Tuesday, Oct. 23, 2018

En répétition – Un avant-goût des Enfants du Paradis

Ecrit par :

11 mai 2015

|

Catégorie :

L'opération Tous à l'Opéra (à laquelle a participé pour la première fois l'Opéra de Paris) a donné l'occasion d'une répétition publique autour des Enfants du Paradis. Ce ballet de José Martinez est en effet repris au Palais Garnier du 28 mai au 6 juin. Le public était nombreux - et un peu différent des précédentes répétitions : plus d'enfants, plus de néophytes, plus de bruits d'appareil photo (sans que cela ne soit gênant). La répétitrice du jour Florence Clerc s'est montrée pédagogue, sachant expliquer au public non-connaisseur les grandes lignes des deux personnages principaux. Elle a fait répéter le couple de la deuxième distribution : Eve Grinsztajn (Garance) et Yannick Bittencourt (Baptiste).

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn -  Répétition des Enfants du Paradis

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn - Répétition des Enfants du Paradis

La répétition a démarré avec le premier pas de deux, dans la chambre. Florence Clerc explique que, si à ce moment-là Baptiste est fou amoureux de Garance, ce n'est pas forcément réciproque. La jeune femme est charmée, mais s'amuse aussi du jeune homme. La répétitrice se penche d'abord sur le jeu. "Cela doit être vrai. Eve est très gracieuse mais elle ne doit pas être une princesse". Et de conseiller à la ballerine d'être "plus nonchalante, plus nature, de s'amuser un peu plus". Elle reprend également Yannick Bittencourt : "Je n'ai pas assez vu ton trouble au début".

Puis vient la partie un peu plus technique. Les pas de deux, nombreux dans le ballet, sont néo-classiques et parfois acrobatiques. Et la robe de Garance, très ample, ne facilite pas la tâche. Florence Clerc fait travailler le positionnement des mains de Yannick Bittencourt, de façons à rendre l'adage plus fluide. Les deux interprètes sont très concentré-e-s, parfois un peu trop. "Il ne faut jamais lâcher le jeu", souligne la répétitrice.

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn -  Répétition des Enfants du Paradis

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn - Répétition des Enfants du Paradis

Place ensuite au dernier pas de deux du ballet. Ce qui provoque quelques fous rires. Les deux protagonistes doivent en effet démarrer la scène allongés sur le lit. Sauf que l'accessoire de la répétition est une liseuse légèrement trop petite pour les grandes jambes de Yannick Bittencourt.

Florence Clerc mélange là encore des corrections artistiques et techniques. "Ces tours pourraient être plus rapides", ou "Utilise plus le sol". Yannick Bittencourt termine par une variation de Baptiste. "Tu veux la toucher mais tu vois qu'elle ne veut pas. Toute ta variation est ce questionnement", rappelle Florence Clerc. "Tu ne dois jamais faire un mouvement qui n'est pas de rapport avec Garance". Le danseur propose enfin un autre solo, dans la loge du théâtre, un solo de colère ("Et non pas de victime", souligne la répétitrice).

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn -  Répétition des Enfants du Paradis

Yannick Bittencourt et Eve Grinsztajn - Répétition des Enfants du Paradis

Le couple a pu filer chacun de ces extraits, permettant de voir un joli aperçu des pas de deux de ces deux personnages. Et de voir aussi que ces rôles vont plutôt bien à ces interprètes. Eve Grinsztajn propose une Garance glamour empreinte d'un certain drame et Yannick Bittencourt se glisse bien dans ces pas néo-classiques. À découvrir en scène.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial