Wednesday, Nov. 13, 2019

Spectacles : où passer son Réveillon ?

Ecrit par :

23 décembre 2013

|

Catégorie :

Les grands tablées et les grosses fêtes pour les Réveillons, cela ne vous tente pas plus que ça. Et si vous passiez plutôt le 24 ou le 31 décembre dans une salle de spectacle ? Danse classique, danse contemporaine, comédie musicale ou cirque, voici une sélection des spectacles des Fêtes.

 

La Belle au bois dormant 

Le pitch : La Belle au bois dormant de Rudolf Noureev par le Ballet de l'Opéra de Paris, c'est le ballet des ballets : presque aucune tension dramatique mais de la danse classique comme on n'en fait peu. C'est le plaisir d'une production grandiose, d'une danse superbe et d'une troupe qui brille dans ce genre de répertoire. C'est aussi une distribution de rêve le soir du 31 décembre : Myriam Ould-Braham et Mathias Heymann.

Dress-code : Du brillant, du rose à paillettes, une robe à frou-frou, des talons vertigineux, un noeud papillon... C'est le soir ou jamais pour s'habiller en prince et princesse ! De toute façon, rien ne sera plus clinquant que ce qui sera sur scène.

Avec qui : Son amoureux/amoureuse parce que ça en jette une Saint-Sylvestre à l'Opéra. Un-e vrai-e amateur-rice de danse classique. Pourquoi pas en famille, mais attention, le spectacle dure plus de trois heures : les jeunes enfants risquent de trouver ça long.

Le truc en plus : Le champagne et les petits fours offerts par l'Opéra aux entractes.

Infos pratiques : à l'Opéra Bastille, le 31 décembre à 19h30. Places de 10 à 180 euros. Le spectacle affiche complet, mais des places sont régulièrement remises en vente sur le site de l'Opéra ou sur la bourse d'échange.

la-belle-au-bois-dormant_fees

Roméo et Juliette

Le pitch : Le Ballet de l'Opéra de Bordeaux a choisi Roméo et Juliette, dans la version de Charles Jude, pour passer les Fêtes. Un grand classique, porté par la superbe partition de Sergueï Prokofiev et une troupe de haut niveau.

Dress-code : Petite robe noire, costume... Chic, sans en faire trop.

Avec qui : Un-e indécrottable romantique. Ou quelqu'un qui pense que la danse classique, c'est un peu barbant (pour lui prouver le contraire).

Le truc en plus : Le superbe centre historique de Bordeaux illuminé pour les Fêtes.

Infos pratiques : Au Grand-Théâtre de Bordeaux le 31 décembre à 20 heures. Places de 8 à 55 euros, sur liste d'attente.

Romeo-et-Juliette

La Belle et la Bête

Le pitch : Le dessin animé de Walt Disney adapté en comédie musicale. Des chansons aux décors en passant par les costumes, absolument tout y est. Même une troupe en grande forme.

Dress-code : Festif. Les plus hardis s'essayeront aux costumes de Lumière ou de Madame Samovar.

Avec qui : Sa bande d'ami-e-s d'enfance, pour reprendre tous en choeur les chansons (parce que contrairement au Roi Lion, ce sont les même paroles que dans le dessin animé).

Le truc en plus : Le tableau "C'est la fête" qui porte bien son nom.

Infos pratiques : Au Théâtre Mogador les 24 et 31 décembre à 20 heures. Places de 42 à 250 euros.

La-belle-et-la-bete_2

Le Parc

Le pitch : Les jeux de l'amour et du hasard par Angelin Preljocaj pour le Ballet de l'Opéra de Paris. Ambiance Versailles revisité. Et là encore, des distributions de rêve : la nouvelle Étoile Alice Renavand et Stéphane Bullion pour le 24 décembre, Aurélie Dupont et Nicolas Le Riche pour le 31 décembre.

Dress-code : Du brillant, du rose à paillettes, une robe à frou-frou, des talons vertigineux, un noeud papillon... De toute façon, rien ne sera plus clinquant que le Grand Foyer du Palais Garnier.

Avec qui : Quelqu'un qui est royaliste sur le fond. Un-e fan de Nicolas Le Riche, parce que c'est, mine de rien, l'une de ses dernières représentations au Palais Garnier.

Le truc en plus : Les fortuné-e-s réserveront leur dîner au restaurant du Palais Garnier pour finir la nuit.

Infos pratiques : Au Palais Garnier les 24 et 31 décembre à 19h30. Places de 10 à 180 euros. Le spectacle affiche complet, mais des places sont régulièrement remises en vente sur le site de l'Opéra ou sur la bourse d'échange.

le-parc_Aurelie-Dupont_Nicolas-Le-Riche

Le Bal des Intouchables

Le pitch : Le nouveau spectacle de la troupe des Colporteurs, une jolie compagnie qui mêle la tradition du cirque à une mise en scène plus contemporaine. Un spectacle sur des laissés-pour-compte au grand coeur, plein de vie et de poésie. L'un des coups de coeur de cet automne.

Dress-code : Une grosse écharpe. Le chapiteau est très joli mais rempli de courants d'air.

Avec qui : Toute les famille. Les plus jeunes resteront bouche bée devant les acrobaties, les plus grands sauront lire en profondeur.

Le truc en plus : Le bar-restau dans le chapiteau d'à côté pour papoter avec le artistes après le spectacle.

Infos pratiques : À l'espace Chapiteaux de La Villette le 25 décembre à 16 heures. Places de 17 à 26 euros.

bal-des-colporteurs

Giselle

Le pitch : Le ballet Giselle revisité par Mats Ek, ambiance asile de fou. Le tout dansé par le Ballet de l'Opéra de Lyon, une troupe d'excellence de la danse contemporaine.

Dress-code : Bobo-hipster attitude. Ou classe-décalé : un jean déchiré et un petit haut noir à strass.

Avec qui : Un pote psychanalyste. Un-e fan de danse contemporaine, parce que ce ballet, c'est tout de même un must.

Le truc en plus : Giselle de Mats Ek, certes c'est beau, mais ce n'est pas très gai. Prévoir une bonne bouteille de champagne à la sortie.

Infos pratiques : Au Théâtre de la Ville à 15 heures. Places de 26 à 35 euros.

Giselle

My Fair Lady

Le pitch : La célèbre comédie musicale sur Eliza Doolittle, une petite fleuriste londonienne au fort accent des bas-fonds, transformée en Lady par le professeur Higgins.

Dress-code : Festif-chic un peu décalé et coloré. Un peu de british-attitude ne fait jamais de mal.

Avec qui : Toute la famille si vos enfants savent lire (la comédie musicale est présentée en anglais sous-titré). Avec un-e fan de Downton Abbey, la lutte des classes en Angleterre, ça devrait lui parler.

Le truc en plus : Apprendre toutes le chansons par coeur pour les reprendre en sortant (chorégraphie incluse). Le 31 décembre, personne ne vous regardera bizarrement.

Infos pratiques : Au Théâtre du Châtelet les 24 et 31 décembre à 20 heures. Places de 34 à 128 euros.

My Fair Laud

Robot!

Le pitch : La nouvelle création de Blanca Li, qui mêle danseurs et robots sur scène.

Dress-code : Toujours chic au Théâtre des Champs-Élysées.

Avec qui : Des enfants (gros succès auprès du jeune public), un-e pure geek.

Le truc en plus : La Tour Eiffel illuminée en sortant

Infos pratiques : Au Théâtre des Champs-Élysées le 31 décembre à 20 heures. Places de 37 à 75 euros.

robot!

D.I.S.C.O.

Le pitch : Une jeune fille qui rêve de paillettes et de disco. Subitement première millionnaire de la loterie, la jeune fille verra-t-elle s’ouvrir les portes de son rêve ? Le tout bien sûr sur fond de tubes des années 1980.

Dress-code : La veste à paillettes. Si ce n'est pas aujourd'hui, ce sera pour quand ?

Avec qui : Son compagnon de karaoké.

Le truc en plus : Avoir révisé tous ses classiques avant d'arriver en soirée.

Infos pratiques : Aux Folies Bergère le 31 décembre à 20 heures. Places de 40 à 125 euros.

disco

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Anne
    23 décembre 2013 at 23:54

    Sympa le champagne et petits fours offerts le 31 à Bastille! Mais à part ça je me demande pourquoi les tarifs sont tellement plus élevés ce soir-là.

  2. Estelle
    27 décembre 2013 at 19:12

    Et bien ce sera une grande première pour moi, le réveillon se fera à Bastille en compagnie de la Belle et son bois charmant ! j'ai (tellement) hâte

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial