Friday, Oct. 19, 2018

2013, c’est l’année Rudolf Noureev

Ecrit par :

12 février 2013

|

Catégorie :

2013, c'est l'année du Sacre, c'est l'année du Tricentenaire, mais c'est aussi l'année Rudolf Noureev. Et pour cause, 2013 marque à la fois les 20 ans de sa mort et les 75 ans de sa naissance. Un peu partout dans le monde, les compagnies de danse lui rendent hommage tout au long de la saison, à travers des galas, des expositions et diverses commémorations. En France aussi plusieurs manifestations sont organisées, dont voici les principales

 

Les spectacles

Le Gala du Ballet de l'Opéra de Paris

Quoi ? Un gala avec des extraits de chorégraphies créées par Rudolf Noureev pour le Ballet de l'Opéra de Paris, dansées par les Étoiles, le corps de ballet et les élèves de l'École de Danse. Le Cygne Blanc, l'adage à la Rose de La Belle au Bois Dormant, l'acte des Ombres de La Bayadère... Du grand classique, si ce n'est un solo extrait de Manfred, plus donné depuis longtemps. À lire : le programme complet du gala.

Quand ? Le mercredi 6 mars à 19h30 au Palais Garnier.

Rudolf Noureev était si important dans l'histoire récente du Ballet de l'Opéra de Paris qu'il était impossible que la compagnie passe outre cet anniversaire. L'héritage est peut-être un peu lourd à porter, ou mérite en tout cas un certain questionnement. L'hommage à Noureev est en tout cas limité à son minimum. La troupe ne danse qu'un seul de ces ballets cette saison, et rajoute un gala. Les pointilleux font la mou sur ce dernier, trouvant qu'il s'agit plus d'une soirée "Hommage à Petipa", avec finalement assez peu de pièces caractéristiques de Noureev.  Pour ma part, public facile devant l'Éternel, je ne boude pas l'affiche, mais plutôt la communication qu'il y autour. Impossible de se procurer des billets pour le-la spectateur-rice normal-e, la billetterie sur ce spectacle étant entourée d'un grand flou artistique. Pour l'événement populaire, on repassera (dommage, car en soi, les places n'étaient pas surtaxées. Les voies de l'Opéra de Paris sont impénétrables).

Plus d'infos : le site de l'Opéra de Paris.

Tricentenaire.jpg

Le Gala des Étés de la Danse par le Ballet de l'Opéra de Vienne

Quoi ? Un gala classique, avec divers pas de deux et ensembles extraits d’œuvres de Noureev, ainsi que de chorégraphes que le danseur russe appréciait particulièrement (George Balanchine, Jerome Robbins, John Neumeier, Hans van Manen…).

Quand ? Le jeudi 4 juillet à 20 heures au Théâtre du Châtelet.

Le Ballet de l'Opéra de Vienne, qui a aussi des liens étroits avec Rudolf Noureev, organise un gala hommage en Autriche. Mais la compagnie tient également à marquer le coup à Paris, alors qu'elle est l'invitée du festival Les Étés de la danse. Manuel Legris, directeur de la troupe et l'une des Étoiles emblématiques du chorégraphe, n'y est certainement pas pour rien. Ce gala devrait être un peu plus varié que celui de l'Opéra de Paris, et a priori dansé uniquement par des artistes du Ballet de l'Opéra de Vienne. Le spectacle sera donné sur trois dates, les 4, 5 et 6 juillet, mais la première représentation bénéficiera d'un "supplément de surprises".

Plus d'infos : le site des Étés de la Danse.

Un autre gala pourrait aussi être programmé au printemps. Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux dédiera également son spectacle Quatre tendances en mars prochain à Rudolf Noureev. D'autres spectacles sont organisés à l'étranger.

 

Les expositions

Ouverture de la collection permanente Rudolf Noureev au Centre national du costume de scène (CNCS) 

Quoi ? Une grande exposition retraçant la vie de Noureev et son goût pour l'art.

Quand ? Dès octobre 2013.

Le Centre national du costume de scène de Moulins ouvrira cette année une exposition permanente consacrée à Rudolf Noureev, dans une perspective allant bien au-delà du costume. 350 m2 du musée seront ainsi dédié au célèbre danseur, dans une scénographie signée d'Ezio Frigerio. Une centaine de pièces (mobiliers, instruments de musiques, costumes de scène et de ville, tableaux, gravures, sculptures, photographies, films...) retraceront à la fois la carrière de Rudolf Noureev et son esthétique personnelle. L'exposition sera divisée en quatre grandes parties : sa vie de danseur, ses chorégraphies, sa vie privée (son enfance, son passage à l'Ouest...), et son goût personnel en matière d'art (sa façon de vivre, sa passion pour la musique...).

Plus d'infos : le site du Centre national du costume de scène.

Le CNCS avait déjà organisée en 2009 une exposition, cette fois-ci temporaire, sur Rudolf Noureev. Elle est à revoir jusqu'au 17 février au Young Museum de San Francisco. Une autre exposition, plus petite, est également organisée dans le foyer du Royal Opera House de Londres cette année.

 

Les objets souvenirs

Quoi ? Deux pièces éditées par la Monnaie de Paris à l'éffigie de Rudolf Noureev.

Quand ? En vente depuis le 11 janvier.

Pour les collectionneurs et collectionneuses uniquement ! La Monnaie de Paris a édité deux pièces en hommage à Rudolf Noureev. Dessinées par Christian Lacroix, elles représentent côté face le danseur en pleine arabesque devant la façade du Palais Garnier, côté pile son visage. La pièces de 10 euros en argent a été édité à 10.000 exemplaires, et coûte 67 euros. La pièce de 50 euros en or a été éditée à seulement 2.000 exemplaires, et s'achète à 500 euros.

Plus d'infos : le site de la Monnaie de Paris.

À noter que la Monnaie de Paris pourrait aussi créer une pièce pour le Tricentenaire de l'École de Danse.

Monnaie-Noureev.jpg

Les films

Plusieurs projets de films et documentaires sur Rudolf Noureev sont en ce moment en cours, dont deux devraient voir le jour en 2013.

- Un documentaire sur sa vie à l'Opéra de Paris. 

A la fin des années 1990, un grand colloque avait eu lieu sur Rudolf Noureev et sa collaboration avec le Ballet de l'Opéra de Paris. De nombreuses personnalités, danseurs et danseuses qui avaient très bien connu-e-s l'artiste, avaient été interviewé-e-s pour l'occasion. Le documentaire se basera sur ces témoignages pour retracer la vie de Rudolf Noureev, uniquement sur sa période Opéra de Paris. Intitulé La constellation Noureev, réalisé par Jérôme Laperrousaz, le film sera à voir sur Mezzo le 15 mars à 20h30.

- Rudolf Nureyev – Rebellious Genius.

Un autre documentaire, cette fois-ci réalisé en Russie et dès à présent terminé, devrait aussi sortir en 2013. Intitulé Rebellious Genius, il devrait couvrir toute sa vie, de sa naissance en Russie à sa mort en 1993. 50 heures d'interviews ont été réalisées, des témoignages de nombreux artistes et proches du danseur, pour retracer sa vie, avec Andris Liepa pour narrateur. Le film devrait être projeté au prochain Festival de Cannes, pour ensuite une diffusion à la télévision.

Plus d'info : The Voice of Russia.

A noter également que le documentaire anglophone From Russia With Love, considéré comme l'une des meilleures biographies de Noureev, sera rediffusé en Angleterre sur BBC4, le vendredi 22 mars.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial