Thursday, Sep. 19, 2019

Alice Renavand nommée Danseuse Étoile

Ecrit par :

20 décembre 2013

|

Catégorie :

À l'issue d'une représentation du ballet Le Parc d'Angelin Preljocaj, le vendredi 20 décembre, Alice Renavand a été nommée Danseuse Étoile du Ballet de l'Opéra de Paris.

alice-renavand_nomination-etoile_2

La danseuse faisait sa prise de rôle dans ce ballet. Elle devait au départ danser avec Hervé Moreau. Mais ce dernier s'étant blessé il y a quelques jours, Alice Renavand a finalement dansé avec Stéphane Bullion.

Si cette nomination n'est pas vraiment une surprise (le bruit courait depuis quelques jours), elle n'en fut pas moins émouvante. Comme le veut la tradition, un micro a été installé sur scène après les premiers saluts. Murmures et déjà quelques bravos dans le public qui sait à quoi s'attendre. La Directrice de la Danse Brigitte Lefèvre entre en scène avec le directeur de l'Opéra, Nicolas Joël. Ce dernier prend le micro et commence par souhaiter de bonnes Fêtes de fin d'année au public (quel feinteur ce Nicolas).

Puis il passe aux choses sérieuses. "Je suis là aussi pour fêter auteur chose...". Le public se met à applaudir et Alice Renavand à essuyer une larme avant même l'annonce officielle. Puis cris de joie dans la salle et les coulisses. La danseuse se pend au cou de Brigitte Lefèvre, qui l'a toujours soutenue même quand il était moins facile de l'être. Stéphane Bullion la pousse sur le devant de la scène... Premier salut d'Étoile pour Alice Renavand.

alice-renavand_nomination-etoile

Félicitation d'abord à la danseuse, qui se voit récompenser après une belle soirée. Alice Renavand fait partie de ces fortes personnalités artistiques qui marquent une représentation. Cette nomination salue aussi un parcours un peu différent des autres avec son lot de difficultés.

Née en 1980, Alice Renavand entre à l'École de Danse à l'âge de 10 ans. Très bonne élève, elle grimpe toutes les divisions sans difficulté et entre dans le corps de ballet en 1997. Mais alors qu'elle est promise à un bel avenir, les choses se gâtent. Sous la pression psychologique, la danseuse se met à prendre beaucoup de poids (problème qu'elle évoque sans détour dans des interviews). Elle passe même pas loin du renvoi, mais reste soutenue par Brigitte Lefèvre.

Il lui faut donc quelques années pour régler ses problèmes et enfin grimper les échelons. Elle devient Coryphée en 2004 puis Sujet en 2005. À partir de là, elle est de plus en plus distribuée dans les ballets contemporains et obtient régulièrement des premiers rôles. Elle est presque la "doublure" de Marie-Agnès Gillot (quand l'Étoile a la première, Alice Renavand a la seconde représentation). La Servante dans La Maison de Bernarda de Mats Ek, l’Elue du Sacre du printemps de Pina Bausch, la Mort dans Le Jeune homme et la mort de Roland Petit, la princesse dans Kaguyahime de Jiří Kylián, Orphée dans Orphée et Eurydice de Pina Bausch... Elle marque de plus en plus par sa force artistique et sa personnalité. Alice Renavand fait vite partie des danseuses dont on se souvient, qui laissent leurs empreintes sur un rôle.

Promue Première danseuse en 2012, elle se lance aussi dans quelques seconds rôles classiques : une irrésistible demi-soeur dans Cendrillon ou la Maîtresse de Lescaut dans L’Histoire de Manon de Kenneth MacMillan. Mais est-elle capable de danser un premier rôle dans un grand ballet ? Très souvent distribuée dans le répertoire contemporain, elle n'a pas forcément eu beaucoup de chance de montrer ce dont elle était capable. En décembre 2012, c'est l'épreuve du feu : Kitri dans Don Quichotte de Rudolf Noureev. Et c'est réussi pour Alice Renavand. Si elle n'apparaît pas comme la nouvelle bombe technique, elle marque par sa personnalité et son mordant, et reste sûrement la meilleure Kitri de la série (certes, il n'y avait pas forcément beaucoup de concurrence, mais tout de même).

Alice Renavand avec François Alu dans Don Quichotte

Alice Renavand avec François Alu dans Don Quichotte

Après cette belle prise de rôle, nul doute que le titre d'Étoile allait vite arriver. Lors de la reprise de Kaguyahime, des rumeurs commencent déjà à courir, Alice Renavand récoltant la première. Puis non. Dès que les distributions du Parc d'Angelin Preljocaj tombent, l'idée repart : elle est la seule Première danseuse distribuée, avec une Étoile. Le bruit court que ce sera le 24 décembre, puis finalement que cela aura lieu un peu plus tôt, pour sa prise de rôle. La nomination arrivera donc le 20 décembre 2013.

Alice Renavand est une artiste à part, elle a d'énormes qualités. Mais si je reste vraiment honnête, cette nomination me laisse indécise. Car je n'aurais pas non plus crié au scandale si la danseuse n'avait jamais été nommée Étoile. Oui, c'est une véritable artiste. Mais a-t-elle ce truc exceptionnel, ces facilités techniques hors pair ? Pour moi, non. Et, toujours selon mon regard, ce sont des qualités indispensables pour être Étoile. Alors peut-être ai-je une vision trop élitiste du titre. Peut-être aussi que la classe des Premières danseuses et Premiers danseurs, pas vraiment passionnante ces dernières années, a changé l'échelle de valeurs. Pour ma part, Alice Renavand était une très belle Première danseuse. Une Étoile, une danseuse vraiment exceptionnelle, pas forcément.

Il est néanmoins difficile, malgré ces réserves, de ne pas se réjouir face à cette nomination, qui récompense une artiste comme il y en a peu à l'Opéra en ce moment. Elle montre aussi que ceux et celles qui ont des parcours un peu différents, une maturation artistique plus lente, des embûches particulières à surmonter, ont aussi leurs chances. Alice Renavand a devant elle dix belles années pour briller et élargir son répertoire. Bravo à elle !

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(22) commentaires

  1. LucyOnTheMoon
    20 décembre 2013 at 23:15

    Argh, je l'attendais depuis si longtemps et j'ai manqué ça !! mais tout de même... Hip Hip Alice !!!! :-D

  2. a.
    20 décembre 2013 at 23:21

    Whaouuuuu! je suis super contente! nomination méritée! Vive la nouvelle étoile!

  3. georges
    21 décembre 2013 at 00:43

    Tous mes vœux de réussite dans son statut d’Étoile. 33-34 ans ce n’est pas une jeune étoile, je me demande si ce n’est pas dommage ? Mais 100% école de l’Opéra ce qui n’était pas le cas d’autres nominations récentes.

    • Alessandra
      22 décembre 2013 at 01:27

      C'était le cas d'Abbagnato, aussi... école française... en effet, la seule à ne pas avoir une éducation entièrement française est Ludmila Pagliero, en ce moment. Quant à l'age d'Alice, vues les très bonnes et remarquables conditions physiques qu'on peut trouver chez plusieurs danseuses à l'age de la retraite aujourd'hui, je pense qu'on pourrait abandonner l'idée que 33 ans c'est trop avancé.... c'est pas forcément vrai, à mon avis.... et il semble etre de moins en moins vrai chez le danseuses, aussi, hereusement... c'est surement pas vrai dans la vie en général, hahaha :)

  4. Tutupointe
    21 décembre 2013 at 12:16

    Etre Etoile , c'est faire partie de l'élite , et selon moi, Alice Renavand est une très bonne première danseuse , mais pas une Etoile. Certes elle brille en contemporain, elle assure en classique grâce à sa belle personnalité mais la technique n'est pas superlative.Je ne la vois pas en Giselle, en Odette, en Sylphide ni en Aurore ( mais je peux me tromper! ). Ou alors, l'ODP doit assumer le choix d'avoir des Etoiles pour le classique ( Myriam, Dorothée...), des Etoiles pour le néoclassique (Eleonora) et des Etoiles pour le contemporain (Alice) et dans ce cas, on n'envoie pas au casse-pipe Eleonora sur le ballet des ballets. La classe des sujets est un véritable vivier d'Etoiles ! J'ai hâte de les voir au firmanent.

    • Alessandra
      22 décembre 2013 at 01:31

      Eleonora est aussi bravo en néoclassique qu'en contemporain, je pense... quant au classique, ça dépend, peut etre elle sera de nouveau au niveau en recommencant à aborder des roles qu'elle n'a pas abordé depuis longtemps.. Je suis d'accord sur tout le reste, sauf que je suis ravie de la nomination d'Alice....elle est la meilleure première danseuse avec Eve.... et moi, j'attends la nominations d'Eve, aussi... et j'espère qu'elle arrivera tot!

      • Alessandra
        22 décembre 2013 at 01:38

        Pardon, la meilleure avec Eve ET Amandine.... mais je ne pensais pas à Amandine parce qu'elle ne peut pas etre nommée étoile si tot, je crois!

  5. Audrey
    21 décembre 2013 at 12:41

    Félicitations à Alice Renavand ! Pour moi son titre est incontestable. Bien sûr qu'une Etoile doit être irréprochable techniquement, mais on a vite fait de critiquer des Etoiles sans saveur. Alice Renavand a quelque chose de particulier sur scène qui fait qu'on ne voit qu'elle, elle sait transmettre des émotions comme peu savent le faire. C'est peut-être une autre manière de voir, mais à mon avis c'est assez élitiste aussi comme vision des Etoiles. Et qui plus est, on ne la voit pas en Giselle, on ne la voit pas en Aurore... Mais qui aurait cru il y a deux ans qu'elle serait aussi enthousiasmante en Kitri ? Je pense qu'elle a encore beaucoup de choses à montrer :)

    • Alessandra
      22 décembre 2013 at 01:36

      Je suis d'accord, très d'accord!!! En effet, je pense que quelqu'un de techniquement irreprochable mais froid est très très ennuyant à voir. Donc voilà, bien sur qu'avoir cette technique parfaite ET une fantastique abilité en tant que artiste serait la perfection absolute (one for all: Agnès Letestu, ou Isabelle Guérin etc etc) mais ça n'empeche pas d'etre un peu flexibles face à un talent de comunication artistique incroyable. Ca aussi est une qualité élitiste, oui.

    • a.
      6 janvier 2014 at 16:33

      Je suis d'accord aussi... et je la vois très bien en Gisèle, au contraire de beaucoup. Je pense que ce style lui conviendrait tout à fait : à la fois terrienne et spirituelle...

  6. wong
    21 décembre 2013 at 15:19

    Peu importe ce qui est écrit sur elle, Alice Renavand s'en fout pas mal. Elle est arrivée à ce qu'elle ambitionnait avec ou sans appuis, avec ou sans aura, avec ou sans légitimité,avec ou sans qualités d'étoiles, qu'importe, c'est fait ! Bravo à elle et merci à la direction de l'opéra. Bien sûr que cette nomination peut faire réfléchir, mais pas plus que celle de Ludmilla Pagliero qui a été sifflée et dont tout le monde s'accorde à dire aujourd'hui qu'elle est merveilleuse. Les chiens aboient... la caravane passe. Pourquoi perdre son temps à gamberger sur le pourquoi du comment, c'est comme pour les Concours, c'est ce qu'on appelle des "choix artistiques" et ça cloue le bec à tout le monde . Pour le coup, c'est une réussite ! Mais comme le souligne Tutupointe il y a dans la classe des Sujets un véritable vivier d'étoiles en devenir qui ne danseront pas forcément dans la même galaxie. Pas de problème, le temps qui passe sera le meilleur juge car personne ne peut étouffer un talent, tôt ou tard il éclate et s'impose.

    • Alessandra
      22 décembre 2013 at 01:42

      Hahaha.... légèrement cynique (edit modération : Alessandra avait choisi un autre adjectif qui ne semblait pas approprié) mais très bon commentaire, c'est surement vrai!

  7. Nati
    21 décembre 2013 at 22:35

    Oui félicitations à elle ! j'aime bien cette danseuse, elle a quelque chose de vraiment singulier, elle ne ressemble à aucune autre. Pour autant, je pense que la direction aurait peut-être du s'abstenir de nommer une étoile dans sa dernière année et laisser ainsi un peu de place pour B Millepied. Il y a quand même déjà 18 étoiles, ce qui à mon sens, fait déjà beaucoup. il y aura certes 3 départs en retraite bientôt mais après il faudra bien attendre 4-5 ans avant d'autres départs et laisser de la place, qui manquera peut-être effectivement pour les sujets et premiers danseurs qui frappent à la porte.

  8. a.
    22 décembre 2013 at 20:27

    eh bien, moi je suis ravie : les danseurs sont d'abord des artistes, et c'en est une. Et puis, je ne la trouve pas si limitée techniquement, pour s'en convaincre il suffit de regarder les vidéos de Paquita au Bolchoi. Même dans ce ballet elle a su trouver une interprétation propre à elle. Et je suis assez d'accord avec Wong, ajoutant qu'on reprochait à Ludmilla Pagliero d'être pure technique sans âme... cad l'inverse de ce qu'on reproche à Alice! Bravo Alice!

  9. David
    5 janvier 2014 at 18:09

    mais on pourrait alors parler du cas de Mathilde Froustey ! cas incroyable alors qu'elle le méritait et qui est partie ...ailleurs ...vraiment ces nominations me laissent perplexe .....que récompense t'on ? ....

  10. annette
    5 janvier 2014 at 21:35

    C'est une nomination qui laisse en tous cas très perplexe , c'est le moins qu'on puisse en penser...mais il faut passer à autre chose. D'accord ou pas, il faut faire avec. Il a raison Wong et puis personne n'oblige personne à aller la voir si elle déplait. Il y a des distributions différentes faites justement pour pouvoir choisir sa bonne étoile !

  11. Alessandra
    6 janvier 2014 at 01:16

    à mon avis, on ne peut pas vraiment parler du cas Mathilde Froustey, dans ce contexte. Je l'aime beaucoup, et je suis immensement désolée de ne pas la voir dans le firmament des étoiles encore - quand meme dans le firmament des premières danseuse, car je trouve qu'au niveau de l'interprétation elle devrait encore maturer un petit peu.. mais c'est personnel, ça, je crois - mais qu'est-ce qu'on peut faire si elle rate les concours ou n'excelle pas en eux, comme elle aussi a dit???? Alors, je crois qu'il serait mieux de parler de la reforme du système général des promotions, des règles, de l'importance qu'on devrait donner surtout aux performances pendant l'année etc... car si les règles restent en place comme ça - et ça aussi peut etre légitime, c'est une choix - ou si, par exemple, on n'accepte de pouvoir nommer étoile meme quelqu'un qui est seulement un sujet ou on n'accepte de ne pas attendre pour qu'une place d'étoile se libère afin d'en nommer une qui est assez mature pour la responsabilité etc... enfin, si on nechange rien au niveau du système, on ne peut faire rien pour de merveilleuses sujets comme Mathilde. C'est difficile et controverse.... Mathilde mérite le role, mais elle doit passer le concours... sinon le débat n'a pas beaucoup de sens, à mon avis.

  12. Alessandra
    6 janvier 2014 at 01:23

    Peut etre la solution idéale, que pourrait rendre tout le monde satisfait - les danseurs qui veulent le concours parce qu'ils le considérent un moyen de se rendre visibles et les danseurs et les gens qui le trouvent un mouvais moyen de promouvoir quelqu'un - , serait de rendre le concours seulement un percentage de la décision finale sur une promotion.... ou encor mieux, de faire des concours différents pour les sujets et pour quadrilles et coryphées, afin que les sujets puissent etre promu(e)s en évaluant le concours ET les performances pendant l'année...

  13. Sarah
    5 février 2014 at 02:56

    je me réveille certes un peu tard pour poser ma question: quand on dit que "le bruit courait", qu'est-ce que cela signifie? comment ce genre de secret percent-ils?

    • serena
      7 février 2014 at 19:29

      Agnès Letestu avait laissé sa place. Et avec un peu de logique , il n'y avait qu'Alice et Eve qui pouvaient être nommées (les autres sont trop jeunes, trop vieilles, 1ères danseuses depuis trop peu etc.). Mais Eve est (je trouve) pas beaucoup distribuée en ce moment, mis à part la Belle en décembre.Et puis peut-être que Brigitte Lefèvre, n'ayant plus beaucoup voire plus d'étoiles à nommer, ait préféré Alice, voulant la remercier d'avoir continué (ou peut-être pour lui montrer qu'elle avait raison de l'encourager). Et les gens ne sont pas dupes… Par contre, pourquoi plutôt le 24…ça fait plus d'effet pour noël?

      • Sarah
        9 février 2014 at 03:31

        Bonjour, et merci pour ta réponse. qui éveille pour moi 3 nouvelles questions... La première est plutôt une remarque: Alice n'est pas première danseuse depuis longtemps: 2012 seulement. La deuxième question est: faut-il absolument nommer une nouvelle étoile juste après les adieux d'une autre étoile? Il est possible d'attendre, non? La 3eme est plutôt pour m'assurer que j'ai bien compris: le bruit courrait qu'Alice serait nommée simplement parce que par élimination, ça ne pouvait être qu'elle qui le serait?

        • Amélie
          13 février 2014 at 22:55

          @ Sarah : Le "bruit qui court", ce sont des rumeurs sur les réseaux sociaux, les danseurs et danseuses qui en parlent, des choses comme ça. Il est rare qu'une nomination se fasse vraiment par surprise.

          @ Serena : Chaque Étoile n'est pas remplacée par une autre, il n'y a pas de "place à prendre". Les Étoiles peuvent partir et aucune nomination ne venir. Il n'y a pas de nombre fixe d'Étoile, qui peut d'ailleurs beaucoup varier selon les différentes directions. Pour Alice Renavand, elle était très bien distribuée depuis plusieurs années, il n'y avait pas beaucoup de doute sur les volontés de la direction.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial