Tuesday, Mar. 2, 2021

Facéties – Christian et François Ben Aïm

Ecrit par :

19 janvier 2021

|

Catégorie :

Le monde de la danse est entre parenthèses depuis novembre. Théâtre et lieux culturels sont fermés au public mais danseurs, danseuses et chorégraphes ont le droit d'investir les scènes pour préparer leurs pièces et créations. Et se tenir prêt.e.s ainsi à reprendre le fil des spectacles quand la Covid19 aura déclaré forfait. C'est le cas de Christian et François Ben Aïm, en pleine création depuis quelques mois de leur nouvelle pièce, Facéties. En résidence à la Scène nationale de Mâcon, les frères chorégraphes ont tenu à maintenir leur première, devant un public très restreint de professionnel.le.s. Pour faire connaître leur travail et pouvoir ainsi continuer leur tournée une fois que la situation sera revenue à la normale. Un moment privilégié pour les quelques personnes du public dont DALP faisait partie. D'autant que Facéties est exactement ce dont nous avons besoin en ce moment : une pièce où se mêlent absurde, humour, poésie et légèreté facétieuse (le titre ne pourrait être mieux trouvé), qui apaise et redonne le sourire tout en séduisant par son inventivité.

Facéties de Christian et François Ben Aïm

Quand Christian et François Ben Aïm ont commencé à imaginer Facéties il y a deux ans, le monde ne ressemblait pas vraiment à ce qu'il était pour la première début janvier. Pourtant, leur pièce semble être comme la meilleure des réponses à notre période si remplie de bizarreries : une pièce qui mise avant tout sur l'absurde - celle du geste comme des situations - donnant à sourire et à s'étonner quand tout, à l'extérieur, est rempli de gravité. L'expérience de se rendre dans un théâtre aujourd'hui est déjà particulière. En cette après-midi neigeuse de janvier, la Scène nationale de Mâcon est presque vide. L'affiche au mur indique encore les spectacles de la rentrée 2020, les escaliers sont vides du murmure du public. Dans la grande salle, nous sommes une petite vingtaine, bien espacés et masqués. Mais sur scène, les six interprètes sont concentré.e.s et engagé.e.s comme si les gradins étaient pleins. Voilà donc deux ans que ce projet a été lancé, l'aboutissement est maintenant, quelles qu'en soient les conditions.

Et c'est François Ben Aïm qui démarre le spectacle. Sur le ton le plus sérieux du monde, micro et notes à la main, il singe un discours de présentation. Le rire, oui, mais qu'est-ce que le rire ? L'on reste hésitant durant les premières secondes - le chorégraphe ne se prendrait-il pas un peu trop au sérieux ? - avant de comprendre qu'il se moque gentiment de nous, de lui et de la danse contemporaine parfois un peu trop intellectualisante. À partir de quelques citations, il part dans l'absurde du discours, donnant le ton de Facéties qui travaille l'absurde des corps.

Facéties de Christian et François Ben Aïm

Sur scène, les interprètes sont comme disloqués et gentiment incontrôlés : une main entraîne le buste dans une direction opposée, une tête décide de vivre sa vie, un pied droit part en impro sans demander l'avis à son voisin de gauche. Si la base de travail est la même, chacun.e aime partir dans la technique dont il est issu - danse contemporaine, classique, circassienne. l'un part ainsi dans une acrobatie, l'autre dans des coupés jetés, le troisième dans un rapport profond au sol. Et cela dessine, petit à petit, geste par geste, le portrait de six drôles de clowns, personnages marginaux mais heureux, barges et poétiques, légers et étrangement graves. Et comme l'absurdité et le comique ne sont pas que dans le geste, les accessoires et le plateau partent aussi parfois en vrille, créant les surprises qui relancent le spectacle (pas de spoiler, on vous laisse la surprise de la découverte). Ces six personnages prennent ces bizarreries qui leur tombent dessus avec dérision ou détachement, en les apprivoisant pour en faire un bout de leur quotidien.

Toutes ces surprises, en plus du rire, apportent cette légère poésie qui séduit et rend attachant ce spectacle qui n'a l'air de rien mais vous laisse un sourire apaisé sur les lèvres. Et qui fait tout ce qu'à quoi sert le spectacle vivant : nous sortir, le temps d'une heure, de notre quotidien pour le moins anxiogène en ce moment pour nous emmener ailleurs, dans un monde plus doux, plus drôle et plus étonnant. À la fin du spectacle, François Ben Aïm remonte en scène pour remercier le Théâtre, la gorge serrée. L'émotion d’une première, peut-être aussi l'incertitude de cette pièce, dont la tournée hivernale est presque entièrement annulée. Quand est-ce que la deuxième représentation de Facéties pourra-t-elle avoir lieu ? Elle sera en tout cas tout ce dont nous aurons besoin au moment des retrouvailles.

Facéties de Christian et François Ben Aïm

 

Facéties de Christian et François Ben Aïm au Théâtre, Scène nationale de Mâcon. Avec Christian Ben Aïm, Johan Bichot, Chiara Corbetta, Thibaut Eiferman, Marie Lévénez et Emilio Urbina. Mardi 12 janvier 2021.

À voir en tournée en 2021.

 



 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial