Thursday, Dec. 12, 2019

Repetto se lance dans la mode : première collection de prêt-à-porter, printemps-été 2013

Ecrit par :

20 novembre 2012

|

Catégorie :

Repetto n'en finit plus de se réinventer. Après avoir failli disparaitre, la marque renaît de ses cendres au début des années 2000 grâce à une ligne de ballerines modernisées, qui séduit petit à petit les modeuses du monde entier. Aujourd'hui, Repetto produit toujours un large éventail de tenues de danse et de pointes, mais vend aussi (et par milliers) des chaussures et de sacs, inspiré-e-s du monde de la danse.

Toujours dans cet esprit, la marque lance début décembre sa toute première collection de prêt-à-porter femme, pour le printemps-été 2013. La collection n'est pas immense, une vingtaine de pièces, mais tout a été réalisé avec un très grand soin.

Repetto_model_15.jpgLa première chose qui surprend en découvrant cette collection, c'est son apparente simplicité : pas de strass et de paillette, pas de couleur vive ni de coupes tranchée. On est dans une collection assez intemporelle, qui se veut plus refléter un état d'esprit qu'une tendance. Et l'exercice de style, celui de retranscrire la silhouette de la danseuse à la ville, est vraiment réussi. Les modèles s'inspirent clairement de la ballerine, sans jamais tomber dans la caricature ou dans l'importable. La créatrice de cette ligne, Emilie Luc-Duc, n'est d'ailleurs pas étrangère au monde de la danse. "J'en suis spectatrice, c'est un univers qui me touche beaucoup", explique-t-elle à Danses avec la plume. "j'avais déjà dessiné des costumes pour un chorégraphe berlinois il y a quelques années".

En y regardant de plus près, on s'aperçoit bien vite que les modèles sont loin d'être simples. Les matières, sans être extrêmement luxueuses, sont très agréables à porter (coton et viscose, soie et viscose, maille, et bien sûr le tulle - mais pas tant que ça). Les lignes surtout sont intéressantes, et ultra-féminine : taille soulignée, jolies bretelles, décolletés dans le dos... Tous les détails ont été visiblement soigneusement travaillés, peut-être plus finalement que l'originalité. "Le but n'était pas de rester dans le côté littéral et premier degré du tutu", continue Emilie Luc-Duc. "Faire un tutu tel quel, cela n'a aucun intérêt vu qu'il existe déjà. L'idée était de travailler le tutu dans la ville".

Repetto_model_10.jpgParmi toutes les pièces, je note une très jolie robe grise nouée sur le côté, des jupes qui tournent ou en soie froissée, une sorte de cache-cœur en maille  serré... Mais les hauts sont sûrement les pièces les plus craquantes, et où l'on retrouve le mieux l'inspiration de la danse. L'idée du justaucorps est ainsi très présente, par des coupes que l'on retrouve dans de nombreux cours de danse. "Ce sont des hauts qui se tiennent, qui rappelle la rigueur et la discipline de la danse", explique Emilie Luc-Duc. "Les bas rappellent plus le mouvement, la légèreté, la grâce, le côté aérien des danseuses. J'ai en fait joué sur la rencontre de ces deux valeurs : la rigueur et le mouvement".

Ces jolies pièces ne seront pas par contre à la portée de tous les budgets : 200 euros minimum pour un top, jusqu'à 420 euros pour une robe. "Nous sommes dans du haut-de-gamme, mais le prix moyen de cette ligne de vêtements est le même que celui d'une de nos chaussures ou d'un sac", objecte l'une des responsables de la marque. Pour le positionnement de Repetto, il s'agissait surtout de compléter la silhouette de sa cliente, qui après ballerine, maroquinerie et paire de pointes, trouvera maintenant dans ses boutiques de quoi s'habiller. Pas question ainsi d'en faire trop niveau communication, il n'y aura pas d'égérie particulière, et pas de campagne ciblée sur cette ligne... Mais la collection automne-hiver 2013-2014 est déjà dans les cartons.

Repetto_model_16.jpg
Toutes les photos de cette nouvelle ligne sont à retrouver sur la page Facebook de Danses avec la plume.

Cette collection de prêt-à-porter printemps-été 2013 sera à retrouver dès le 28 novembre sur le site Repetto.fr, et dès le 5 décembre dans les boutiques de la marque.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(12) commentaires

  1. Anne
    20 novembre 2012 at 16:51

    Ce sont de beaux modèles et j'adore la marque mais à voir les prix je me demande ce que ça va donner niveau ventes. Question comm', j'ai vu sur le Twitter de Dorothée Gilbert qu'elle avait fait des photos pour cette collection.

  2. Manon
    20 novembre 2012 at 19:30

    Quelle chance tu as eu de découvrir toute la collection!! J'adore Repetto mais, plus qu'une question de budget, ce qui me dérange chez eux c'est le rapport qualité/ prix. Inutile d'investir dans une pièce Repetto, 6 mois plus tard, au mieux, elle est morte :(

  3. Helen
    20 novembre 2012 at 22:45

    Les hauts sont tout simplement magnifiques.
    Mais vu le prix, je pense que je vais devoir m'en passer, snif...

  4. emilie
    21 novembre 2012 at 10:59

    J'ai hate de découvrir la collection ! Les jupes ont l'air très belles tout comme les hauts, l'esprit ballerine est bien présent et ils donnent une jolie silhouette.
    Par contre les prix .... aie aie aie je me contenterai donc d'admirer.

  5. nini
    21 novembre 2012 at 21:35

    Hélèn et Émilie, je suis tout à fait d'accord avec vous!! Je trouve que les robes sont vraiment sympa mais moi aussi je me contenterai de les admirer ....

  6. a.
    22 novembre 2012 at 16:14

    N'est-ce pas la jolie Juliette Guernez qui pose là?

  7. petitvoile
    22 novembre 2012 at 23:06

    Alors je ne comprends plus rien à la mode !!! Perso je trouve cette collection très ratée ..... ](*,)

  8. Amélie
    23 novembre 2012 at 17:46

    @ Anne : Les ballerines aussi chères se vendent bien comme des petits pains, je ne me fais pas trop d'inquiétude pour Repetto (mais c'est sûr que je ne ferais pas partie des clientes ;) Dorothée Gilbert est l'égérie de la marque en général, mais elle n'a pas fait de shooting particulier pour cette collection.

    @ Manon : Je confirme ! Quelle déception quand mes si jolies ballerines dorée m'ont lâché au bout d'une saison... Il parait qu'avant de les mettre, il faut impérativement faire mettre un patin sur la semelle par un cordonnier.

    @ Helen, Emilie et Nini :  C'est au moins joli à regarder :) Et il y a encore les soldes.

    @ A. : Tout à fait ;) J'avoue ne pas l'avoir reconnu au début (je ne suis pas très forte à ce jeu-là).

    @ Petitvoile : Ah, ça manquait d'avis contradictoires ! Vous reprochez un manque d'originalité ?



  9. petitvoile
    23 novembre 2012 at 23:45

    @Amélie, vous vous voyez prendre le métro avec une jupe cerceau super pratique pour s'asseoir ?!!! et le voile-tutu sur la jupe courte... perso je trouve ça ringard mais , comme disait Nietzche à qui l'on doit cette douce phrase, les goûts et les couleurs...!!!

  10. Anne
    25 novembre 2012 at 19:49

    @Amélie Oui tu as raison pour Dorothée Gilbert, j'avais lu trop vite! ;)
    @ Manon et Amélie D'accord avec vous pour la qualité. Les miennes finissent lâcher au bout de 12-18 mois. Mais bon, ça m'empêche pas d'en acheter encore et encore et encore...

  11. Sophie
    27 novembre 2012 at 15:18

    Pour ma part je me rapproche de Petitvoile je trouve cette collection "cucul la praline" ! Je resterai fidèle à leurs ballerines (en solde !)... de bons basiques.
    Merci pour votre blog, j'adore !

  12. terpsichore
    28 novembre 2012 at 12:41

    D'habitude je n'ose rien dire sur Repetto de peur de me faire "hurler" dessus par les fans :lol: .
    Je trouve le rapport qualité-prix exécrable et hormis quelques basiques dans les ballerines et une paire d'escarpins de temps à autres (toutes les 3 ou 4 saison) je trouve les modèles ultra ringards.
    Pour cette collection, la jupe cerceau et visuellement très jolie mais question confort j'ai des doutes. C'est pas fait pour s'asseoir. Bon ça rappelle les cours de danse où il ne faut pas s'asseoir pour ne pas se refroidir mais là quand même on parle de prêt à porter et moi prêt à porter pas confortable et pas pratique je passe mon chemin direct. Pour le reste je suis comme Petitvoile et Sophie. La jupe noire avec le tulle ressemble à un abat-jour :roll: .

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial