Tuesday, Oct. 23, 2018

Un avant-goût de La Bayadère

Ecrit par :

2 mars 2012

|

Catégorie :

La Bayadère sera sur la scène de l’Opéra Bastille dès le 7 mars. Une petite semaine avant la première, un avant-gout très prometteur a pu être donné à quelques personnes, à travers une répétition publique.

Une séance de travail a ses rituels. Sur scène, le décor est en place. Juste avant que cela ne commence, chacun refait un pas, en costume ou en chauffes, pirouette, répète un placement. Petits instants délicieusement volés.

La répétition est menée par Laurent Hilaire, dont le style semble être assez différent de celui de Patrice Bart. Il a l’œil sur tout, ne laisse rien passer comme son prédécesseur, mais son ton reste toujours bienveillant, avec même beaucoup de douceur lorsqu’il s’adresse aux Petits Rats.

La-Bayadere_corps-de-ballet.jpg
Si les balletomanes préfèrent en général le Palais Garnier pour ses tarifs plus doux, La Bayadère semble plus à l’aise sur la grande scène de Bastille. L’imposant décor s’y déploie sans donner l’impression d’être étriqué, et les très nombreux danseurs et danseuses y évoluent sans paraître serrés. Les nouveaux costumes, lancés il y a deux ans, ont été décriés par certains-es habitué-e-s. De loin en tout cas, ils sont en tout cas fastueux, et participent pleinement à la magie du spectacle.

Le premier acte se déroule sans arrêt. "Restez en ligne !" fut pratiquement la seule consigne lancée par Laurent Hilaire. Chacun sait ce qu’il a à faire, encore faut-il se mettre en place sur scène. Les corrections sont par contre plus nombreuses du côté de l’Orchestre de l'Opéra de Paris, avec le chef Fayçal Karoui lançant beaucoup de remarques. Les tempi semblent surtout poser problème, il devait s’agir là d’une des toutes premières répétitions avec orchestre.

Le deuxième acte nécessita plus d’arrêts. Beaucoup de monde sont sur scène, et pas mal de petits détails restent à régler. "Ne restez pas planqués derrière les sièges", "Les figurants du tigre, gardez votre position", "Respectez les espaces en sortant, on ne peut pas sortir comme ça", lance Laurent Hilaire à la troupe, l’œil partout.

A la fin de chaque variation ou passage de groupe, quelques secondes de pause… "Ok", souffle le maître de Ballet, approuvant les prestations. "Faut s’habituer aux masques les gars", lance-t-il au Indiens. Globalement, le corps de ballet est en place, et surtout très investi. Au-delà des lignes, par forcément totalement respectées en pleine répétition, l’ensemble est très vivant, et la première partie du deuxième acte passe à toute vitesse.

La-Bayadere_acte-3_3.jpg
La deuxième partie voit la grande variation de Gamzatti, jouée ce soir par Sarah Kora Dayanova. Au premier acte, la sujet est brillante, interprétant son rôle avec beaucoup de présence et d’autorité. Lors du deuxième, la danseuse semble un peu plus sous tension, cela doit être la première fois qu’elle passe ce morceau de bravoure sur scène.

"Allez, courage Kora !", lui lance Laurent Hilaire lors de sa dernière diagonales. A la fin de sa variation, de chaleureux applaudissements se font entendre des coulisses. "Prends ta diagonale plus bas, tu es trop loin. Pareil pour ton entrée", lui conseille le Maître de Ballet. Encore trois semaines de répétition avant sa représentation…

Le troisième acte reste plus centrée sur le corps de ballet, et notamment la fameuse descente des Ombres. "Baisse un peu la tête", "Place ton buste un peu plus en avant", "Attention à la musique"… Il s’agit non seulement d’être en ligne, mais d’être aussi parfaitement identique pour la trentaine de danseuses sur scène.

Une entrée nécessite d’être refaite plusieurs fois pour régler les lumières, mais rien n’entrave vraiment la répétition. De belles choses se passent déjà dans le corps de ballet. Dernière pose pause finale, rideau. "Vous n’avez pas volé votre journée les filles, merci".

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(10) commentaires

  1. Le petit rat
    2 mars 2012 at 17 h 38 min

    qui dansaient nikiya et solor?

  2. Estelle
    2 mars 2012 at 17 h 52 min

    J'ai hâte ! :-)(-:

  3. Audrey
    3 mars 2012 at 9 h 45 min

    ça fait envie !!

  4. Elo
    3 mars 2012 at 10 h 16 min

    merci pour ces impressions, j'ai vraiment hâte ! Encore un mois à attendre pour ma part (j'y vais le 2 avril). Les décors ont l'air magnifique en tout cas :)

  5. emilie
    3 mars 2012 at 10 h 58 min

    J'ai vraiment hate d'y être =D> !! Encore 3 semaines d'attente.
    Comment fais-tu pour assister à la répétition générale ?
    En tout cas ca donne très très envie :D

  6. Une passionnée
    3 mars 2012 at 18 h 56 min

    Même question Le Petit Rat pour Nikiya et Solor. J'ai une place pour voir la Gamzatti de Dayanova le 24, je suis curieuse de voir ce que va donner cette représentation !

  7. lame
    4 mars 2012 at 4 h 18 min

    Il parait que Bourdon est plus que sublime en Nikiya.
    C'est le bruit qui court en coulisses.. où pourtant la parole n'est pas toujours tendre !
    Répétition et filage mercredi avec Dayanova et Bullion..et Alu !
    Moi aussi j'ai pu trouver une place pour le 24. Je suis trop contente....
    Je suis sûre que ça va être un spectacle extraordinaire.

  8. Amélie
    4 mars 2012 at 17 h 28 min

    @ Le Petit Rat : Emilie Cozette et Karl Paquette. Difficile de se faire une idée pour lui, il marquait pas mal (ce qui est compréhensible). Pour elle, je préfère ne rien dire avant une véritable représentation, ce serait injuste. 


    @ Estelle et Audrey : Je ne vous le fais pas dire ;)

    @ Elo : Ce sera pour une bien belle distribution !

    @ Emilie : Ce n'était pas une répétition générale, mais une séance de travail, ouverte aux membres de l'AROP. 

    @ Une Passionnée et Lame : Je n'irai pas a priori à cette matinée, j'ai hâte de connaître vos impressions. :)

  9. elise
    6 mars 2012 at 16 h 26 min

    je ne comprends vraiment pas pourquoi tant d'enthousiasme à l'idée de H. Bourdon en Nikiya ou Kora en Gamzatti, je ne comprends pas que l'ONP n'ait pas fait appel à plus d'étoile ou premières danseuses

  10. Marie-Charlotte
    8 mars 2012 at 8 h 58 min

    @Élise: Pourquoi tant d'enthousiasme? Hé bien parce que ce sont les Étoiles de demain, en tout cas pour Héloïse Bourdon!!! Avec des réflexions comme cela, vous me faites penser aux touristes des CE pour qui le mot "Étoile" signifie tout. Suivez l'actualité des sites spécialisés et vous verrez que nombre de sujets peuvent vous faire passer une sacrément bonne soirée et parallèlement, que plusieurs étoiles peuvent vous décevoir ...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial