Tuesday, Nov. 12, 2019

Exposition Rudolf Noureev à la Mairie du 17e (Paris)

Ecrit par :

11 juin 2014

|

Catégorie :

2013, c"était l'année Rudolf Noureev (20 ans de sa mort), nous en avions beaucoup parlé. Et les hommages au danseur continuent en 2014, avec notamment l'exposition Noureev organisée à la Mairie du 17 ème arrondissement de Paris, du 5 juin au 9 juillet 2014. Cette exposition est organisée par Ariane Dollfus, auteure de la biographie Noureev l'insoumis.

Exposition Rudolf Noureev

Exposition Rudolf Noureev

Plus qu'un aspect biographique, l'exposition se concentre sur 50 photographies du danseur-chorégraphe, toutes prises par Francette Levieux. Les clichés ont été faits entre 1971 et 1984, retraçant ainsi les années parisiennes du danseur. Et pas vraiment besoin de mot pour comprendre ce qui le caractérisait. Chaque photo, prenant un geste au vol, rend de façon frappante toute la fougue de Rudolf Noureev. C'est un saut suspendu, un regard intense, une façon d'être en scène dans son personnage de toutes les particules de son corps. Pendant toutes ces années, Francette Levieux a pu se glisser au plus près du danseur en scène. C'est aussi cette proximité qui a permis d'accrocher le moment juste et rendre le mouvement dans tout son élan.

Ce choix de photos retrace cependant une petite partie de la carrière de Rudolf Noureev. Quelques vitrines, contenant des documents provenant de collections privées et des archives personnelles de Rudolf Noureev, permettent de survoler (très) rapidement le reste de sa vie. On y retrouve des photos de sa jeunesse, le programme de la tournée du Kirov qui l'a fait venir à Paris, des coupures de presse relatant son évasion à l'Ouest (avec parfois des théories croustillantes), des notes chorégraphiques ou une partition annotée de Rudolf Noureev, le danseur s'étant essayé à la direction d'orchestre à la fin de sa vie.

Exposition Rudolf Noureev

Exposition Rudolf Noureev

Comme dans toute exposition de danse, la "relique" la plus attendue reste bien sûr une vieille paire de chaussons de danse, ici gris et usés. Ces chaussons proviennent de Daniel Agésilas (ex-directeur des études chorégraphiques au CNSMDP). En 1965, il retrouve Rudolf Noureev à Londres, mais il n'a pas de chausson pour suivre le cours. Noureev lui prête alors une de ses paires... que Daniel Agésilas garde depuis précieusement. "Noureev n'aimait pas danser avec des chaussons neufs", se rappelle avec amusement Agnès Letestu. "Il demandait donc à Clotilde Vayer, qui faisait la même pointure que lui, de les mettre pour les briser avant qu'il puisse s'en servir". C'est aussi ça le charme des expositions sur la danse : plus que le personnage lui-même, cela permet de retracer toute une époque. Sur les photos et documents, on croise ainsi souvent Noëlla Pontois et d'autres grands danseurs et danseuses. On s'amuse aussi à découvrir des ballets oubliés, comme ce Black and Blue, où Rudolf Noureev et Monique Loudières sont sur scène en tenue de boxe.

Le tout réussit donc une exposition vivante, pourtant succincte sur la vie du danseur. La Mairie du 17e n'a pas un charme particulier, mais les photos sont joliment mises en valeur et l'espace bien utilisé. Saviez-vous au passage qu'il existe deux rues "Rudolf Noureev" en France ? L'une à Bergerac et l'autre dans le 17e arrondissement de Paris justement, une toute petite rue de 23 mètres qui débouche sur des voies ferrées ("Extraordinaire quand on sait qu'il est né dans un train !", rappelle Ariane Dollfus). On se prend toutefois à rêver d'un lieu plus grand, surtout que ce ne sont pas les archives qui manquent. Après la superbe exposition sur Noëlla Pontois, Eléphant Paname n'aurait pas envie de tenter le coup ?

Exposition Rudolf Noureev

Exposition Rudolf Noureev

Pour aller plus loin, une conférence dansée est organisée le mercredi 11 juin à 19h30, présentée par Ariane Dollfus avec des élèves de Jennifer Goubé. Le ballet Don Quichotte, chorégraphié, filmé et dansé par Rudolf Noureev avec l'Australian Ballet en 1973, sera également projeté à la Mairie le jeudi 12 juin à 15 heures.

Exposition Rudolf Noureev, du 5 juin au 9 juillet 2014, aux horaires d'ouverture de la Mairie.

 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Bien-être à Barcelone
    11 juin 2014 at 21:29

    Quel dommage ! J'aurais aimé voir cette exposition mais elle se termine juste quand je vais à Paris. :(

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial