Friday, Dec. 4, 2020

Indicible Beethoven de Gilles Schamber – Ballet de l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole

Ecrit par :

9 juin 2020

|

Catégorie :

À l'occasion du 250e anniversaire de Beethoven, l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole a commandé une pièce au chorégraphe Gilles Schamber, Indicible Beethoven, créée à partir de différents extraits de l'œuvre du compositeur. Les premières représentations ont eu lieu en mars et d'autres dates devaient suivre au Luxembourg puisque ce projet était mené en collaboration avec l'Orchestre de Chambre du Luxembourg dirigé par le chef Cyril Englebert. Las, le confinement est passé et le Ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole a suspendu toutes ses représentations. DALP était présent lors de la première de cette pièce en deux parties qui fait la part belle aux émotions que provoque la confrontation à la musique du maître de Bonn.

Indicible Beethoven de Gilles Schamber

"Être au bord, dans un déséquilibre qui leur permettra de dégager la force nécessaire pour transmettre au public l'émotion et la sensualité qui se dégagent de la musique de Beethoven." Telle est l'ambition qui a guidé Gilles Schamber dans son travail de création avec les quatorze interprètes du Ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole. Le chorégraphe, installé à Vannes, nourrit un compagnonnage depuis quelques années avec ces danseurs et danseuses. Il y a trois ans, Thierry Malandain lui a demandé de leur transmettre l'une de ses pièces. Cette opportunité de deux mois de création dans le cadre de cette commémoration a donc été vécue comme une expérience enrichissante de part et d'autre. Et cet enthousiasme se perçoit dès le début. Un très bel engagement physique collectif qui ne se dément pas d'un bout à l'autre de cette pièce en deux parties. Chacun.e semble s'être laissé pénétrer par les subtilités de l'art de Beethoven et les restitue avec beaucoup de fougue et de vivacité.

Le choix musical tourne autour de plusieurs quatuors du compositeur auxquels s'ajoutent la Grande Fugue op.133 et l'allegretto de la 7e Symphonie qui clôt la pièce. Gilles Schamber tenait à ce mouvement connu d'un large public, l'"une de mes meilleures œuvres" selon le compositeur lui-même. Pièce basée sur une approche émotionnelle de la musique, Indicible Beethoven privilégie l'expressivité des corps. La volonté du chorégraphe est d'emmener les danseurs, à devenir des "corps-instruments" qui restituent le phrasé de Beethoven.

Indicible Beethoven de Gilles Schamber

La scénographie minimaliste se compose de rangées de chaises, en fond de scène ou sur les côtés. Les danseur.euse.s s'y posent ou y reviennent comme un socle qui leur permet de reprendre leur envol soit en collectif, soit en duo. La danse est précise, fluide, laissant sourdre une tension induite par le choix musical. Une sensualité émerge au fil des séquences qui s'enchaînent en accord avec la musique. Le pas de deux sur le Quatuor n°1 en fin de 1ère partie est sans doute l'un des moments les plus aboutis de cette pièce, intense et bouleversant, à l'image des deux interprètes.

Est-ce parce que la pièce nous a laissé sur cette impression déchirante qu'elle peine à nous ramener dans ses filets après l'entracte ? Est-ce les choix musicaux qui se succèdent et créent une rupture qui n'est pas toujours bienvenue ? Pourtant deux beaux solos ponctuent cette partie, introduisant un autre rapport entre les interprètes, une autre dramaturgie qui aurait dû nous embarquer de nouveau. Même l'Allegretto de la 7e Symphonie qui a le pouvoir de tout entraîner dans son sillage mélodique nous laisse un peu sur le rivage. Sans doute est-il ardu de mettre ses pas dans des partitions aussi familières à l'oreille. Peut-être les entractes sont-ils aussi des briseurs d'émotion ?

Indicible Beethoven de Gilles Schamber

Indicible Beethoven de Gilles Schamber par le Ballet de l'Opéra-Théâtre de Metz Métropole. Avec Valérian Antoine, Paul Bougnotteau, Timothée Bouloy, Camilla Cason, Charlotte Cox, Kim Maï Do Danh, Graham Erhardt-Kotowich, Lisa Lanteri, Aurélien Magnan, Clément Malczuk, Johanne Sauzade, Veronica Vasconcelos Da Silva. Vendredi 6 mars 2020.

 



 

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial