Sunday, Dec. 15, 2019

Top 10 des jeunes talents des compagnies londoniennes

Ecrit par :

20 février 2015

|

Catégorie :

Aujourd'hui, Londres s'est imposée comme l'une des capitales mondiales de la danse. Derrière les superstars Alina Cojocaru ou Marianela Núñez, de jeunes artistes talentueux des compagnies anglaises sont vouées à devenir les Etoiles de demain. Même s'ils restent très peu mis en avant par les médias nationaux ou internationaux, et sont donc très souvent de relatifs inconnus pour le public outre-Manche, ils n'en sont pas moins une génération talentueuse, à suivre de près. Cartographie du paysage londonien de la danse et portrait-robot de ces jeunes espoirs.

 

1. Melissa Hamilton

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Grade : First Soloist (Première danseuse) - Melissa Hamilton sera Principal au Semperoper Ballet de Dresde pour la saison 2015-2016.

Date d’entrée dans la compagnie : 2007

Nationalité : Britannique (Irlande du Nord)

Signe distinctif : Blonde aux yeux bleus, bras et jambes interminables, physique gracile… Melissa Hamilton est surnommée par la presse anglo-saxonne Charlize Theron in pointe shoes. Cérébrale, voici une danseuse qui réfléchit à ses rôles avant d’enfiler ses chaussons et offre une danse mûre, nuancée. Cette artiste évoque volontiers son parcours atypique et semé d’embûches puisqu’elle ne commence à s’entraîner sérieusement qu’à l’âge de 16 ans. Coachée par l’ex-star du Bolchoï Masha Mukhamedov, elle défie les prédictions pessimistes de ses professeurs de Birmingham et remporte deux ans plus tard le Youth America Grand Prix.

Prises de rôle marquantes : Manon (Manon), la Reine des Dryades (Don Quichotte), Olga (Onéguine), Sérénade.

Prochains rôles : L'Après-midi d’un faune, Lise (La Fille mal gardée).

2. Yonah Acosta

Compagnie : English National Ballet

Grade : Principal (Premier danseur) - Le grade d'étoile correspond à celui de "Lead principal" à l'ENB.

Date d’entrée dans la compagnie : 2011

Nationalité : Cubain

Signe distinctif : Formé à Cuba, Yonah Acosta est le neveu de Carlos Acosta. La ressemblance est d'ailleurs rappante. Explosif, provocant et doté de grandes facilités techniques, le danseur affole la critique et a déjà remporté plusieurs prix – dont celui de l’Emerging dancer en 2012. Malgré son grade avancé dans la hiérarchie, il n'en est encore qu'à ses débuts dans les grands rôles classiques. Son parcours n'en semble pas moins déjà tout tracé.

Prises de rôles marquantes : Tybalt (Roméo et Juliette), Franz (Coppélia).

3. Francesca Hayward

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Grade : Soloist (Sujet). Elle a été nommée First Soloist (Première danseuse) en juillet 2015.

Date d’entrée dans la compagnie : 2011

Nationalité : Britannique

Signe distinctif : Pur produit de l’école de danse du Royal Ballet, Francesca Hayward se détache de ses concurrentes par son charisme, sa confiance en elle, et charme par le grand naturel de sa danse ainsi que la musicalité de ses pas. L'un des plus grands espoirs de la compagnie incarne une relève décomplexée et qui n’a visiblement pas froid aux yeux. Effectuée du haut de ses 22 ans, sa prise de rôle en Manon a mis tout le monde d’accord, critiques et public. Ne reste plus qu'à espérer qu'elle ait d'autres occasions.

Prises de rôle marquantes : Clara (Casse-Noisette), Alice (Alice au Pays des merveilles), Manon (L'Histoire de Manon), Rhapsody de Frederick Ashton.

Francesca Hayward dans L'Histoire de Manon

Francesca Hayward, L'Histoire de Manon

4. Laurretta Summerscales

Compagnie : English National Ballet

Grade : First Soloist (Première danseuse)

Date d'entrée dans la compagnie : 2009

Nationalité : Britannique

Signe distinctif : Fraîche et expressive, Laurretta Summerscales a fait ses classes à l'école de danse de sa mère dans le Surrey jusqu'à l'âge de 16 ans, puis à l'English National Ballet School pendant deux années supplémentaires. 5 mois après son entrée dans la compagnie, elle danse le rôle de Myrtha dans Giselle, après trois jours de répétition. Elle a gagné un nombre affolants de concours, dont le prix du public à l'Emerging Dancer en 2013.

Prises de rôle marquantes : Myrtha (Giselle), Odette/Odile (Le Lac des cygnes), Swanilda (Coppélia).

Laurretta Summerscales, Le Corsaire

Laurretta Summerscales, Le Corsaire

5. Yuhui Choe

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Grade : First Soloist (Première danseuse)

Date d’entrée dans la compagnie : 2003

Nationalité : Coréenne

Signe distinctif : Yuhui Choe est déjà une artiste accomplie, une valeur sûre dont la compagnie aurait bien du mal à se passer. Elle a gagné le Prix de Lausanne en 2002. Sa technique est aussi ciselée que son style est décontracté. À quand le titre d'Etoile ?

Prises de rôle marquantes : Aurore (La Belle au bois dormant), la Maîtresse de Lescaut (Manon), Nikiya et Gamzatti (La Bayadère), la Fée dragée (Casse-Noisette), Rubis (Joyaux), Lise (La Fille mal gardée).

Prochains rôles : Olga (Onéguine)

6. Valentino Zucchetti

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Grade : First Soloist (Premier danseur)

Date d’entrée dans la compagnie : 2010

Nationalité : Italien

Signe distinctif : Depuis son entrée dans la compagnie, cet ancien élève de l'école de la Scala de Milan puis du Royal Ballet bouillonne et illumine la scène de par une virtuosité technique franchement indécente. Avec à la clé une promotion quasi-systématique au grade supérieur chaque année. Il est impatiemment attendu dans des rôles qui lui permettront de briller à la hauteur de son talent.

Prises de rôles marquantes : Lescaut (Manon), Lenski (Onéguine), Espada (Don Quichotte), l'Idole dorée (La Bayadère).

7. Beatriz Stix-Brunell

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Grade : Soloist (Sujet)

Date d’entrée dans la compagnie : 2010

Nationalité : Américaine

Signe distinctif : Cette ex-New-Yorkaise surdouée a a effectué une année de sa scolarité à l'école de l'Opéra de Paris, après des études à l'école de l'American Ballet Theatre. Beatriz Stix-Brunell a ensuite commencé à danser dans un cadre professionnel à l'âge de 14 ans, alors au sein de la compagnie Morphoses. Très appréciée de Christopher Wheeldon, il lui a confié le rôle principal d'Alice aux pays des merveilles alors qu'elle venait d'entrer dans la compagnie au grade le plus bas. Pour l'instant, elle est surtout mise en valeur dans le registre contemporain.

Prises de rôle marquantes : la Fée Lilas (La Belle au bois dormant), Alice (Alice au Pays des merveilles), Perdita (Un Conte d'hiver), Polyphonia.

Prochains rôles : Olga (Onéguine)

Beatriz Stix-Brunell, Chroma

Beatriz Stix-Brunell, Chroma

8. Junor Souza

Compagnie : English National Ballet

Date d'entrée dans la compagnie : 2008

Grade : First Soloist (Premier danseur)

Nationalité : Brésilien

Signe distinctif : Lauréat de l'Emerging dancer award en 2014, Junor Souza est connu pour son enthousiasme en scène et ses extensions hors norme. Il est entré à l'English National Ballet grâce à une bourse obtenue au Prix de Lausanne.

Prises de rôles marquantes : Le Prince (Casse-Noisette), Albrecht (Giselle), Roméo (Roméo et Juliette), l'Oiseau bleu (La Belle au bois dormant).

Junor Souza

Junor Souza

9. Meaghan Grace Hinkis

Compagnie : Royal Ballet de Londres

Date d'entrée dans la compagnie : 2011

Grade : First Artist (Coryphée). Elle a été promue Soloist (Sujet) en juillet 2015.

Nationalité : Américaine

Signe distinctif : Entrée dans la compagnie après une formation à l’American Ballet Theatre, Meaghan Grace Hinkis se reconnaît de loin à son visage rond et juvénile, sa petite taille et à sa danse raffinée. Fait amusant : comme sa collègue américaine Beatriz-Stix Brunell, elle a pris des cours avec Fabrice Herrault avant de rejoindre le Royal Ballet. Encore très jeune, son avenir dans la compagnie paraît prometteur.

Prises de rôle marquantes : Clara (Casse-Noisette), Cupidon (Don Quichotte), Effie (La Sylphide), The Concert, Princesse Stéphanie (Mayerling).

Prochains rôles : Olga (Onéguine).

Meaghan Grace Hinkis, Sweet Violets

Meaghan Grace Hinkis, Sweet Violets

10. Ksenia Ovsyanick

Compagnie : English National Ballet

Date d'entrée dans la compagnie : 2008

Grade : Soloist (Sujet)

Nationalité : Biélorusse

Signe distinctif : Ksenia Ovsyanick est une ancienne lauréate du prix de Lausanne où elle a décroché une bourse d'études pour l'English National Ballet. Sa danse fluide et ses grandes capacités techniques lui ont déjà permis d'incarner plusieurs petits et grands rôles, d'autant plus qu'elle est aussi à l'aise dans tous les styles de danse. Elle a été choisie pour créer le rôle titre de l'Oiseau de Feu par le chorégraphe George Williamson.

Prises de rôles marquantes : Odette/Odile (Le Lac des Cygnes), Lest we forget, Petite mort.

Ksenia Osvyanick dans Casse-Noisette

Ksenia Osvyanick, Casse-Noisette

 

Deux compagnies de haut niveau

Deux compagnies concurrentes - le Royal Ballet et l'English National Ballet - se partagent la scène artistique londonienne. La première, le Royal Ballet, est basée au Royal Opera House, à Covent Garden dans le centre de la capitale. Fondée en 1931, c'est la plus ancienne compagnie du Royaume-Uni, et incontestablement la troupe phare du pays de sa Majesté. Elle offre aux jeunes espoirs un éventail sans pareil de rôles classiques ou contemporains. Mais encore faut-il savoir tirer son épingle du jeu : avec une centaine de danseurs tous plus talentueux que les autres, la concurrence est rude.

La seconde, l'English National Ballet, est une compagnie à taille plus humaine dont le théâtre de résidence sera le Sadler's Wells à partir de 2016. Elle bénéficie de moyens beaucoup moins importants et a en conséquence un répertoire moins étendu. Avec un positionnement légèrement différent, elle se veut une compagnie populaire qui rend la danse accessible au plus grand nombre, comme en témoigne sa politique tarifaire. Elle est ainsi constamment en tournée dans le reste du pays, d'Oxford à Manchester en passant par Milton Keynes.

Les deux compagnies présentent une hiérarchie similaire à celle de l'Opéra de Paris, le Concours de promotion en moins. Chaque année, la direction promeut certains danseurs et danseuses d'une catégorie à l'autre en fonction de leurs performances, permettant une grande cohérence entre grades formels et distributions.

 

Londres, aimant à talent

Ces dernières années, la capitale du Royaume-Uni semble devenir la destination privilégiée des lauréat-e-s de grands prix internationaux, le Prix de Lausanne en tête. Un vrai Saint-Graal, à entendre certains vainqueurs. Si les artistes venu-e-s de l'étranger aiment Londres, Londres le leur rend bien. Natalia Osipova, Federico Bonnelli, Carlos Acosta… À la timide exception de Lauren Cuthbertson, l'écrasante majorité des Etoiles londoniennes comme des jeunes solistes ne sont pas britanniques.

Les deux compagnies ont pourtant leurs écoles attitrées mais les élèves qui y sont formés n'entrent pas automatiquement dans le corps de ballet, loin de là. La scène londonienne se distingue donc logiquement par son exemplaire ouverture à la diversité et accueille à bras ouverts les meilleur-e-s danseur-se-s venus d'Amérique latine, de Russie ou encore d'Italie avec une seule exigence : l'excellence. Les opportunités sont nombreuses, le niveau technique et artistique est élevé. Et la direction sait donner leur chance à des danseurs et danseuses dont la valeur ne se mesure pas forcément au nombre d'années. Il faudra plus que le célèbre climat "vivifiant" des îles britanniques pour doucher leur enthousiasme.

 

Share This Article

Related News

About Author

(2) commentaires

  1. Tiphaine
    20 février 2015 at 22:41

    Merci pour cette article, je viens de déménager à Londres et ce sera très utile pour mes futures reservations !

    • Amélie Bertrand
      23 février 2015 at 19:32

      @ Tiphaine : On attend vos commentaires sur les spectacles ;)

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial