Sunday, Aug. 18, 2019

[DVD] La Belle au bois dormant de Nacho Duato par le Staatsballett de Berlin

Ecrit par :

24 novembre 2016

|

Catégorie :

La direction de Nacho Duato à la tête du Staatsballett de Berlin n'a pas été de tout repos. Arrivée en 2014, sa saison suivante fut perturbée par des grèves. Et deux ans après son arrivée, son successeur est annoncé pour 2019, à savoir Sasha Waltz et Johannes Öhman (même si la chorégraphe allemande aurait renoncé selon les dernières rumeurs en date, suite à des protestations des danseur.se.s). Durant sa direction, Nacho Duato a tout de même fait entrer plusieurs nouvelles pièces au répertoire du Staatsballett de Berlin, dont sa version de La Belle au bois dormant. Cette production, filmée en septembre 2015 avec dans le rôle principal la superbe Iana Salenko, sort cet automne en DVD chez Bel Air Classique.

la-belle-au-bois-dormant-berlin-dvd

 

Le spectacle

Nacho Duato respecte la traditionnelle Belle au bois dormant de Marius Petipa, en gardant le même découpage musical et une tonalité globalement classique. On y retrouve donc les six fées, la méchante Carabosse, le roi et la reine, la ravissant Aurore qui grandit au fil du ballet, le Prinche charmant idéal ou la scène de la vision. Bref, tout ce qui fait le charme de La Belle au bois dormant. La production surprend toutefois, plus sobre que les habituelles jouant souvent la surenchère de crème chantilly et de paillettes. Nacho Duato prend un ton plus XIXe siècle, la cour du roi fait ainsi parfois penser aux bals de Vienne dans ces costumes (les robes du corps de ballet, des bustiers blancs et or, sont superbes). Décors et costumes sont plus épurés. On perd un peu l'aspect conte de fées du ballet, mais la production reste globalement agréable. 

Pour la chorégraphie, Nacho Duato reste là encore dans une tonalité classique, empruntant un peu à Marius Petipa pour la base tout en saupoudrant la danse de ses propres trouvailles. Cela va plus parfois chercher vers le néo-classique, ce qui s'accorde bien avec l'ambiance générale de la production, même si certaines variations ne semblent pas très organiques. Pour le final, l'ode à Louis XIV est remplacé par le mariage d'Aurore et Désiré, une superbe mise en scène renouant avec les fastes de la cour austro-hongroise. 

 

Distribution

La reine du Staatsballett de Berlin, Iana Salenko, joue naturellement Aurore. Peu connue en France mais habituée du circuit international, Iana Salenko est la ballerine par excellence, transcendant la technique purement académique pour des moments magiques. Si elle n'est pas forcément la plus crédible en jeune adolescente, l'Étoile est brillante dans le troisième acte. Marian Walter, grand partenaire de Iana Salenko, sait la mettre en avant tout en portant son rôle de Prince. Rishat Yulbarisov en Carabosse ou Sarah Mestrovic en Fée Lila apportent de jolis contre-points dans les rôles secondaires.

 

Le DVD

Pas de bonus et un livret réduit au plus simple : ce DVD est là avant tout pour découvrir cette Belle au bois dormant de Nacho Duato. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. a.
    25 novembre 2016 at 12:06

    Très tentée!

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial