Sunday, Oct. 20, 2019

Olivier Dubois – Pour sortir au Jour ou l’art de l’autobiographie dansée

28 janvier 2019

|

Catégorie :

Olivier Dubois a fait escale au 104 où il présenta Pour Sortir au Jour, un solo flamboyant du danseur-chorégraphe dans le cadre du festival Les Singuliers. L’artiste associé du 104 se livre à corps ouvert durant plus de 1h30 dans une autobiographie humoristique où il passe en revue quelques-unes des 60 pièces où il fut au générique. Un spectacle singulier à l’image d’Oliver Dubois : baroque, drôle et à la fois exigeant.

Oliver Dubois - Pour Sortir au Jour

Oliver Dubois, en smoking noir acheté au Caire et une coupe de champagne à la main, est déjà en scène lorsque le public entre dans la salle. Les fauteuils ont été disposés en U et des coussins supplémentaires ont été ajoutés. Il accueille les spectatrices et spectateurs avec une apparente décontraction. Et déjà, subrepticement, on pénètre dans le monde d’Olivier Dubois - du moins dans celui qu’il veut nous livrer. Avec 60 spectacles à son actif comme danseur et chorégraphe, Oliver Dubois a déjà une œuvre consistante : "...des milliers de mouvements, de gestes, des centaines de blessures,  des cicatrices, une bonne dose  de joies et de peines", nous dit-il alors qu’il s’apprête devant nous  à revisiter ce répertoire de luxe. Et énumérer les chorégraphes avec lesquels Olivier Dubois a collaboré, c’est dresser une typologie où apparaissent les grands noms de la danse européenne. Dans ce panthéon cohabitent Angelin Preljocaj, Jan Fabre, Karine Saporta, Andy de Groat, Dominique Boivin, Sasha Waltz. Des lieux aussi, de la célébrissime Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon au plus modeste Théâtre de Boulogne. C’est tout cela que donne à voir Oliver Dubois, "une dissection de son corps, comme un souvenir et comme  dernier  rempart conte la mort.. ". 

Le danger eut été de présenter un best-of des meilleurs moments de sa carrière. Oliver Dubois a fort intelligemment évité cet écueil et construit une spectacle interactif. Au passage, entre deux extraits, il se livre à une confession qui nous emmène de l’autre côté de l’univers de la création. Cmme ce dialogue savoureux entre Oliver Dubois danseur et Karine Saporta pour une séquence irrésistible où, dans un élan d’épuisement, la chorégraphe paniquée déclare que "le spectacle est au bord du précipice… ". En jeu : les quelques pas de marche qu’Oliver Dubois  doit exécuter en diagonale ! N’en disons pas davantage. Oliver Dubois livrera ce qu’il souhaite partager avec le public de ce soir-là. Il se pourrait bien que l’humeur soit différente un autre jour.

Olivier Dubois - Pour Sortir au Jour

Au fil du spectacle surgissent des moments superbes, des redécouvertes, des réminiscences. Quelques minutes de Prêt à Baiser créé en 2012 au Musée d’Art moderne de la ville de Paris, un interprétation superbe de la variation de la claque de Raymonda dans la version de Rudolf Noureev, un hommage bienvenu au regretté Andy de Groat ou le fameux pas de deux qui clôt In The Middle, Somewhat Elevated de William Forsythe réalisé… en solo. On ne verrait pas le temps passer si un régisseur ne venait signaler qu’il faut conclure le voyage. Oliver Dubois nous offre alors une dernière danse de "glorification" dans une ambiance survoltée. On repart l’humeur joyeuse, prêt à affronter dehors l’hiver froid et humide, revigoré par ce mélange sublime de narcissisme et de générosité qui vient de nous être donné. L’un ne peut pas aller sans l’autre n’est-ce pas ?!      

 

Pour Sortir au Jour de et par Oliver Dubois au 104, dans le cadre du festival Les Singulier. Mercredi 23 janvier 2018. À voir à la Scala Paris le 8 février

 

Share This Article

Related News

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial