Friday, Oct. 20, 2017

Les 10 questions de la saison au Ballet de l’Opéra de Paris… Et leur réponse une fois la saison finie

Ecrit par :

23 juillet 2017

|

Catégorie :

En début de saison, nous avions posé les 10 questions de la saison 2016-2017 au Ballet de l’Opéra de Paris. À quoi allait ressembler une direction d'Aurélie Dupont ? Quelle Étoile serait nommée en premier ? Pouvait-on encore prononcer le nom de Benjamin Millepied ? Dix mois et quelques spectacles après, tentative de réponse... Sans oublier l'humour et une certaine mauvaise foi. 

Défilé du Ballet de l'Opéra de Paris

1 - Ça ressemblera à quoi, une direction d'Aurélie Dupont ?

À un surprenant mélange entre une direction de Brigitte Lefèvre et une direction de Benjamin Millepied (mais chut, il ne faut pas le dire). De la première, Aurélie Dupont a pris la programmation, le souci de ne pas faire de vague et la même communication autour de "La meilleure compagnie du monde", ce à quoi s'est rajouté le "retour aux classiques", même si cette dernière phrase n'a pour l'instant pas vraiment convaincu. L'inspiration Benjamin Millepied se retrouve dans la présence assez vive d'Aurélie Dupont dans le monde de la mode, et une tendance à multiplier les projets extérieurs en tant qu'interprète (d'où une rengaine sournoise apparue ces derniers mois du côté du Palais Garnier sur le fait qu'elle "n'était pas souvent là"). 

 

2 - Peut-on encore prononcer le nom de Benjamin Millepied à l'Opéra ?

Non, toujours pas. Maintenant, le surnom de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom n'est même plus accepté. Benjamin Millepied n'a en fait jamais mi les pieds à l'Opéra. Nous n'avons jamais entendu parler de cette personne. Mais puisque l'on vous dit qu'on ne le connaît pas ! 

 

3 - Ça sera quoi la musique du Défilé à présent ?

Berlioz est effectivement revenu dès le premier Défilé d'Aurélie Dupont. Et d'ailleurs, le Défilé a toujours été joué sur cette musique. Il n'y a jamais eu Wagner. Nous n'avons jamais entendu parler de ce remplacement de musique. Mais puisque l'on vous dit qu'on ne sait pas de quoi vous parlez ! 

Mozartiana de George Balanchine - Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio

4 - Et les distributions du Lac des Cygnes, ça ressemblera à quoi ?

À beaucoup de blessures ! Quand on parlait d'inspiration Brigitte Lefèvre plus haut... Trois surprise néanmoins : Mathias Heymann et Myriam Ould-Braham ont tenu le coup de leurs huit représentations (et plutôt d'une belle manière), François Alu a souvent dansé la Czardas et Hugo Marchand n'a pas été jugé assez Prince pour danser Siegfried. 

 

5 - Qui sera la première nomination d'Étoile d'Aurélie Dupont ?

Et bien là, Aurélie Dupont a joué la surprise ! En septembre, nous parlions de quatre étoilables : François Alu, Hugo Marchand, Hannah O'Neill et Léonore Baulac. Ce fut finalement Germain Louvet qui eu la première nomination. Sur les quatre énoncé.e.s, deux ont aussi été promu.e.s, quand les deux autres ont été passablement oublié.e.s des distributions. 

 

6 - Va-t-on avoir le retour de la clochette au Concours de promotion ?

Aurélie Dupont, qui vit tout de même au XXIe siècle, a gardé la judicieuse idée du feu vert pour remplacer la clochette. Mais avouez que ça aurait tout de même pu être crédible. 

Le Lac des cygnes - Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann

7 - Quand est-ce que le public va se plaindre qu'il manque une pièce de Benjamin Millepied ? 

Le public n'a pas eu le temps de se lasser : Daphnis et Chloé de Benjamin Millepied est d'office programmé pour la saison prochaine. Côté distribution, ce fut dès décembre que quelques regrets ont commencé à poindre sur les réseaux sociaux. 

 

8 - Ce seront qui les chorégraphes tendances pour les saisons suivantes ?

En septembre, j'avançais les noms de Paul Lighfoot et Alexander Ekman. 50 % de réussite là encore : Alexander Ekman proposera bien une création la saison prochaine, mais c'est Hofesh Shechter qui a finalement pris les devants sur le duo. 

 

9 - En fait, ça aura l'air de quoi une saison d'Aurélie Dupont ?

La réponse est simple : à une saison de Brigitte Lefèvre. Le répertoire classique limité à Noël pour remplir les caisses, un peu de néo-classiques romantiques avec Onéguine, Anne Teresa de Keersmaeker à foison, Pina Bausch l'éternelle et La Fille mal gardée pour combler quand toute la troupe part en tournée. 

En sol de Jerome Robbins

10 - Et sinon aujourd'hui, c'est quoi le niveau de la troupe ?

La. Meilleure. Compagnie. Classique. Du Monde. C'est la patronne qui l'a dit. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(4) commentaires

  1. Léa
    23 juillet 2017 at 21 h 20 min

    Bien vu !! Bon, j'aurais bien aimé votre réponse pour de vrai à la question 10... ;-)

  2. Elisabeth
    23 juillet 2017 at 23 h 13 min

    Toutafé!:)

  3. Agripaume
    24 juillet 2017 at 11 h 39 min

    J'aime beaucoup Hannah O'Neill, et j'aimerais la voir danser davantage, mais dire qu'elle a été oubliée n'est pas juste. Elle a dansé Odile-Odette et la Sylphide (ok, sur une seule date, mais quand même), Titania, ainsi que des rôles mis en valeur dans Forsythe et Balanchine ... Bref, elle n'a pas tellement été écartée des distributions, au contraire.

  4. Major
    29 juillet 2017 at 9 h 57 min

    Même reproche pour le Lac,il y a eu des désistements/reports sur le contemporain mais pas de blessures en milieu de la série.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial