Thursday, Aug. 22, 2019

Cyril Atanassoff et Jean Guizerix de retour sur scène avec le spectacle Cartel de Michel Schweizer

Ecrit par :

25 octobre 2013

|

Catégorie :

Cyril Atanassoff a mis fin à sa carrière de danseur de l'Opéra de Paris en 1986, Jean Guizerix en 1990. Plus de de 20 ans après leurs adieux au Palais Garnier, ces deux Danseurs Étoiles remontent ensemble sur scène, pour le spectacle Cartel de Michel Schweizer. À voir notamment du 3 au 6 décembre à Grande Halle du Parc de la Villette à Paris.

cartel

 

Communiqué de presse

 

Le spectacle

Dans sa nouvelle création Cartel, Michel Schweizer convie sur scène deux anciens Danseurs Étoiles de l’Opéra de Paris, Cyril Atanassoff et Jean Guizerix, un jeune danseur classique en formation ainsi qu’une chanteuse lyrique, Dalila Khatir. "Pourquoi ne pas s’attaquer à la communauté des danseurs ? Pas les contemporains, non, mais les anciens, ceux du ballet classique et des grands entrechats. Icônes d’un autre temps, ils ressurgissent ici drapés dans leurs habits de vieillesse, bien obligés d’accepter que l’âge les contraigne à rejoindre les conditions héroïques de l’homme ordinaire... Sans relâche, celui qui ne veut plus s’appeler chorégraphe, provoque, dans cette nouvelle création, des chocs insolites entre des mondes qui habituellement ne se rencontrent pas. Et de cet assemblage inattendu, surgit souvent l’humanité".

 

Note d’intention de Michel Schweizer

Avec le projet de création Cartel, j’ai choisi de tenter une collaboration particulière avec d’anciens Danseurs Étoiles. Comme pour mes précédentes pièces, tout ce qui sera constitutif de ce projet résultera de ma nécessité à générer une organisation du vivant inattendue mais, aisément reconnaissable - quand on pourra y déceler certains traits communs en matière de destinée humaine. Comment ces professionnels confirmés, à la vie saturée par l’excellence d’un savoir-faire et ses croyances associées, sauront retrouver une marge de liberté dans une sorte d’élan testamentaire ? Il s’agira donc d’engager un travail de dépossession avec des danseurs arrivés au seuil d’une transition/reconversion dans leur histoire professionnelle et personnelle. Une sorte de dynamique de décroissance, qui cherchera à mettre au jour ce qui constitue et a constitué la verticalité intime, professionnelle et sociale de chaque danseur.

Il s’agira aussi d’interroger en creux une discipline historiquement référencée et protégée qui continue d’entretenir avec le présent une bien étrange relation... Quand, cet art de la danse qui sublime le corps dans une virtuosité normée, continue de laisser ses empreintes dans l‘histoire de l’art vivant. Si, dans la collectivité humaine, mon intérêt continue de se diriger intuitivement vers des hommes, je m’intéresse plus particulièrement à ceux qui choisissent de mener des expériences en "amateurs", ceux qui aiment, cultivent et entretiennent au quotidien leur passion pour une pratique particulière et qui, dans le même temps, ont dû apprendre à adopter une posture d’évitement. En choisissant de s’investir professionnellement dans une activité telle que la danse classique, les interprètes de Cartel se sont assuré la promesse d’une ascèse quotidienne : celle de les entretenir dans une distance permanente avec l’ordre du monde.

Ainsi, Cartel parlera surtout des hommes, d’une communauté emblématique d’hommes, dont l’art de la danse leur a imposé très tôt de s’extraire du monde, d’en esquiver sa complexe fréquentation. Et d’accepter un jour, que l’âge les contraigne à rejoindre les conditions héroïques de l’homme ordinaire…

Distribution

Cyrille Atanassoff, Romain Difazio, Jean Guizerix, Mael Iger, Dalila Khatir et Michel Schweizer.

cartel_Cyril-Atanassoff_Jean-Guizerix

Biographie des interprètes

Cyril Atanassoff

Ancien danseur étoile de l’Opéra de Paris, Cyrille Atanassoff a dansé immédiatement les grands rôles du répertoire, comme le prince Albert de Giselle ou le prince Siegfried du Lac des Cygnes dans la version de Wladimir Bourmeister d'après Marius Petipa et Lev Ivanov, Suite en Blanc et le jeune homme des Mirages de Serge Lifar, Le Palais de Cristal de George Balanchine, Études d'Harald Lander.

Ses partenaires principales ont été Yvette Chauviré, Claude Bessy, Jacqueline Rayet, Claire Motte, Nanon Thibon, Noëlla Pontois, Wilfride Piollet, Claude de Vulpian, Dominique Khalfouni et plus tard Élisabeth Platel et Monique Loudières.

Il prend sa retraite à l'âge légal de 45 ans (1986), mais reviendra encore plusieurs fois sur la scène de l'Opéra de Paris en qualité d'invité.

Après avoir enseigné la danse classique au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP), ainsi que pour le Corps de ballet de l'Opéra, il prend sa retraite mais se tient toujours prêt à partager son expérience.

 

Jean Guizerix

Ancien danseur étoile de l'Opéra de Paris, Jean Guizerix est également chorégraphe. Il créé son premier solo O Tod, en 1969 pour sa femme Wilfride Piollet. En 1986, il crée avec son épouse, une compagnie de danse avec un large répertoire incluant des chorégraphes de divers influences. De 1990 à 1998, il est professeur au CNSMDP puis il devient maitre de ballet à l'Opéra de Paris de 1998 à 2000. Il est ensuite nommé conseiller pour la danse auprès du Ministère de l'éducation nationale jusqu'en 2002. En 2003, il est pour quelques mois directeur artistique intérimaire des Ballets du Nord.

Depuis 1997, il est professeur Centre National des Arts du Cirque. Il donne actuellement des cours avec sa femme Wilfride pour leur association "Clef de sol". Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages, il a notamment écrit Parallèle en1986, Le Moulin de Jerry, édition Sens et Tonka publié en 2003 et Livret de Giselle par Théophile Gautier aux éditions L'une et l'autre en 2012.

 

Dalila Khatir

Comédienne, chanteuse, assistante à la mise en scène d’opéra, Dalila Khatir se produit notamment dans de nombreuses mises en scène d'Akel Akian, de François-Michel Pesenti de Fred Frith. Elle aborde aussi l'opérette (La Veuve Joyeuse, La Périchole) et d'autres spectacles lyriques, notamment dans des mises en scène d'Olivier Debordes et d'Alain Maratrat.

Plus récemment, elle poursuit son parcours d’interprète dans des opéras mis en scène par Richard Dubelski, Patrick Abejean et Jérôme Deschamps & Macha Makaïeff. Elle participe à des spectacles de musique alternative et d'improvisation avec Maggy Nichols et Fred Frith. Elle intervient également dans des pièces chorégraphiques, notamment avec Boris Charmatz et Julia Cima ainsi que Mathilde Monnier ou Herman Diephuis.

Elle effectue aussi des recherches musicales et d’improvisation avec Patrick Portella du GMEM, Jean-Marc Montera du GRIM et Ferdinand Richard de l’AMI et fait un travail d’accompagnement vocal sur la prochaine création de Pascal Rambert

 

Romain Difazio

Né en 1992, Romain Di Fazio entame a 6 ans des études de violons au Conservatoire de Toulouse, et la pratique de la Danse Classique à "l’Académie des arts" chez Corine Guiraud. De 2005 à 2008, il est accepté à l’École de Danse de l’Opéra National de Paris. En 2009, il suit les cours d'Evelyne Desutter à l’institut Stanlowa. A l’issue "du Summer Intensive Program" il intègre le cursus supérieur de l’école du Royal Ballet de Londres pour trois ans.

Il obtient son diplôme de "Graduation" en juillet 2012. Dans ce cadre, Romain participe à certains ballet dansés à Covent Garden, tels que Alice's Adventures in Wonderland de Christopher Wheeldon, Four Seasons, Manon, Sleeping Beauty de MacMillan. Romain part ensuite aux Etats-Unis pour un an où il prend notamment des cours avec l’American Ballet Theater, Boston Ballet, Richmond Ballet. À son retour, Romain participe au Boléro de Béjart, au Sillo, à Marseille.

 

Tournée

Les premières représentations de Cartel ont eu lieu les 15 et 16 octobre 2013 au Théâtre d’Arles. Le spectacle part ensuite en tournée.

29 et 30 novembre 2013 - Le Cuvier, CDC d’Aquitaine - Festival Novart, Bordeaux.

3 au 6 décembre 2013 - Grande Halle de la Villette, Paris.

14 janvier 2014 - L’Estive, scène nationale de Foix et de l’Ariège.

28 et 29 janvier 2014 - La Filature, scène nationale de Mulhouse.

4 au 8 février 2014 - TNBA, Théâtre national de Bordeaux Aquitaine en partenariat avec l’Opéra National de Bordeaux.

11 février 2014 - Le Parvis, Scène nationale de Tarbes, Pyrénées en partenariat avec Espaces Pluriels, scène conventionnée danse-théâtre, Pau.

18 février 2014 - MA scène nationale, Pays de Montbéliard.

11 avril 2014 - Danse à Lille / CDC, Roubaix et La Rose des Vents, scène nationale Lille Métropole, Villeneuve d’Ascq.

22 et 23 mai 2014 - La scène nationale d’Orléans.

 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial