Sunday, Oct. 21, 2018

Nouvelles dansées, S12-13 EP11

Ecrit par :

2 décembre 2012

|

Catégorie :

Cette semaine, des nouvelles de La Belle au Bois Dormant, de Daniil Simkin, du YAGP, de Don Quichotte, de la soirée Forsythe... et d'un étrange duo entre Nicolas Le Riche et le chanteur -M-.

A LA UNE

- La Belle au Bois Dormant à Bordeaux... et à Paris

Le grand ballet classique La Belle au Bois Dormant est le spectacle des Fêtes du Ballet de l'Opéra de Bordeaux. Cette version signée Charles Jude, le directeur de la troupe, sera sur la scène du Grand Théâtre du 14 au 31 décembre. Trous couples se partageront les quatorze représentations : Oksana Kucheruk et Igor Yebra (les 14, 19, 21, 23, 27, 28 et 31 décembre), Yumi Aïzawa et Roman Mikhalev (les 18, 20, 22 et 26 décembre) et des deux artistes invitées du Ballet de l'Opéra de Vienne, Liudmila Konovalova et Robert Gabdullin (les 16, 29 et 30 décembre).

La-Belle-au-bois-dormant.jpg
La Belle au Bois Dormant pourrait aussi être très bientôt de retour à Paris, dans la version de Rudolf Noureev. Production fastueuse, voilà plusieurs années qu'elle n'a pas été dansée. Le Ballet de l'Opéra de Paris devrait s'y remettre au printemps, pour une version très particulière tournée au Château de Versailles, en souvenir des 20 ans de la mort de Rudolf Noureev. Cette captation devrait faire l'objet d'un DVD, à venir en 2014. Si ce projet se confirme, une reprise pour la saison prochaine, sur scène cette fois-ci, devrait être plutôt en bonne voie. Voilà déjà deux saisons que la rumeur d'un retour de La Belle se fait, 2013-2014 serait-elle enfin la bonne ? Réponse au mois de mars.

- Daniil Simkin nommé Principal de l'American Ballet Theatre

Le danseur Daniil Simkin a été nommé Principal dancer, l'équivalent du statut de Danseur Étoile, de l'American Ballet Theatre. Et oui, cela en étonnera sûrement beaucoup, mais la jeune star de la danse n'était pas encore arrivée au sommet de la hiérarchie.

Né en 1987, Daniil Simkin a le même âge qu'un certain Mathias Heymann. A l'age de 17 ans, le premier est déjà un star, raflant tous les concours, tandis que le deuxième devient discrètement professionnel à l'Opéra de Paris. En 2008, Daniil Simkin rejoint l'American Ballet Theatre au rang de soliste, est considéré comme le nouveau prodige de la danse et fait le tour des galas internationaux, notamment avec la chorégraphie Les Bourgeois de Ben van Cauwenbergh et pur morceau de virtuosité. Mathias Heymann est Premier Danseur la même année, et commence à se faire remarquer. Il est nommé Étoile deux dans plus tard, et aborde des rôles différents, comme Solor ou Siegfried. Daniil Simkin, lui, reste cantonné aux rôles des jeunes fougueux, bien aidé par une virtuosité étonnante... mais le titre d’Étoile ne vient pas. Pour l'avoir vu en gala, c'est un danseur vraiment étonnant, incroyable, unique en son genre, mais qui c'est vrai, a peut-être du mal à danser autrement que tout seul. Il n'a pas été formé dans une école, mais en cours particulier, avec sa mère.

Au final, sa trajectoire est plutôt étonnante. Star de la danse avant 20 ans, il doit attendre d'en avoir 25 pour décrocher le titre de Principal. J'espère que ce nouveau grade lui permettra d'aborder de nouveaux rôles, et sortir un peu des pas de deux virtuoses dont il était presque devenu une caricature. J'ai hâte de le voir évoluer.

Daniil_Simkin.jpg
- Les demi-finales européennes du YAGP

Les demi-finales européennes du Youth America Grand Prix ont eu lieu en banlieue parisienne du 16 au 18 novembre dernier. Et les jeunes Français et Françaises ont su briller lors de la compétition. Dans la catégorie des Senior, les 15-19 ans, Jonathan Klein rafle le Premier Prix chez les garçons en classique en contemporain. Si vous voulez découvrir ce jeune danseur, il est en demi-finale de l'émission La France a un incroyable talent, à suivre sur M6 le mercredi 5 décembre à 20h50.

Elisa Lons, élève du CNSMDP, est classée troisième, et remporte un prix spécial de la meilleure chorégraphie (en contemporain, signée Daniel Agesilas, le directeur du Conservatoire). Dans la catégorie des juniors, Bleuenn Battistoni se classe troisième en classique, et gagne une bourse pour le stage d'été de l’École de Danse de l'Opéra de Paris et celle du Bolchoï. Au final, une quinzaine d'élèves d'écoles françaises se sont qualifiés pour la finale, qui aura lieu à New York en avril 2013.

Pour en savoir plus sur le YAGP, un très intéressant documentaire, Le Concours de danse (First Position), sort dans les salles de cinéma le 12 décembre prochain. La caméra a suivi pendant un an sept candidats et candidates, de 12 à 19 ans, entre leurs cours, leurs espoirs et leur moment de doute. De jolis portraits et un vision intéressante de ce concours indispensable aux États-Unis, où les écoles de danse coûtent toutes très chères, et la course aux bourses d'étude féroce. Des places seront d'ailleurs à gagner sur Danses avec la plume, rendez-vous lundi !

Le-Concours-de-danse.jpg
AGENDA

- Sur scène

Programme chargé cette semaine sur les scènes parisiennes ! L'un des événements est le début de la soirée consacrée à William Forsythe, par le Ballet de l'Opéra de Paris. Chorégraphe génial, ses pièces sont un mélange d'une grande virtuosité et d'une certaine liberté, un style en tout cas qui convient très bien à la compagnie parisienne. Les distributions variées devraient offrir pas mal de belles surprises. Pour en savoir un peu plus, un reportage est à retrouver sur France Inter autour de l'une des pièces présentées, In the middle, somewhat elevated : interview de Laurent Hilaire, l'un des créateurs du ballet, et de Vincent Chaillet et Valentine Colasante, nouveaux interprètes. Une interview de William Forsythe est aussi à lire dans Le Figaro (sur abonnement). Une interview d'Agnès Letestu sera enfin à entendre le 3 décembre à 13 heures, sur France Info.

De nombreuses places ont été remises en vente, n'hésitez pas à vous lancer, c'est l'un des spectacles à voir en décembre.

_In-the-Middle-somewhat-elevated.jpg
De l'autre côté, à Bastille, Don Quichotte continue son chemin. Cette semaine, Dorothée Gilbert et Mathilde Froustey entrent en scène, deux belles personnalités taillées pour Kitri. A voir aussi !

Le Ballet de l'Opéra de Lyon est quant à lui installé en région parisienne. Les 4 et 5 décembre, toute la troupe sera au Centre national de la Danse de Pantin. Au programme : un cours public à 19 heures, et un spectacle composé de Sarabande de Benjamin Millepied et Grosse fugue de Maguy Marin à 20h30. Le tout dans le Grand Studio, où le public est très près des artistes, une belle expérience. La compagnie sera ensuite à la Maison des Arts de Créteil pour la Cendrillon de Maguy Marin, du 6 au 8 décembre. Une reprise qui n'a pas mis tout le monde d'accord, à en lire les premiers échos sur Twitter.

Toujours dans les reprises, Octopus de Philippe Decouflé est de nouveau présenté au Théâtre de Chaillot, dès le 6 décembre. Spectacle parfois surprenant, Octopus est composé de huit "poèmes chorégraphiques", liés par la superbe musique de Labyala Nosfell et Pierre Le Bourgeois, avec en prime un petit hommage au Boléro de Béjart. Il m'avait plutôt bien plu lors de sa création il y a deux ans.  Pour en savoir plus sur le chorégraphe, un atelier est organisé avec ses danseurs le samedi 8 décembre. Le Ballet at Rheim de Martin Schläpfer est pour sa part toujours au Théâtre de la Ville jusqu'au 5 décembre, et la compagnie Circa à La Villette.

Enfin côté jeunes espoirs, une deuxième série des Démonstrations de l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris est organisée le dimanche 9 décembre, au Palais Garnier. Les petits le matin, les grands l'après-midi, et un bel aperçu du travail des Petits Rats au quotidien. Le Junior Ballet contemporain du CNSMDP sera pour sa part sur la scène du Conservatoire dès le 8 décembre, pour un programme Galili/Shechter.

- Rencontres

Le Ballet du Capitole propose dès le 5 décembre une soirée mixte composée de Etranges Voisins (Kader Belarbi), La Stravaganza (Angelin Preljocaj) et Walking Mad (Johan Inger). Une conférence "Le son et le geste" est organisée le lundi 3 décembre à 18 heures, avec Kader Belarbi, Michel Lehmann (musicologue) et Carole Teulet (dramaturge). Un documentaire sur Angelin Preljocaj sera diffusé le lendemain, à 19 heures, à la Cinémathèque de Toulouse.

- Il est temps de réserver

A l'Opéra de Paris, les places pour la soirée Roland Petit, programmée en mars prochain, seront disponibles sur Internet dès le lundi 3 décembre. La billetterie pour la venue en janvier de la compagnie d'Angelin Preljocaj sera ouverte le 4 décembre par téléphone et aux guichets.


MEDIA

- Don Quichotte

La reprise de Don Quichotte de l'Opéra de Paris fait un peu parler d'elle dans la presse. A lire ainsi, des critiques positives de la prise de rôle de Ludmila Pagliero, sur ClassiqueNews, ResMusica et Le Monde (sur abonnement). La Danseuse Étoile a aussi donné une interview à CultureBox. AltaMusica a vu pour sa part la distributions des Étoiles invitées de l'Opéra de Vienne. Si le duo a plu au journaliste, la production dans son ensemble a un peu de mal à passer.

Don-Quichotte_Ludmila-Pagliero_Karl-Paquette_2.jpg
26 représentations de Don Quichotte sont programmés en un mois 1/2, parallèlement à un programme Forsythe. Pour les danseurs et les danseuses, c'est une période délicate, propice aux blessures. Le Monde se penche sur le sujet (sur abonnement). Passé l'Opéra de Paris au discours très lissé (visiblement, tout va très bien), les autres intervenants ont un discours bien plus ambivalent. Difficile de gérer la douleur, et savoir quand s'arrêter, dans un environnement aussi difficile que celui de la danse... Un reportage très intéressant.

Le Nouvel Ob's consacre un complet article au chorégraphe Dominique Bagouet, mort il y a 20 ans... et se fait remettre à sa place par le CND, plutôt mécontent des attaques du journal suite à l'absorption de la Cinémathèque de la Danse. Enfin, ça commence à être de saison, Pointe Magazine dresse le bilan des 10 représentations de l'année... et Héloïse Bourdon y figure, dans le Pas de deux des paysans de Giselle donné lors de la tournée américaine.

Giselle_Heloise-Bourdon_Pas-de-trois.png
- A ne pas manquer

Le documentaire Le Grand Saut, sur les jeunes élèves de danse classique du CRR de Paris, sera diffusé le dimanche 9 décembre, sur Arte à 16h50. Réalisée par Virginie Kahn, il filme à hauteur d'enfants, et avec justesse, ces apprentis-danseurs, entre espoirs, passion, et parfois désillusion.

Plus centré sur la comédie musicale, un documentaire sur ces frenchies qui tentent leur chance à Broadway sera à voir dans l'émission Reportages de TF1, le samedi 8 décembre à 13h15.

AUTO-PROMO

- Nouveau concours sur Danses avec la plume ! Dès lundi, et jusqu'au vendredi 7 décembre, dix places pour le film Le Concours de Danse, évoqué ci-dessus, seront à gagner. Six places seront en jeu sur le site, deux sur la page Facebook de Danses avec la plume, et deux autres via le compte Twitter. Bonne chance à tous et toutes d'avance.

- A lire la semaine prochaine sur Danses avec la plume : un retour sur la Première de la soirée Forsythe, sur les Démonstrations de l’École de danse et, enfin, sur le Don Quichotte des Étoiles de Vienne. Une interview de Virginia Khan, la réalisatrice du documentaire Le Grand Saut évoqué plus haut, sera à lire le samedi 8 décembre.


EN BONUS

Un concert de -M- improvisé dans le métro parisien avec Nicolas Le Riche en guest-star, ça vous tente ? Bonne semaine tout le monde !

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(10) commentaires

  1. Genoveva
    3 décembre 2012 at 9 h 41 min

    Extra le bonus ! A Pleyel je dis à Spinosi qu'il était mon chef préféré : il m'a répondu : alors vous êtes ma spectatrice préférée.......

  2. Amélie
    3 décembre 2012 at 12 h 36 min

    @Genoveva: ça c'est joli !

  3. Elisa
    4 décembre 2012 at 7 h 58 min

    Bonjour,
    J'aime beaucoup lire votre blog, où il y a toujours plein d'infos. Mais je voudrais faire une petite rectification:
    Lors des demi-finales à Paris du Youth America Grand Prix, je me suis classée 3ème en classique et 2ème en contemporain et j'ai remporté un prix spécial de la meilleure chorégraphie contemporaine, mais signée par moi et non par Daniel Agésilas. Le nom du directeur de mon Conservatoire figurait par erreur comme chorégraphe sur le premier programme édité, mais cette erreur a été ensuite corrigée.
    Sinon, j'aimerais en profiter pour participer à votre concours pour gagner une place de ciné pour le documentaire sur l'YAGP. Je garde un super souvenir de la finale que j'ai faite l'année dernière à New-York. J'irai donc voir avec plaisir le film quand il sortira.
    Ma danseuse étoile internationale préférée est Natalia Ossipova.
    Merci encore pour votre blog,
    Elisa LONS.

  4. Joelle
    4 décembre 2012 at 16 h 20 min

    Deuxième version de Don Quichotte hier soir... :( plutôt décevante après la première du 16 novembre... Les "artistes invités" ont eu beaucoup de mal à danser ensemble, et il me semble avoir lu qu'ils font partie de la même compagnie ??? ](*,)
    J'eusse alors cru qu'ils avaient l'habitude d'être partenaires sur scène, qui plus est sur Don Quichotte...

    Mathilde fut une charmante Cupidon (très souriante, même un peu trop peut-être) et Sarah D K fut beaucoup plus à l'aise dans son rôle de reine des Dryades que le 16 novembre dernier.

    Les amies qui sont venues au spectacle avec moi ont beaucoup aimé bien sûr, mais tout le monde s'est fait la réflexion du manque "d'ensemble" du couple star...

  5. lisa
    4 décembre 2012 at 17 h 18 min

    Bonjour,
    Comme vous avez eu l'occasion de vous y rendre, y aura-t-il un article sur les démonstrations de l'Ecole de danse ?

  6. Estelle
    4 décembre 2012 at 18 h 52 min

    Je me permettrais de rajouter un autre reportage de arte que j’ai beaucoup aimé et qui peut-être en intéressera d'autres...
    http://videos.arte.tv/fr/videos/les...--7087218.html

  7. petitvoile
    4 décembre 2012 at 21 h 02 min

    Un encore plus grand Bravo à vous Elisa !!! Et plein de bonnes choses pour la suite! =D>

    J'ai ouïe dire que le documentaire de Virginie Khan est excellent et qu'il change de ce qu'on voit habituellement dans ce type de films...

  8. lou
    4 décembre 2012 at 21 h 05 min

    Je ne suis pas étonnée de lire que Héloïse Bourdon avec son pas de deux des vendangeurs est classée dans les dix meilleures représentations de l'année. Cette jeune danseuse est de plus en plus épanouie et talentueuse. Je suis ses programmations depuis que j'ai assisté, stupéfaite ,à sa Nikya où elle était inoubliable. Depuis, je l'ai vu remplacer Abagnato dans le rôle de l'ange sur Sérénade où elle était tellement inspirée, j'ai vu sa reine des dryades qui était impériale, son concours avec un lac des cygnes remarquable et là où elle m'a encore bluffée, c'est hier avec sa surprenante danseuse des rues où elle est étourdissante dans un contre emploi . J'aime vraiment tout ce que cette fille représente artistiquement. Elle m'émeut et c'est en somme ce qu'on vient chercher dans un spectacle, une lumière particulière.Ce qui contraste beaucoup avec le parcours simple, discret et oh combien efficace de cette jeune fille, certainement promise à un avenir hors du commun.

  9. biran
    5 décembre 2012 at 15 h 18 min

    @lou, vous allez être encore plus impressionnée, j'ai lu l'article. Ce ne sont pas les dix meilleurs spectacles de l'année, mais les dix meilleures danseuses du monde !!! que la presse américaine a plébiscité au top ten de la célèbre et impitoyable revue "pointes"La jeune danseuse de l'ONP Héloïse Bourdon y est bien classée 9ème derrière Elena Cojecaru et Sylvie Guillelm. Félicitations à la petite française qui monte" ! c'est dément comme histoire ...

  10. floflo
    22 janvier 2013 at 11 h 59 min

    Bonjour à tous, j'ai vu que le magnifique ballet de la Belle au Bois Dormant serait programmé fin 2013 à l'Opéra-Bastille. Pourrait-on me fixer quant aux dates svp ?

    Merci.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial