Tuesday, Nov. 29, 2022

Adieux à la scène de Tamara Rojo : sa carrière en quinze vidéos

Ecrit par :

14 octobre 2022

|

Catégorie :

​​La grande Tamara Rojo, immense Étoile des années 2000 et 2010, fait ses adieux à la scène à 48 ans. La danseuse enfilera ses derniers chaussons le 14 octobre au Théâtre des Champs-Élysées, dans le rôle-titre de Giselle d'Akram Khan par l'English National Ballet. Directrice de cette compagnie depuis 2012, c'est elle qui a initié cette nouvelle version, l'un des faits marquants de ses années à la tête du ballet anglais. En décembre, elle partira au San Francisco Ballet, dont elle a pris la direction, mais ne dansera plus sur scène. Retour, en 15 vidéos, sur la carrière de l'une des Étoiles les plus brillantes de sa génération.

 

Arayan Daraxa de Victor Ullate

Née en 1974, l'espagnole Tamara Rojo grandit à Madrid. C'est là qu'elle apprend la danse, aussi dans cette ville qu'elle devient professionnelle à 17 ans, quand elle rejoint la compagnie Víctor Ullate en 1991. Elle y danse notamment Arayan Daraxa du chorégraphe, en compagnie de Igor Yebra, Lucia Lacarra ou Angel Corella. Trois ans plus tard, elle se fait connaître sur la scène internationale en remportant le Concours International de Danse de Paris, en reprenant un extrait de cette pièce. 

 

 

Roméo et Juliette de Kenneth MacMillan

En 1996, Tamara Rojo rejoint l'English National Ballet, alors dirigé par Galina Samsova. Elle y danse notamment Roméo et Juliette de Kenneth MacMillan, qu'elle dansera tout au long de sa carrière. Ici au Royal Ballet de Londres, quelques années plus tard.

 

 

Le Lac des cygnes de Marius Petipa

C'est aussi dans ses années à l'English National Ballet que Tamara a découvert le double rôle d'Odette/Odile dans Le Lac des cygnes. Ici en gala avec Alban Lendorf.

 

 

Giselle de Marius Petipa d'après Jean Coralli et Jules Perrot

En 2000, Tamara Rojo est invitée au Royal Ballet de Londres, dirigé par Anthony Dowell. Elle y devient l'une des Principals les plus emblématiques de la compagnie, et y danse pendant 12 ans. L'un de ses premiers rôles ? Giselle, qui la suit également toute sa carrière. Ici dans l'acte II, avec Jose M. Carreño et l'English National Ballet.

 

 

Don Quichotte de Marius Petipa

Tamara Rojo devient l'Étoile incontournable, invitée un peu partout. En 2007, elle participe aux adieux à la scène de Julio Bocca, en Argentine, avec ce pas de deux emblématiques de Don Quichotte.

 

 

La Bayadère de Marius Petipa

Au Royal Ballet de Londres, Tamara Rojo danse tous les grands ballets classiques du répertoire. Ici dans le rôle de Nikiya, extrait de La Bayadère.

 

 

Manon de Kenneth MacMillan

Outre les ballets classiques, Tamara Rojo se fond dans le répertoire anglais, notamment les grandes œuvres de Kenneth MacMillan. Et forme avec Carlos Acosta l'un des couples à la scène les plus marquants des années 2000. Avec lui dans Manon de Kenneth MacMillan.

 

 

Raymonda d'après Marius Petipa

Pour le plaisir, le superbe pas de deux de Raymonda - dans une production bien différente de ce que l'on connaît à Paris - avec Steven McRae.

 

 

Chroma de Wayne McGregor

Si Tamara Rojo a exploré un large répertoire en tant que directrice, elle s'est essentiellement consacrée à la technique classique pendant sa carrière. Ce qui n'a pas empêché des rencontres avec des chorégraphes. Ainsi elle danse Chroma de Wayne McGregor, entouré de la brillante génération du Royal Ballet : Federico Bonelli, Sarah Lamb, Steven Mcrae, Laura Morera, Eric Underwood ou Edward Watson.

 

 

La Sylphide d'Auguste Bournonville

Toujours pour le plaisir, le pas de deux de La Sylphide d'Auguste Bournonville avec le brillant Steven McRae.

 

 

La Belle au bois dormant de Marius Petipa

En 2012, Tamara Rojo quitte le Royal Ballet pour prendre la tête de l'English National Ballet. À 36 ans, elle a encore envie de danser et continue à se produire sur scène, accompagnant ainsi une nouvelle génération de Principals. Ainsi, ici, des extraits de La Belle au bois dormant, avec Vadim Muntagirov. Grand style et grande classe pour l'Adage à la Rose !

 

 

Marguerite et Armand de Frederick Ashton

En 2013, Tamara Rojo revient danser au Royal Ballet pour une soirée d'adieux en bonne et due forme. Elle choisit de partir avec Marguerite et Armand de Frederick Ashton, en compagnie de Sergei Polunin, alors jeune star de la danse, parti de la troupe un an plus tôt et revenu pour ces adieux. 

 

 

Le Corsaire de Anna-Marie Holmes d'après Marius Petipa

L'une des premières grosses productions de Tamara Rojo en tant que directrice de l'English National Ballet fut une nouvelle et fastueuse production du Corsaire par Anna-Marie Holmes. Cette version a depuis beaucoup tourné, notamment au Palais Garnier en 2016, où Tamara Rojo a tenu le rôle principal, à 42 ans. Ici le pas de deux principal avec Cesar Corrales, révélé par l'English National Ballet avant de partir au Royal Ballet, en gala (qui ne rend pas toute la beauté de cette production).

 

 

Giselle d'Akram Khan

La grande réussite de Tamara Rojo à la tête de l'English National Ballet. Une relecture puissante de Giselle par Akram Khan, moderne, rendant aussi hommage au chef-d'œuvre du ballet romantique. Qui a depuis été dansé un peu partout dans le monde. Ici un extrait du premier acte, avec Hilarion (Jeffrey Cirio) et Albrecht (James Streeter).

 

 

Daily Dance Dialogue - Prix de Lausanne

L'on aurait pu continuer encore longtemps ces vidéos ! Alors en guise de conclusion, voilà le Daily Dance Dialogue, réalisé en 2013 au Prix de Lausanne alors que la danseuse était membre du jury. Une conversation autour de la danse, sa carrière, sa vision du ballet... Qui dit tout !




Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial