Sunday, Aug. 25, 2019

Visite du musée-maison Tchaïkovski à Klin (Russie).

Ecrit par :

28 août 2015

|

Catégorie :

Le ballet classique russe doit beaucoup à Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893). La Belle au bois dormant, Casse-Noisette, Le Lac des cygnes sont autant d’œuvres entrées dans la postérité grâce à la musique envoûtante que le compositeur russe a créée pour eux. Les chorégraphies de Marius Petipa ont gagné en relief avec cet écrin musical de choix. Avec ces oeuvres, Tchaïkovski a aussi valorisé la fonction de compositeur de ballet. Cet été, Danses avec la plume a marché sur les pas de ce compositeur russe au musée-maison d’État de Klin, 85 km de Moscou. De son piano Becker aux pièces où il a trainé son spleen, en passant par les jardins emplis de bouleaux, découvrez les lieux qui renferment une partie de l'âme bilieuse de Tchaïkovski.

Entrée du musée Tchaïkovski

Entrée du musée Tchaïkovski

Pour composer de la musique de ballet, on procède ainsi. Un sujet est choisi puis la direction du théâtre développe le livret, selon ses possibilités financières, puis le maître de ballet dresse un plan détaillé des scènes et des danses, qui précise non seulement le rythme et le caractère de la musique mais aussi le nombre exact de mesures. C'est seulement alors que le compositeur commence à écrire la musique. Piotr Ilitch Tchaïkovski.

Tchaïkovski était-il balletomane ? Selon Hermann Laroche, critique enthousiaste de l'époque, le compositeur - qui ne supportait pas l'intrusion du réalisme dans le ballet - voulait rompre avec le réalisme de l'opéra et plonger dans "le royaume des rêves, de la fantaisie, et du merveilleux". Tchaïkovski aurait dit : "la danse est le plus innocent, le plus moral de tous les arts".

Statue Tchaïkovski

Statue Tchaïkovski

IMG_8823

Piano Becker de Tchaïkovski, qui ne servait que pour les concerts conviviaux à la maison

Louis XVII en prison

Louis XVII en prison

Quoique controversé de son vivant, voire à certains égards méprisé par la critique, Tchaïkovski est le compositeur russe le plus célèbre et le plus apprécié de notre temps. Mais peu de gens connaissent l'étendue et la complexité de son œuvre. Cette accessibilité factice a été décriée par George Balanchine, fervent admirateur de Tchaïkovski :

Il y a des amoureux de Tchaïkovski qui ne connaissent rien à sa musique. Je me souviens de l'époque à laquelle de vieux Russes blancs sont venus me voir, ici en Amérique à San Francisco. Ils disaient adorer Tchaïkovski. Mais seulement le Tchaïkovski que l'on peut fredonner chez soi : ses chansons, des airs de ses opéras. (...) Je ne discute pas avec ce genre de dilettante : cela n'a guère d'intérêt. Pour connaître la musique, il faut l'étudier un minimum.

Armoire à la gloire des deux compositeurs chéris par Tchaikovski : Glinka et Mozart

Armoire à la gloire des deux compositeurs chéris par Tchaïkovski : Glinka et Mozart

Bibliothèque d'auteurs principalement russes

Bibliothèque d'auteurs principalement russes

Bureau de Tchaïkovski, exposé dans son salon, sous le portrait de son professeur Anton Rubinstein.

Bureau de Tchaïkovski, exposé dans son salon, sous le portrait de son professeur Anton Rubinstein.

Portrait du père de Tchaikovski entouré de photographies de famille

Portrait du père de Tchaïkovski entouré de photographies de famille

Privé de sa mère, emportée par le choléra, à l'âge de 14 ans, Tchaïkovski était très proche de son frère à qui il écrivait régulièrement, lui confiant ses tourments les plus existentiels. En 1869, il avoua ainsi à Modeste Tchaikovski :

Je ne sais vraiment pas pourquoi mais je me sens tourmenté par des aspirations mélancoliques indescriptibles. Je voudrais partir n'importe où et me cacher dans un endroit inaccessible, abandonné par Dieu.

Chambre de Tchaikovski

Chambre de Tchaïkovski

Toilette de Tchaïkovski

Toilette de Tchaïkovski

Tableau "Mélancholie" au-dessus du lit de Tchaikovski

Tableau "Mélancolie" au-dessus du lit de Tchaïkovski

 Comment vais-je finir ? Que me réserve l'avenir ? Le simple fait d'y penser a quelque chose de terrifiant. Je sais que tôt ou tard (et dans un avenir proche, je le sens), je ne serai plus capable de me battre avec les aspects difficiles de cette vie et que je vais me briser en morceaux... (Tchaïkovski à sa sœur).

Pavillon annexe

Pavillon annexe

Piotr Ilitch Tchaikovski

Piotr Ilitch Tchaïkovski

Calèche d'époque

Moyen de locomotion d'époque

 Cueilleur de champignon invétéré, Tchaïkovski se sentait dans un état de béatitude et d'exaltation au contact de la nature. Particulièrement ému par le printemps, période de la renaissance, il estimait que le printemps russe était "le plus beau et le plus jovial du monde".

Ah ! Que la campagne russe est belle au printemps ! C'est ce que je préfère au monde (...) j'erre à travers les bois pendant la journée, le soir je me promène dans l'étendue infinie des steppes, et la nuit je reste assis près de la fenêtre ouverte à l'écoute du silence impressionnant.

Jardin

Jardin

Le musée-maison Tchaïkovski a ouvert en 1894, soit un an après l'enterrement du compositeur. Il y a emménagé en 1892 ; il y a écrit la partition de Casse-Noisette.

Share This Article

Related News

About Author

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial