Friday, Oct. 18, 2019

Coppélia : qui voir danser sur scène ?

Ecrit par :

16 mars 2011

|

Catégorie :

Le ballet Coppélia de Patrice Bart fait son retour sur la scène du Palais Garnier demain. Après un petit résumé des répétitions, place au différences distributions.

Coppelia.jpg
Dorothée Gilbert (Swanilda), Mathias Heymann (Frantz), José Martinez (Coppélius) et Fabrice Bourgeois (Spalanzani) : les 17, 22, 24, 28 et 30 mars.

La distributions star de cette série, avec la première, la représentation filmée en direct (le 28) et la dernière avec les adieux de Patrice Bart, presque la moitié des spectacles à elle seule. A priori, elle répond à toutes les attentes. Très à l'aise dans la pantomime, naturellement enjouée, brillante, Dorothée Gilbert devrait être plus qu'à l'aise dans le rôle de Swanilda. je l'attends avec impatience. Mathias Heymann devrait également rayonner, surtout qu'il n'a pas dansé de classique depuis longtemps. La jeunesse du personnage et ses variations bondissantes devraient aussi lui aller comme un gant. Le couple ne s'accorde pas toujours très bien, mais dans ce ballet où la fraîcheur est le maître-mot, il/elle forme un plutôt joli duo.  José Martinez danse Coppélius depuis les débuts de cette version, il y a plus de 10 ans. Inutile donc de dire qu'il s'y sent à l'aise. il faut en plus profiter de ses dernières apparitions. Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, Fabrice Bourgeois est un ancien sujet de la compagnie, actuellement assistant-maître de ballet. Bref, une distributions délicieuse qu'il me tarde de découvrir.

Nolwenn Daniel (Swanilda), Karl Paquette (Frantz), Stéphane Phavorin (Coppélius) et Aurélien Houette (Spalanzani) : les 18, 19 et 26 mars.

Sur le papier, il s'agit d'une distributions moins brillante que la première, mais il serait toutefois dommage d'y passer à côté. Nolwenn Daniel est rarement mise en avant, mais elle crée souvent la surprise, et a une personnalité attachante. Karl Paquette n'est pas le jeune fougueux bondissant, mais il a pour lui son élégance en scène, ses qualités d'interprètes et son souci de sa partenaire. Stéphane Phavorin est toujours très bon dans ce genre de second rôle, et je suis curieuse de voir Aurélien Houette dans autre chose que du contemporain. L'ensemble de ces personnalités me semble assez harmonieuse, une possible jolie soirée en perspective.

Mélanie Hurel (Swanilda), Christophe Duquenne (Frantz), Benjamin Pech (Coppélius) et Fabrice Bourgeois (Spalanzani) ; les 19, 20 et 26 mars.

Cette distributions est clairement celle qui me plaît le moins, je ne suis pas vraiment fan des deux rôles principaux. Ceci-dit, Mélanie Hurel m'a fait plutôt bonne impression lors de la répétition publique. Benjamin Pech est très bon en Coppélius, il forme un bon duo avec Fabrice Bourgeois. Et si par hasard le couple ne vous plaît, ça sera toujours l'occasion d'admirer le corps de ballet, plutôt bien mis en valeur dans cette production.  

Opéra national de Paris
Myriam Ould-Braham (Swanilda), Josua Hoffalt (Frantz), Yann Saïz (Coppélius) et Aurélien Houette (Spalanzani) : le 27 mars.

Une seule date pour Myriam Ould-Braham, je ne le digère toujours pas. Elle semble pourtant tellement faite pour ce rôle. Je ne suis pas une inconditionnelle de Josua Hoffalt, Yann Saïz dans Coppélius m'inspire par contre beaucoup plus. Un dimanche en matinée, ça ne va pas être évident d'avoir une place. Et pourtant, il s'agit pour moi de la distribution la plus intéressante après la première.

Malgré la relecture de Patrice Bart, qui a voulu en faire quelque chose d'assez sombre, ce Coppélia reste dans la veine des ballets "frais et pétillants", dans la même veine que La Fille Mal Gardée. Le genre de choses qui semble rebuter les étoiles. Dommage, car le personnage de Swanilda n'est pas inintéressant, ça laisse au moins une chance pour les éternelles remplaçantes.

Pour la petite anecdote, ce Coppélia est le premier grand ballet que j'ai vu, en 1996 (ma toute première soirée danse étant un mix de Roland Petit). Et il m'a laissé un très agréable souvenir. Peut-être parce que j'avais eu droit à Fanny Gaïda, Manuel Legris, José Martinez et Fabrice Bourgeois. Sur les huit petites amies d'alors, quatre sont désormais étoiles (Dupont, Osta, Ciaravola et Pujol).

Et vous, quel distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(3) commentaires

  1. Bernard
    20 mars 2011 at 09:39

    Myriam Ould-Braham danse Juliette dans "Roméo et Juliette" le 30 avril à 14h30 à l'Opéra Bastille mais c'est déjà complet :(

  2. Amélie
    22 mars 2011 at 12:13

    @Bernard : J'ai eu la dernière place ;)

  3. Bernard
    22 mars 2011 at 18:47

    Merci ! de remouer le couteau dans la plaie :cry: ;)

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial