Sunday, Nov. 18, 2018

Danse avec les stars, le debrief – S05 EP03

Ecrit par :

13 octobre 2014

|

Catégorie :

Ce troisième prime de Danse avec les stars a voulu déstabiliser le public. Il a d'abord eu lieu le vendredi et non le samedi, pour cause de foot. À peine les habitudes prises qu'il faut tout changer, la vie est dure. La prod a de plus introduit de nouvelles danses tout spécialement pour ce numéro : boléro, country... et, oh misère, danse classique. Mes yeux saignent encore de la prestation d'Alizée en Cygne Noir, avec l'animatrice gazouillant joyeusement "sur la musique du film Black Swan". Mis à part ça, ce fut globalement plutôt réussi, même si l'écart se creuse clairement entre les potentiels finalistes et les autres.

 

Les futures finalistes qui ne doivent pas se reposer sur leurs lauriers

Tonya Kinzinger et Maxime Dereymez - une danse country

Tonya Kinzinger est américaine, elle doit donc danser de la country. Et en avant les clichés. Mais une bombe toute blonde s'éclatant sur une country très rapide, ça en jette ! Tonya Kinzinger a vraiment une énergie communicative et un vrai sens de la scène. Elle montre toutefois comme une seconde d'appréhension avant les portés et des bras qui oublient parfois d'aller au bout des mouvements. C'est un peu pour chercher la petite bête, tout comme le jury qui l'a sous-noté, Tonya Kinzinger est tout de même l'une des meilleures candidates toutes saisons confondues. Pietra évoque William Forsythe. Ahhh, le jury.

Danse avec les stars - Tonya Kinzinger et Maxime Dereymez

Danse avec les stars - Tonya Kinzinger et Maxime Dereymez

Nathalie Péchalat et Grégoire Lyonnet - un afro-jazz

OhMonDieu le costume de Nathalie Péchalat, mes yeux saignent de nouveau. La patineuse n'a rien à se reprocher, elle avait une énergie incroyable et beaucoup de rythme, même si elle gardait un dos un peu raide. Mais je ne trouve pas que la chorégraphie, pas vraiment inventive et un peu trop acrobatique, la mettait spécialement en valeur. Vivement la semaine prochaine.

 

 

Les "En progression"

Rayane Bensetti et Denitsa Ikonomova - un bollywood

Première constatation : Denitsa Ikonomova est géniale avec un bollywood, tout simplement craquante dans cette danse énergique et glamour. Rayane Bensetti a pensé que la technique "sourire ultra-bright" pourrait compenser ses approximations. Et ce ne fut pas loin d'être le cas. Le côté fun de cette danse allait très bien au jeune acteur, venu ici pour s'amuser et capable de quelques figures qui font leur petit effet en final. Un très joli couple et un sympathique moment, qui a fait inventer de nouveaux mots à Chris Marques. Le jury, jamais peur d'en faire trop.

Danse avec les stars - Rayane Bensetti et Denitsa Ikonomova

Danse avec les stars - Rayane Bensetti et Denitsa Ikonomova

Louisy Joseph et Guillaume Foucault - un lindy hop

Quoi, du lindy hop sans Yann-Alrick ? Nostalgie de la saison dernière... Mais le défi fut bien relevé. C'était même plutôt pas mal pour une première, Louisy Joseph avait une excellente rythmique, beaucoup d'énergie et le tout était globalement en place. La chanteuse se laisse découvrir au fil des semaines, et si c'était elle l'outsider ? Un danse vraiment sympathique, malgré les imperfections techniques.

 

Miguel Angel Muñoz et Fauve Hautot - un boléro

Faire danser Miguel (ndlr : hiiiiii) sur du Patrick Bruel, c'est tellement facile... Mais tellement efficace. Un boléro, ce n'était pas un cadeau pour Miguel Angel Muño, plus à l'aise dans les danses énergiques. Ses défauts étaient d'ailleurs un peu plus visibles, comme une certaine approximation dans ses pas et surtout le fait qu'il ne sache pas quoi faire de ses bras. Mais le couple fonctionnait bien, avec quelques petites esbroufes techniques pour faire applaudir le public et rythmer la prestation.

 

 

Les prestations oubliables

Corneille et Candice Pascal - un hip-hop

Candice Pascal en micro-short, Corneille en gourmette et casquette, il ne manquait décidément aucun cliché. Corneille voulait redevenir un ado pour cette danse. C'est exactement ce qu'il a fait, il s'est transformé en un ado qui s'éclate et fait n'importe quoi en fin de soirée (et bourré). Prestation oubliable. Le jury les places devant Brian Joubert et Katrina Patchett, le monde de la télé est cruel.

Danse avec les stars - Corneille et Candice Pascal

Danse avec les stars - Corneille et Candice Pascal

Joyce Jonathan et Julien Brugel - un flamenco

Joyce Jonathan danse un flamenco. Donc forcément, les Gipsy Kings jouent Bamboleio en répétition. Clichés, quand tu nous tiens. Joyce Jonathan la joue sobre et travailleuse. La pauvrette se fait allumer sur les réseaux sociaux, le jeune public pensant qu'elle aurait dû partir la semaine dernière à la place d'Elisa Tovati (ce en quoi ils n'ont pas tort). Julien Brugel met tout son coeur pour sauver ce flamenco, mais la chanteuse a vraiment du mal, tout en ayant tendance à confondre "expressivité" avec "bouche crispée". "Je voulais une tigresse et j'ai vu un flamant rose", a dit Jean-Marc Généreux. Pour une fois, je suis d'accord avec lui. Le jury veut la virer et lui met une très basse note, ce qui ne démonte pas le jeune public de TF1 qui aime fredonner Ça ira.

 

Anthony Kavanagh et Silvia Notargiacomo - un boléro

Aïe aïe aïe, ce ne fut pas facile pour Anthony Kavanagh. L'humoriste appréhendait visiblement beaucoup cette danse lente, pas forcément fun. Le pauvre ne semblait pas quoi faire de son corps, un peu pataud, presque intimidée par Silvia Notargiacomo (absolument sublime dans cette prestation). Et dommage, contrairement aux semaines précédentes, Anthony Kavanagh ne semblait pas vraiment prendre beaucoup de plaisir en scène. À oublier.

 

 

Les prestations "Ce n'est pas vraiment de leur faute"

Brian Joubert et Katrina Patchett - une danse classique

"Ça va être un cauchemar" a dit Brian Joubert dans son portrait. Oui, voilà, c'est exactement l'expression qui me venait à l'esprit depuis une semaine. La danse classique, on ne peut pas tricher avec ça, on ne peut pas apprendre ça en une semaine, on ne peut même pas apprendre à tendre ses pieds en-dehors en cinq jours. En partant de là, Brian Joubert s'est plutôt bien débrouillé. C'était peut-être le meilleur candidat pour cette danse. Dans le patinage, on retrouve en effet la technique des pirouettes, des arabesques, du placement du haut du corps. Et les premières secondes, un port de bras, était d'ailleurs très réussi, Brian Joubert avait de l'allure et un beau placement. Il était globalement investi, il a décidément de la prestance. Pour le reste, bien sûr, il est impossible d'en parler. Katrina Patchett n'étant pas danseuse classique, elle ne pouvait pas vraiment rattraper le tout (et message à la prod : le tutu, ça ne va pas à tout le monde). Le jury s'est montré étonnamment sobre, insistant bien sur la difficulté de cette danse. Reste que, pour les 5 millions de téléspectateur-rice-s, c'est l'image qu'ils auront de la danse classique. C'est plutôt triste.

 

Ophélie Winter et Christophe Licata - un flamenco

Mais... où sont les Gipsy Kings pour ce flamenco ? Tout se perd décidément. Ophélie Winter danse avec deux côtes fêlées, la warrior. Difficile de juger dans ce cas. La chanteuse confondait "expressivité" avec "duckface", cela restait très imprécis dans les gestes. Mais c'était peut-être dû à une certaine gêne et quelques douleurs.

Danse avec les stars - Ophélie Winter  et Christophe Licata

Danse avec les stars - Ophélie Winter et Christophe Licata

 

Au final, Ophélie Winter/Christophe Licata et Joyce Jonathan/Julien Brugel sont en queue du classement des juges. Le public met en danger Corneille/Candice Pascal et Ophélie Winter/Christophe Licata, se refusant de voir les faiblesses de leur choupinette Joyce Jonathan. Les deux couples s'affrontent sur un flamenco. Et le flamenco en tenue hip-hop-cliché, ce n'est pas évident. Le public sauve toutefois Corneille et évacue Ophélie Winter, telle la star des 90's déjà oubliée. Oh monde cruel de la télé.

La semaine prochaine, les stars danseront sur une chanson de leur idole. Vous aussi, vous sentez revenir les larmes ?

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(4) commentaires

  1. Sandra
    13 octobre 2014 at 17 h 32 min

    moi je ne comprends pas, en quoi la danse classique serait-elle plus dure à apprendre que les autres? que ce soit un chachacha, un foxtrot ou de la danse classique, c'est pas évident d'apprendre 3 min de choré en 1 semaine, chaque danse a ses difficultés ! Et puis brian et Katrina aurait pu vraiment faire un truc joli s'ils avaient eu une chorégraphie adaptée (moins de portés et plus de pas de bases, de ports de bras )et puis surtout si Katrina avait été une danseuse classique ( mon dieu l'en-dedans, les bras en couronne version petite fille de 6 ans ...etc). Alors voilà la danse classique est encore réduite à qqch d'inaccessible, moi je ne suis pas d'accord on n'a pas besoin de s'appeler Dorothée Gilbert pour faire qqch de beau !

    • Amélie
      13 octobre 2014 at 20 h 42 min

      @ Sandra : rien n'est évident, mais c'est objectivement vrai que la danse classique est la plus dure des danses à apprendre, tant sa technique est anti-anatomique (l'en-dehors), et qu'on ne peut pas tricher. Ensuite, je suis d'accord, pas besoin d'être étoile pour faire quelques chose de beau. D'ailleurs, Brian Joubert s'en est pas trop mal sorti, il a de la prestance, de beaux ports de bras... En fait, je trouve que c'est Katrina qui a eu le plus de mal. S'ils s'étaient contentés de ports de bras, ça aurait été bien plus beau... mais pas très spectaculaire, c'est aussi l'émission qui veut ça.

  2. Sandra
    14 octobre 2014 at 10 h 30 min

    @Amélie, oui clairement brian était le plus apte à réussir cette danse parce que la grâce il connaît alors effectivement je pense que cest katrina qui a tout gâché !!! En même temps je suis daccord la danse classique c est vraiment plus dur, mais à un niveau débutant je trouve pas quil y ait bcp de differences avec les danses de salon ( par rapport à la difficulté ) sachant quon va pas demander à un débutant davoir un bon en-dehors, espérons que s'ils remettent cette danse on aura le droit à une meilleure prof!

  3. Julie
    16 octobre 2014 at 15 h 48 min

    J'ai trouvé que Brian Joubert s'en était plutôt pas mal tiré, pour un non-danseur qui a eu quatre jours pour apprendre ! Par contre, Katrina... Difficile de faire la différence entre le danseur professionnel et le danseur amateur, je suis très étonnée. Je pensais que les danseurs de salon avaient une petite base de classique. C'était juste horrible.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial