvre sa voiture customisée de rennes au nez rouge, et part en klaxonnant et en lançant un tonitruant "Et Joyeux Noël !". Lizzie se retourne vers Stan, il rie, ils s'embrassent... Et la neige tombe.

 

10 - Le cadeau de Noël de dernière minute

Lizzie est chez elle, entourée de toute sa famille et Stan, attablée pour le Réveillon de Noël. Dehors, la neige tombe à gros flocons. Alors que Lizzie s'apprête à manger sa part de bûche, la sonnette de la porte d'entrée retentit. Mais qui cela peut-il bien être à une heure pareille ? Il s'agit du directeur de l'école accompagné d'un homme qui en impose. "Lizzie, désolé de te déranger, mais je voulais te présenter M. Jacobson, directeur du Ballet des USA. Il était dans la salle et... Tu l'as beaucoup impressionnée". "Mademoiselle Lizzie, vous êtes une danseuse formidable, je vous veux dans ma compagnie dès janvier. Vous êtes partante ?". Lizzie accepte, crie de joie et saute dans les bras de son directeur. "Joyeux Noël Lizzie, et bonne route vers les étoiles !". 
 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Léa
    17 décembre 2019 at 21:22

    Sympa votre histoire. Dommage que pour une fois ce ne soit pas une danseuse de hip hop qui dévergonde un danseur classique. Et surtout que pour une fois ce ne soit pas un danseur de hip hop qui découvre que le classique c'est génial et que ça marche aussi dans le monde moderne. Même si les téléfilms de Noel sont aussi faits pour nous resservir tous les vieux clichés, toujours rassurants.

    • Amélie Bertrand
      13 janvier 2020 at 12:21

      @ Léa : Mais oui, nous avons joué sur les clichés dont les téléfilms de Noël sont si friands.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial