Friday, Dec. 4, 2020

Saison 2020-2021 – Le Ballet du Capitole

Ecrit par :

7 juillet 2020

|

Catégorie :

La saison 2020-2021 s'annonce encore floue, notamment sur les consignes sanitaires auxquelles devront se plier les théâtres pour de nouveau accueillir le public. Cela n'a pas empêché les annonces de saison, attendues avec d'autant plus d'impatience après cette saison brutalement arrêtée. Place ici à la saison 2020-2021 du Ballet du Capitole, une saison de créations et de réflexions sur le répertoire classique, puisant son inspiration de Picasso à Toulouse-Lautrec. Un programme ambitieux et vraiment séduisant. 

 

Toulouse-Lautrec de Kader Belarbi

Très attendue, cette création qui devait avoir lieu en mai 2020 est finalement décalée de quelques mois. Et c'est tant mieux. Kader Belarbi, le directeur du Ballet du Capitole, retrace l'univers du peintre Toulouse-Lautrec dans un grand ballet de deux heures, où la danse classique se mêle au french cancan, retraçant une carrière comme une époque - même si l'on espère éviter les clichés, la vidéo de présentation n'est là dessus pas forcément encourageante. Avec aussi une part de réalité virtuelle, par quelques séquences à découvrir par son casque VR, pour se retrouver en immersion au milieu des artistes. Un projet ambitieux - les créations classiques narratives sont rares en France - et qui semble taillé sur mesure pour la belle troupe du Capitole. 

Du 4 au 8 novembre 2020, cinq représentations au Théâtre du Capitole. Avec Sergio Tomassi (accordéon) et Raúl Rodríguez (Piano).

 

La Bayadère de Thomas Edur

Alors que Giselle est désormais bien implantée au répertoire du Capitole, la troupe franchit une étape de plus avec l'entrée au répertoire de l'exigeante Bayadère, dans la version de Thomas Edur. La compagnie s'exprime naturellement plus dans le néo-classique, mais la danse académique fait aussi partie de son répertoire, et danse l'Acte des Ombres dans son programme Dans les pas de Noureev. Cette version, dans la lignée du travail de Marius Petipa, a été créée il y a quelques années pour Ballet national d’Estonie. Un beau challenge pour la troupe (qui a tous les atouts pour le relever), avec des personnages emblématiques du ballet classique - le triangle amoureux Nikiya/Gamzatti/Solor - dans une Inde fantasmée telle que le voyait le public du XIXe siècle. Alors que l'on ne peut voir aujourd'hui en France que La Bayadère de Rudolf Noureev à Paris, cette nouvelle production à Toulouse est la bienvenue. 

Du 19 au 31 décembre 2020, neuf représentations au Théâtre du Capitole. Direction musicale Garrett Keast, Orchestre national du Capitole. 

 

Programme Carlson/Malandain

Pour le programme mixte de la saison, Kader Belarbi programmes deux chorégraphes bien installés dans le paysage français, qui vont bien au Ballet du Capitole, pour trois entrées au répertoire. Thierry Malandain propose son très beau Nocturnes, l'une de ses pièces phares, où la danse se mêle à la musique de Chopin pour un ballet faussement abstrait (que de choses se passent en scène pendant cette demi-heure de danse !). Carolyn Carlson amène If To Leave Is To Remember porté par la musique de Philip Glass et son récent Wind Women. Un programme sûr - peut-être aurait-on aimé un peu plus de prises de risque pour cette seule soirée mixte de la saison - mais efficace, notamment Nocturnes qui reste une magnifique pièce.

Du 27 avril au 2 mai 2021, cinq représentations au Ballet du Capitole. Musiques enregistrées.

Nocturnes de Thierry Malandain (Malandain Ballet Biarritz)

Les Saltimbanques de Kader Belarbi

Si Kader Belarbi est toujours présent en tant que chorégraphe dans les saisons de sa compagnie, le voir par deux fois - et pour des ballets ambitieux au grand format - n'est pas courant. Choix dicté par la crise ? S'il aura une année chargée, le programme est alléchant. Il re-crée en effet une pièce créée en 1998, librement inspiré par le tableau La Famille des saltimbanques de Picasso.  "La tribu des saltimbanques balade son âme exilée entre terre et ciel. Ces êtres en marge portent leur corps comme un déguisement et s’offrent au cercle des badauds sur la piste circulaire". Comme un petit goût des Forains de Roland Petit ? Ce ne serait pas pour déplaire. 

Du 24 au 27 juin 2021, quatre représentations à la Halle aux Grains.

 

Les tournées du Ballet du Capitole

Dans les pas de Rudolf Noureev - Du 27 janvier au 3 février 2021 à la Maison de la Danse.

D'autres dates de tournées à venir.

 




 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial