Wednesday, Dec. 8, 2021

Danse avec les stars, le débrief – S11 EP04

Ecrit par :

9 octobre 2021

|

Catégorie :

Pour ce quatrième prime de la onzième saison de Danse avec les stars, place à un peu de nouveauté : les duels. Une dynamique d’épreuve plutôt sympa malgré pas mal de faux suspens. Et un duel au sommet entre les deux futurs finalistes, qui ont montré deux prestations franchement wahou. Décidément, cette saison, le niveau est là ! Même Jean-Paul Gaultier commence à dire des trucs intéressants, c’est dire l’évolution. Du tango queer, des descentes de pointes à tomber par terre et de belles progressions : place à l’indispensable débrief.

Danse avec les stars, S11 EP04 - Bilal Hassani et Jordan Mouillera

Premier duel

Tayc et Fauve Hautot - Un american smooth

Lucie Lucas et Anthony Colette - Une samba

Le groove contre la finesse, voilà un duel très intéressant. Tayc a le regard humble en répétition : les remarques de la semaine dernière du jury l’ont fait redescendre sur terre… Et ça a payé ! Après quelques secondes de frayeur - Tayc démarre comme s’il courait sur une piste d'athlétisme - le charme opère. Le chanteur se glisse dans la peau du crooner, il est élégant, il a le cadre… Mais n’en oublie pas pour autant son bagou et son groove, qui ne prennent pas (ou presque pas) le pas sur l’american smooth. Au contraire, cela donne du peps et de la personnalité à la performance. Sans oublier ses très bonnes qualités de partenaire, la sublime Fauve s’envole dans ses bras ! Ce duo n’a décidément pas fini de nous surprendre. François lui demande de ne pas oublier d’allonger sa main quand il a le bras à la seconde. Si tu savais, Tayc, le nombre de fois où nous aussi on a entendu cette correction en cours de danse.

La partie s’annonçait donc difficile pour Lucie Lucas. Mais la comédienne s’est accrochée. C’est sûr qu’elle n’a pas les facilités de Tayc. Mais elle bosse dur et elle prend visiblement beaucoup de plaisir à danser. Et ses qualités d’actrice sont là, même si elles sont surtout dans son expression et pas dans son bas de jambe. Jean-Paul Gaultier ne fait aucun commentaire sur le pantalon en cuir rouge d’Anthony Colette, qu’il porte très bien au demeurant. On est limite déçu. Et ce sont Tayc et Fauve Hautot qui sont sélectionnées.

Danse avec les stars, S11 EP04 - Lucie Lucas et Anthony Colette

Deuxième duel

Vaimalama Chaves et Christian Millette - Un quickstep

Jean-Baptiste Maunier et Ines Vandamme - Un chacha

Bien, c’était un peu dur ce duel des derniers. Vaimalama Chaves a tout de même montré quelques progrès. Bien sûr, les lacunes techniques sont toujours là, mais on sent qu’elle se donne à fond et qu’elle se lâche, qu’elle a bossé dur. Allez, on lui attribue la palme de l’encouragement à défaut d’une bonne note. Tout comme Jean-Paul Gaultier, qui commence à émettre le début d’une réflexion constructive, et autre chose que des 7.

Vaimalama a tout de même de la chance de tomber face à Jean-Baptiste Maunier. C’est compliqué pour l’acteur : on le sent en souffrance en répétition et en souffrance sur le parquet. Il s’applique le JB, mais que c’est raide et que ça se force dans l’expression. On le sent assez clairement arrivé au bout de son parcours. Sinon Camille Combal est triste quand François n'a pas encore parlé. Nous aussi Camille, nous aussi. Et d’ailleurs, quel est le conseil de François ? "Une fois de temps en temps, c'est important de festoyer". La voix de la vérité. Et le duo Vaimalama Chaves/Christian Millette sélectionné pour le prochain prime.

 

Troisième duel

Aurélie Pons et Adrien Caby - Un jive

Michou et Elsa Bois - Un quickstep

Aurélie Pons est allée voir sa grand-mère et on n’a même pas eu de point larmes. Mais qu’est-ce qui se passe ? Sur le parquet, c’est en tout cas aïe aïe aïe. La comédienne est mou du genou et Adrien Caby donne tout à 3.000 %, la différence pique un peu les yeux. Sans compter les nombreuses erreurs dans la chorégraphie, Aurélie Pons semble vraiment peu sûre d’elle. Pour faire diversion, Adrien fait tomber le t-shirt option tatouages apparents. Mais on en a vu d’autre Adrien, on en a vu d’autres. Le jury est sévère, notamment Chris qui pointe la mauvaise façon de travailler de l’actrice. Une critique pour la candidate, mais aussi pour son partenaire dont le rôle est aussi pédagogique.

À côté de Michou et Elsa Bois, il n’y a pas photo. Le Youtubeur progresse de semaine en semaine. C’est de plus en place, plus à l’aise, mieux mémorisé, la pente est clairement ascendante. Le duo fonctionne toujours aussi bien, la performance est fun, adorable et tous les coeurs avec les mains que vous voulez. Mais est-ce que le duo ne nous proposerait pas toujours un peu la même chose depuis le début de cette saison 11 ? Michou doit se montrer plus surprenant pour les prochaines fois. Le jury est enthousiaste cependant et le sauve logiquement.

Danse avec les stars, S11 EP04 - Michou et Elsa Bois

Quatrième duel

Bilal Hassani et Jordan Mouillerac - Un tango

Dita von Teese et Christophe Licata - Une rumba

Oh. Mon. Dieu. Cette. Rumba. Sur. Madame Rêve. De. Bashung. On est sans voix. C’était hypnotique. Et pourtant, cette rumba n’avait rien de facile, tout en lenteur, en tension, en regards, en échange, en retenue pour mieux embraser son partenaire. Quelque chose de très technique, mais qui n’en donne pas l’air. C’était sublime, tout simplement. Il y avait tout. Y compris la descente de pointes à tomber par terre de Dita von Teese, François aussi l’a bien remarquée ! Christophe Licata est au paradis. Nous aussi.

Mais en face, ce n’est pas mal non plus ! Bilal Hassani et Jordan Mouillerac proposent un tango "Queer" (désolé si le terme n’est pas approprié), avec deux danseurs au look androgynes. Qui guide ? Qui est la femme ? La chorégraphie joue justement sur les codes. C’est audacieux, moderne, surprenant - en tout cas dans un show grand public. Et très, très bien dansé, même si Bilal accuse peut-être plus de toutes petites hésitations techniques. La chorégraphie de Jordan Mouillerac est géniale, mêlant le tango traditionnel à des passages plus contemporains. On adore ! Cela se joue sur peu de choses, mais ce sont finalement Dita von Teese et Christophe Licata qui restent. On a toutefois, très clairement, assisté au duo des finalistes.

 

Cinquième duel

Gérémy Crédeville et Candice Pascal - Une rumba

Wejdene et Samuel Texier - Un tango

Pas facile de passer avec ce duel de haut vol ! Mais Gérémy Crédeville s’accroche. Petit à petit, les choses s’assouplissent, se mettent en place. L’humoriste propose toujours une sincérité touchante sur le parquet et une très belle complicité avec Candice Pascal. Le jury est sous le charme et très encourageant. Perso, j’ai eu un peu la même impression qu’avec Michou : c’est bien, mais un peu toujours dans le même registre depuis le début de cette saison.

Wejdene accuse un peu plus le coup. Elle était très inégale dans son tango, avec parfois des moments bien en place, parfois des passages franchement laborieux. La chorégraphie n’aurait-elle pas été un peu trop ambitieuse ? Le jury se veut encourageant, mais la chanteuse commence à faire du sur-place dans sa progression. Alors qu’à l’inverse, Gérémy Crédeville est de plus en plus à l’aise sur le parquet de DALS. C’est d’ailleurs lui qui est sélectionné.

 

Le face-à-face

30 secondes de chacha pour départager les cinq couples. Lucie Lucas semble fatiguée malgré son sourire, les heures d'entraînement commencent à se faire sentir. Jean-Baptiste Maunier est au bout de sa vie. Aurélie Pons est perdue. Bilal est plein de peps. Wejdene regarde les pieds de son partenaire et compte les temps à haute voix. Cherchez l’erreur.

C’est d’abord au public de sauver deux couples. Il sauve tout d’abord Bilal Hassani et Jordan Mouillerac. Le public a bon goût, très bien… Jusqu’à sauver Aurélie Pons et Adrien Caby. Cher public, avons-nous regardé la même émission ? Le jury compense heureusement, en sauvant logiquement Lucie Lucas/Anthony Colette et Wejdene/Samuel Texier. Jean-Baptiste Maunier est donc éliminé, sans rancune et visiblement heureux d’avoir continué jusque-là.

En bonus, le replay du tango entre Bilal Hassani et Jordan Mouillerac. Parce qu'il s'est passé quelque chose sur le parquet de DALS.


 

 



Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial