Tuesday, Oct. 23, 2018

Saison 2012-2013 : le Ballet de l’Opéra de Paris

Ecrit par :

12 mars 2012

|

Catégorie :

Voici le programme détaillé de la saison 2012-2013 du Ballet de l'Opéra de Paris.

Soirée George Balanchine

Trois ballets : Serenade, Agon et Le Fils prodigue.

Du 24 septembre au 18 octobre 2012 au Palais Garnier, 11 représentations. Les deux premières soirées seront précédées du Défilé du Ballet.

Orchestre de l'Opéra National de Paris, direction musicale Fayçal Karoui.

Une belle soirée hommage à Balanchine, dans des styles assez différents. Serenade et Le Fils Prodigue n'ont pas été donnés depuis déjà un bon bout de temps, c'est une bonne occasion pour un public plus jeune de les découvrir. Les deux premières soirées devraient être précédées du Défilé du corps de ballet.

agon_Karl-Paquette_Alessio-Carbone_Agnes-Letestu.jpg
Soirée Gillot/Cunningham

Deux ballets : Sous apparence de Marie-Agnès Gillot (création) et Un jour ou deux de Merce Cunningham.

Du 31 octobre au 10 novembre 2012 au Palais Garnier, 12 représentations.

Ensemble Ars Nova, plus le Choeur Accentus pour Sous apparence. Direction musicale Laurence Equilbey (Sous Apparence) et Philippe Nahon (Un jour ou deux).

Une soirée plutôt intrigante. Je suis très curieuse de découvrir Marie-Agnès Gillot, danseuse à la forte personnalité, dans la peau de chorégraphe. Je connais très mal Cunningham, et même si la soirée au Théâtre de la Ville m'a laissé une impression mitigée, je me réjouis de découvrir plus amplement ce chorégraphe.

 

Don Quichotte de Rudolf Noureev

Du 16 novembre au 31 décembre 2012 à l'Opéra Bastille, 26 représentations.

Orchestre de l'Opéra National de Paris, direction musicale Kevin Rhodes.

On disait que cette version de Noureev commençait à être vieillissante. Des distributions intéressantes faisant la part belle aux jeunes talents pourraient donner tout l'intérêt de cette reprise. C'est de toute façon un ballet agréable, voir même fortement sympathique lorsqu'il est bien dansé, parfait pour la période des Fêtes.

Don-Quichotte_Dorothee-Gilbert.jpg

Démonstrations de l'Ecole de Danse

Du 2 au 22 décembre 2012 au Palais Garnier, 3 représentations.

Les Démonstrations se suivent au fil des années, mais ne se ressemblent pas forcément. J'aime beaucoup ce rendez-vous, plus pour les professeurs, dont certains et certaines sont passionnants.

 

Soirée Forsythe/Brown

Quatre ballets : In the Middle, Somewhat Elevated, Woundwork 1, Pas/Parts (William Forsythe) et O Zlozony / O Composite (Trisha Brown).

Du 3 au 31 décembre 2012 au Palais Garnier, 21 représentations.

Musiques enregistrées.

Après la superbe trilogie Forsythe de décembre dernier à Chaillot, je ne peux que me réjouir de revoir de oeuvres du chorégraphe, surtout dansées par la compagnie parisienne. Les trois chorégraphies choisies n'ont pas en plus été données depuis un bon bout de temps, ce devrait donc être des reprises très intéressantes. Je me questionne par contre sur la présence de O Zlozony / O Composite de Trisha Brown, si ce n'est pour amortir les droits. J'étais restée de marbre face à ce ballet il y a deux ans.

Impressing-the-Czar_In-the-Middle-Somewhat-Elevated.jpg

Ballet Preljocaj, compagnie invitée

Deux ballets : Helikopter et Eldorado.

Du 5 au 10 janvier 2013 au Palais Garnier, 6 représentations.

Musiques enregistrées.

Je n'ai rien contre la compagnie de Preljocaj, j'aime plutôt ce que fais le chorégraphe, et je trouve intéressant de voir ses oeuvres dansées par ses artistes. Mais enfin, pourquoi cette troupe ? Le Ballet Preljocaj est très souvent en tournée, il est facile de les voir sur scène, plus encore à Paris. Je préférerais voir une compagnie étrangère, des troupes que l'on n'a moins de chance de voir régulièrement.

 

Kaguyahime de Jiri Kylian

Du 1er au 17 février 2013 au Palais Garnier, 14 représentations.

Kodo, Ensemble Gagaku et ensemble de percussions invitée, direction musicale Michael de Roo.

L'une des soirées qui me plaît le plus. La découverte de Kaguyahime durant l'été 2010 avait été un véritable coup de foudre. C'est une oeuvre forte, intense, qui ne laisse pas indifférent (et pour l'avoir testé, accessible au plus néophyte des publics). L'ambiance devrait être différente à Garnier, surtout avec les nombreux (et magnifiques) percussionnistes. Je sens que ça va être formidable... A ne pas rater.

Kaguyahime_Alice-Renavand.jpg

Soirée Danseur-se-s/Chorégraphes

Du 26 au 28 février 2013 à l'Amphithéâtre Bastille, 3 représentations.

Les artistes du Ballet de l’Opéra présentent leurs travaux et recherches chorégraphiques, offrant la possibilité de découvrir un autre aspect de leurs aspirations et de leurs qualités artistiques.

Ce genre de soirées réserve toujours son lot de bonnes surprises, que ce soit du côté des chorégraphes que des interprètes. Une bonne idée que de laisser les artistes s'exprimer.

 

Hommage à Rudolf Noureev

Le 6 mars 2013 au Palais Garnier, soirée de Gala.

Avec le Ballet de l'Opéra de Paris et l'Ecole de Danse.

Extraits de chorégraphies de Rudolf Noureev.

Orchestre Colonne, direction musicale Fayçal Karoui.

Une soirée qui pourra offrir de beaux moments, selon les extrais choisis et les distributions... Un hommage un peu maigre, en tout cas allégrement surtaxé.

 

Soirée Roland Petit

Trois ballets : Le Rendez-vous, Le Loup et Carmen

Du 15 au 29 mars 2013 au Palais Garnier, 12 représentations.

Orchestre Colonne, direction musicale Yannis Pouspourikas.

Nous étions beaucoup à espérer une reprise du Jeune Homme et la Mort, pour y voir une dernière fois Nicolas Le Riche. Mais du point de vue de la programmation, ce n'est pas forcément une mauvaise idée de le remplacer par Carmen. Le Rendez-vous et Le Loup n'avaient pas été donnés depuis des années, il est naturel qu'ils soient repris rapidement. Carmen n'avait pas été dansé depuis 2004, alors que Le jeune Homme et la Mort a été beaucoup plus vu... Même si, c'est vrai, on ne se lasse pas de la force de ce ballet.

Isabelle Ciaravola et Nicolas Le Riche - Le Rendez-vous

Isabelle Ciaravola et Nicolas Le Riche - Le Rendez-vous


Troisième Symphonie de Gustav Mahler
de John Neumeier

Du 9 avril au 12 mai à l'Opéra Bastille, 12 représentations.

Orchestre de l'Opéra National de Paris, direction musicale Simon Hewett.

Je me réjouis très fortement de cette reprise, qui devrait être là encore l'un de mes coups de coeur de cette prochaine saison. J'avais raté son entrée au répertoire en 2009, et j'en avais été d'autant plus rageuse en lisant les multiples échos plus qu'élogieux de cette soirée. Excellent choix.

Troisieme_Symphonie_de_Gustav_Mahler.jpg
Spectacle de l'Ecole de Danse

Quatre ballets : Ballet de Faust de Léo Staats, Aunis de Jacques Garnier, une création de Béatrice Massin et Nicolas Paul et Péchés de jeunesse de Jean-Guillaume Bart.

Du 15 au 18 avril 2013 au Palais Garnier, 3 représentations. La première représentations sera précédée du Défilé du Ballet et d'une création de Pierre Lacotte (prix vraiment surtaxés).

Orchestre des Lauréat-e-s du Conservatoire, direction musicale Marius Stieghorst.

Quel beau programme qu'a concocté Elisabeth Platel pour marquer les 300 ans de l'Ecole de danse. Quatre ballets très différents, dans des styles variés... Le spectacle de l'Ecole de Danse est de toute façon, et par expérience, l'une des soirées de la saison dont on ne sort jamais déçu.


Gala des écoles de danse du XXIe siècle

Soirée composée d'au mois deux ballets : Ballet de Faust de Léo Staats,Péchés de jeunesse de Jean-Guillaume Bart.

L'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris dansera en compagnies d'élèves de la Royal Danish Ballet School, de la Bolshoi Ballet Academy, de la Royal Ballet School, de la School of American Ballet, de la Canada’s national Ballet School, de la John Cranko Schule et de la Balletschule des Hamburg Ballett.

Le 20 avril au Palais Garnier, soirée de Gala.

Excellente idée encore que ce gala, et d'inviter à y participer toutes les grandes écoles du monde au lieu de se regarder le nombril. Dommage que les prix soient en conséquence.

 

Soirée Ballet Russes

Quatre ballets : L'Oiseau de Feu de Maurice Béjart, L'après-midi d'un Faune de Nijinski, Afternoon of a Faun de Jerome Robbins, Le Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui, Damien Jalet et Marina Abramovic (création).

Du 2 mai au 3 juin 2013 au Palais Garnier, 13 représentations.

Orchestre Orchestre de l'Opéra National de Paris, direction musicale Vello Pahn.

Bon alors, il faut que l'on m'explique. 2013, c'est l'anniversaire du Sacre du Printemps. Et l'Opéra de Paris programme une soirée Ballets Russes sans cette oeuvre dedans ? Une façon de marquer sa différence sûrement. Je reste circonspecte sur l'idée de programmer dans la même soirée deux Après-midi d'un Faune différents, même si j'aime beaucoup les deux. Sur le papier, le Boléro me fait un peu peur, mais juger avant de voir, c'est mal.

Oiseau-de-feu-Bejart_Mathieu-Ganio.jpg


La Sylphide
de Pierre Lacotte

Du 22 juin au 15 juillet 2013 au Palais Garnier, 20 représentations.

Orchestre de l'Opéra National de Paris, direction musicale Philippe Hui.

L'une des très bonnes nouvelles de la saison, le retour (enfin) de La Sylphide ! J'imagine déjà Myriam Ould-Braham dans le rôle-titre... et sa programmation en fin de saison laisse espérer une certaine facilité pour avoir des places.

La-Sylphide.jpg

Signes de Carolyn Carlson

Du 3 au 15 juillet 2013 à l'Opéra Bastille, 11 représentations.

Musique enregistrée.

Personnellement, je n'ai jamais eu l'occasion de voir ce ballet, et reste donc contente de cette découverte. Mais je comprends la lassitude de certains et certaines, devant un ballet qui a déjà été beaucoup donné.

 

En tournée

Le Ballet de l'Opéra de Paris sera en tournée du 23 janvier au 12 février 2013 en Australie, avec Giselle, et du 25 mai au 1er juin au Japon avec Les Enfants du Paradis de José Martinez.


Avis global

Globalement, cette saison me déçoit, avec seulement deux grands ballets classiques au programme. Le ton est résolument contemporain, plus que néo-classique. Le tout n'est vraiment pas équilibré.

En tant que spectatrice, je vois les choses pragmatiquement. En France, si l'on habite dans la moitié nord de la France, le seul endroit pour voir de bons ballets classiques restent l'Opéra de Paris. Quand la compagnie n'en programme pas, il n'y en a pas, ou si peu. Beaucoup de théâtres parisiens donnent déjà énormément de ballets contemporains, avec de prestigieuses compagnies invitées et un certain nombre de créations. Bien sûr, il est important que le Ballet de l'Opéra de Paris se tourne vers le répertoire contemporain, mais pas jusqu'à en faire, comme cela va être le cas la saison prochaine, la majorité de sa programmation.

J'aime beaucoup la saison actuelle pour cette raison : six grands ballets classiques d'époque très différentes (dont une création), plusieurs soirées néo-classique, des ballets remontés (comme Phèdre, on peut discuter du résultat, mais la démarche est intéressante), et quelques ballets contemporains. Le Théâtre de Chaillot (excellente programmation) et le Théâtre de la Ville se chargent pour leur part des soirées actuelles. On obtient ainsi une saison parisienne équilibrée entre tous les styles, ce qui ne sera pas le cas la saison prochaine.

Plus précisément, je me questionne sur la non-présence des ballets de Noureev. Si l'on écoute le discours de Brigitte Lefèvre, à chacune des rencontres avec le public, elle insiste beaucoup sur l'importance du répertoire de Noureev. Et en 2013, l'année des 20 ans de la mort du danseur, un seul de ses ballets est programmé ? Le gala semble un peu portion congrue...

Cela serait-il alors le signe que, après 20 ans, la compagnie veut passer à autre chose ? Mais pour quoi alors ? L'absence de grands ballets classiques laisse la question en suspens.

Pour la saison lyrique, concert, convergences et les expositions, je vous laisse aller sur le site de l'Opéra de Paris.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(18) commentaires

  1. Audrey
    12 mars 2012 at 11 h 52 min

    Globalement je suis plutôt contente, même si on arrive pas à l'équilibre de cette saison.
    Par contre je suis assez gênée par la profusion de soirée "mixtes", j'avoue que j'aime me plonger dans un seul ballet dans la soirée. Une fois ou deux, aucun problème, mais j'ai l'impression qu'il y a en a beaucoup.
    Bon, je suis quand même contente, beaucoup de choses à découvrir (l'avantage d'être une baby-balletomane j'imagine !), en particulier Forsythe, Kaguyahime, L'après-midi d'un faune...

  2. Genoveva
    12 mars 2012 at 11 h 55 min

    Annoncée avec grand panache, cette saison-internet tarde à venir !!!!!!!!!!!!!!

  3. fabparisien
    12 mars 2012 at 12 h 04 min

    Plutôt content de la programmation, mais comme je suis plus attiré par la danse contemporaine, ceci explique cela (la danse va beaucoup mieux me convenir que le lyrique cette année à l'Opéra de Paris en tout cas)

    Par contre, vraiment beaucoup de soirées mixtes qui risquent de ne pas toujours être facile à digérer...

  4. Marie-Charlotte
    12 mars 2012 at 12 h 11 min

    Don quichotte, La Sylphide, 3e symphonie...Pas Roland petit, je 'aime que Le Jeune Homme et la Mort, le reste m'ennuie. Et tout le reste de la programmation aussi. Beurk.

  5. Elo
    12 mars 2012 at 14 h 31 min

    Un peu déçue par l'annonce de la saison, trop peu de classique pour moi... :(
    C'était la première année où j'aurais souhaité m'abonner pour tous les spectacles en champ libre éventuellement, mais là je pense ma tourner vers un parcours danse "les incontournables" et j'irai voir deux ou trois autres spectacles en plus (je connais pas très bien la danse contemporaine).

  6. Helen
    12 mars 2012 at 14 h 43 min

    Un peu déçue aussi, ça manque fortement de ballets classiques...!

  7. Romain
    12 mars 2012 at 16 h 35 min

    Je suis également déçu par cette saison, qui d'après les rumeurs avait l'air prometteuse et puis finalement...
    Grosse déception surtout à cause du manque de ballet de Noureev. Pour la première saison où je comptais me rendre à l'Opéra c'est dommage... A par Don Quichotte et la soirée Roland Petit rien ne me tente (allez La Sylphide aussi on va dire)
    Bon d'un côté ça m'arrange un peu cette faible programmation étant donné que la prochaine saison comédie musicale sera très riche ça permettra de ne pas trop me ruiner.

  8. Anne-Laure
    12 mars 2012 at 16 h 59 min

    Une programmation très moderne en effet. Je me demande s'il ne faut pas la comprendre comme la suite logique de la pédagogie de Nicolas Joël: on part en début de mandat avec des ballets très classiques et au fur et à mesure on en propose des plus modernes... Reste que la faible présence de ballets de Noureev est étrange...

  9. emilie
    12 mars 2012 at 21 h 44 min

    Un peu décue, ca contraste bcp avec la programmation de cette saison.
    J'aurais aimé plus de classique, après ca peut être l'occasion pour moi de faire de belles découvertes ....
    C'est la première année où je compte prendre un abonnement, pourrait-il y avoir un petit article dessus pour aider les novices dans leur choix ? ;)

  10. Cams
    13 mars 2012 at 11 h 59 min

    Ouais. Moyen, moyen quand même!!
    En gros après Don Quichotte il faudra attendre la fin de l'année pour revoir du classique...
    Ce qui me gêne le plus c'est le grand nombre de soirées mixtes.
    Et puis quelques trucs étonnants que tu as souligné. Pas de Sacre du printemps, un seul Noureev!
    J'aimerai bien pouvoir voir dans la tête de Brigitte Lefebvre au moment où elle fait sa programmation!

  11. Elo
    13 mars 2012 at 12 h 22 min

    Bon j'ai quand même pris deux abonnements, ça me permettra de découvrir des choses nouvelles, autres que du classique pur... j'ai hâte quand même du coup ! :lol:

  12. flochon
    13 mars 2012 at 13 h 59 min

    :( Déçue de ne pas voir plus de grands ballets classiques à l'affiche. Je m'attendais à voir Giselle ou bien le Lac au programme.
    Dommage également que l'on ait programmé tant de ballets mixtes.

  13. Alien
    13 mars 2012 at 18 h 42 min

    Pour ma part, je suis plutôt déçue par l'absence de ballets classiques.... Je n'ai rien contre le contemporain, mais je trouve que là, il y a quand même un surdosage au détriment des grands ballets de Noureev...
    Et puis, où sont le Lac ou La Dame aux Camélias pour les adieux d'Agnès Letestu ?... :shock:

  14. Une Passionnée
    13 mars 2012 at 22 h 47 min

    Moyennement convaincue par cette saison. Seulement deux classiques, l'un en hiver et l'autre en été (même si je ne boude pas mon plaisir de retrouver la Sylphide). Côté soirées mixtes, ce sont les soirées Balanchine, Roland Petit et pourquoi pas Forsythe qui m'attirent. Deux faunes d'affilée pour la soirée des ballets russes, et un Boléro qui ne me dit pas trop. Bref, on verra ce que ça donne la saison prochaine!

  15. la déçue
    14 mars 2012 at 17 h 43 min

    J'avais l'intention de m'abonner, mais en voyant qu'il n'y a pas à peine de ballet classique, je ne paierai pas. Le ballet moderne ne me plaît pas.... :(

  16. petitvoile
    16 mars 2012 at 12 h 24 min

    Saison à venir en demi teinte en effet, on préférerait un Sacre de Béjart qui n'a pas vieilli que l'Oiseau de feu, un Lac comme l'OdP sait bien le faire plutôt qu'un Don Quichotte qui manquera de feu, la cie Preljocaj à l'Opéra sans intérêt, ce Kylian loin d'être dans son top 10, Le Loup et Rendez-vous au secours etc...
    Oui au Neumeier, à la Sylphide, à Carmen, aux Balanchine, Fosythe...
    Bon, saison à venir conservatrice, qui se prive de plusieurs chefs d'oeuvres pourtant au répertoire de l'Odp, et pas une vraie prise de risque créative histoire de rappeler que nous sommes au XXIème siècle...

  17. Amélie
    18 mars 2012 at 16 h 54 min

    @ Audrey : Un déséquilibre certain.

    @ Genoveva : Mais un lancement de saison sans bug, ça ne serait pas vraiment un lancement de saison ;)

    @ fabparisien : J'ai l'impression que les amateurs et amatrices de lyrique sont plutôt mécontents.

    @ Marie-Charlotte : Cela sera au moins une saison économique.

    @ Elo, Emilie, Flochon, Une Passionnée, La Déçue et Helen : Une saison frustrante pour la danse classique !

    @ Romain : Les Sylphique valent vraiment le coup.

    @ Anne-Laure : Ce n'est pas la première fois que Brigitte Lefèvre prépare une saison plutôt moderne.

    @ Cams : Je doute que nous aurons des réponses lors de la présentation de la saison.

    @ Alien : La Dame et les adieux d'Agnès, ce sera pour la saison d'après, septembre 2013.

    @ Petitvoile : Manque de moyens ?
     

  18. petitvoile
    19 mars 2012 at 20 h 12 min

    @Amélie,

    Manque de moyens pour des créations c'est fort possible, quand bien même les jeunes créateurs invités à l'Opéra font souvent avec des budgets très serrés et en un temps minimal. La programmation des opéras n'étant pas non plus exaltante au dire des connaisseurs, avançons que la direction de l'OdP a l'inspiration en baisse de régime ! Cela dit, les programmations des autres grandes maisons ne sont pas folichonnes non plus. Sauf à l'Odp, se vit d'ailleurs actuellement dans les grandes cies d'opéras une rare valse de solistes et de jeunes étoiles en quête de meilleurs rôles assez significative du malaise actuel. Ca se bouscule à la porte du Néederlands, du Het, de Duato, de l'Opéra de Lyon en France, des cies à directions jeunes et dynamiques dans leurs projets et c'est là que sont les meilleurs danseurs du moment. Espérons que l'OdP fera un bon choix de succession au trône !!!

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial