Sunday, Dec. 8, 2019

Un Américain à Paris sur scène… à Paris, en décembre 2014

Ecrit par :

19 octobre 2013

|

Catégorie :

C'est une nouvelle qui va ravir tous les amateurs et amatrices de comédie musicale... Un Américain à Paris est enfin adapté en comédie musicale, sur scène. Et la première mondiale aura lieu à Paris, au Théâtre du Châtelet, en décembre 2014. Le spectacle sera tiré du célèbre film du même nom avec Leslie Caron et Gene Kelly, qui avait également créé les chorégraphies, sur la musique et les chansons de George Gershwin et Ira Gershwin.

un-americain-a-paris

Cette nouvelle comédie musicale sera une production du Pittsburg CLO et du Théâtre du Châtelet. La première mondiale aura lieu dans le théâtre parisien, avant de partir à Broadway à New York au début de l'année 2015. C'est donc une grande première pour Jean-Luc Choplin, le directeur de l'institution parisienne. Le Théâtre du Châtelet n'est plus juste un lieu de passage des spectacles américain, mais un véritable acteur de la production.

Si la première aura lieu à Paris, le spectacle sera monté avec le savoir-faire et les équipes de Broadway. La mise en scène et les chorégraphies ont été confiées à Christopher Wheeldon. Chorégraphe très demandé par les compagnies classiques, il a créé des pièces pour le New York City Ballet, le San Francisco Ballet, le Bolchoï, et dernièrement Alice's Adventures in Wonderland pour le Royal Ballet de Londres. Christopher Wheeldon n'est pas non plus étranger au monde de Broadway. Il a chorégraphié le musical The sweet smell of success il y a dix ans, et avait déjà travaillé sur Un Américain à Paris, en signant en 2005 un ballet éponyme pour le New York City Ballet.

un-americain-a-paris_jean-luc-choplin_Christopher-Wheeldon

Jean-Luc Choplin, directeur du Théâtre du Châtelet, et le chorégraphe Christopher Wheeldon

Ce spectacle reprendra la partition de George Gershwin et Ira Gershwin, mais le livret sera revu par Craig Lucas. Rob Fisher sera à la direction artistique, Bob Crowley signera les décors et costumes (c'est lui qui avait créé les costumes du ballet de Wheeldon Alice's Adventures in Wonderland).

Les deux rôles principaux devraient être tenus par un danseur et une danseuse professionnel-le : Robert Fairchild (Principal au New York City Ballet) et  Leanne Cope (First Artist au Royal Ballet de Londres). Ce sont eux en tout cas qui participeront au workshop de six semaines, qui débutera prochainement.

Un Américain à Paris suit le vétéran Jerry Mulligan, qui s'installe dans la capitale pour tenter de s'y faire un nom comme artiste peintre. Il trouve un soutien en la personne de Milo Davenport, une riche américaine au passé trouble. L’existence de Jerry se complique lorsqu’il tombe amoureux de Lise, jeune vendeuse parisienne qui porte aussi sa part de secrets, car son ami Adam – un compositeur juif américain, et Henri - un aristocrate parisien - se disputent également son amour. Cette situation sans issue ne trouve de dénouement que dans le miracle de la danse. Ce récit culte de jeunesse et d’errance dans le Paris d’Après-Guerre est ici repensé pour la scène du 21e siècle.

Les liens entre le Théâtre du Châtelet et Broadway sont historiques. Dès 1929 et deux ans après sa création américaine, le théâtre présente Mississipi Show Boat, version française de l’œuvre fondatrice du répertoire du musical. Suivent ensuite Annie du Far West, West Side Story, A Chorus Line, 42nd Street, Porgy and Bess et bien d’autres. Le Châtelet acquiert une telle notoriété en la matière que Cole Porter lui-même y organise des auditions pour Can-Can. Et c’est Lilo, fidèle de la maison qui avait tenu le rôle de Cricri dans Le Chanteur de Mexico, qui sera choisie pour être La Môme Pistache à l’ouverture à Broadway en 1953.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial