Sunday, Nov. 17, 2019

Revue de presse dansée, S12-13 EP7

Ecrit par :

5 mai 2013

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s'est passé cette semaine dans la presse.

re-de-presse_050513

La soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui-Jalet

La soirée Revival Ballet Russes comme je l'appelle, de l'Opéra de Paris, a fait parler d'elle cette semaine dans la presse. Ou plutôt uniquement Le Boléro, la création de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet, l'un des événements de la saison (même si c'est un peu dommage puisque à mes yeux, ce Boléro n'est absolument pas le point culminant de la soirée, chronique à suivre).

Des interviews de Marina Abramović, qui s'est occupée du concept et de la scénographie, sont ainsi à lire dans le New York Times et Paris Match. Une On n'évite pas les clichés pour ce dernier, avec une question posant le ballet (au sens large) comme "un monde de rêve et de princesses". Une autre interview est à lire dans Télérama, mais plus sur le parcours de l'artiste que sur le Boléro. Un entretien, avec cette fois-ci toute l'équipe artistique du ballet, est à retrouver dans Le Figaro. Le journal a également retracé un intéressant historique du Boléro, de Nijinska à Béjart. Un diaporama plus axé sur les costumes (dessinés par Riccardo Tisci, directeur artistique de Givenchy) est enfin à voir sur Vogue.

Côté reviews, cette création suscite l'enthousiasme dans la presse généraliste, spécialement dithyrambique sur CultureBox (vont-ils concurrencer Gégé ?), admiratif sur Arte (accompagné de quelques extraits). La scénographie est particulièrement saluée. Pour lire des comptes-rendus détaillés de la soirée dans son ensemble, il faut plutôt aller dans Les Échos, qui salue particulièrement l'Afternoon of a Faun d'Eleonora Abbagnato et Hervé Moreau, et surtout sur le web : Dansomanie et A petits Pas.

Le Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet par le Ballet de l'Opéra de Paris.

Le Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet par le Ballet de l'Opéra de Paris.

 

Choré, le nouveau ballet de Jean-Christophe Maillot

Le Boléro n'a pas été la seule création de ces derniers jours. Jean-Christophe Maillot a également dévoilé sa dernière chorégraphie, avec sa troupe des Ballets de Monte-Carlo. L'oeuvre s'intitule Choré, et est inspirée de l'essor des comédies musicales aux États-Unis. TF1 a diffusé un petit sujet, laissant voir quelques extraits du spectacle. Quant aux critiques, elles sont enthousiastes, du Financial Times ("Jean-Christophe Maillot’s intellectually stimulating new work incorporates Hollywood musicals and Hiroshima") à ConcertClassic, en passant par Libération, qui publie aussi un papier plus général sur la troupe.

Chore

Les Nuits d'Angelin Preljocaj

Et oui, il y en a des créations en ce printemps. Les Nuits, nouveau ballet d'Angelin Preljocaj inspiré des Mille et une Nuits, a été présenté pour la première fois le 29 avril, dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture. Quelques interviews du chorégraphe, expliquant son projet, sont à lire dans La Provence et 8e Art. Côté reviews, les premières publiées sont enthousiastes, comme chez AltaMusica ("beau spectacle sensuel et flamboyant") ou Paris Match (visiblement plus ébloui par le cocktail qui a suivi). Mais les échos sur Twitter ont été plus mitigés... À suivre.

Les Nuits d'Angelin Preljocaj

Les Nuits d'Angelin Preljocaj

Encore un peu de Tricentenaire

La semaine du Tricentenaire de l'École de Danse est passée, mais quelques petits échos sont encore à lire dans la presse. ConcertClassic et AltaMusica ont ainsi publié une chronique du Gala des Écoles du XXIe siècle. Le deuxième en particulier déploie des trésors de diplomatie pour avouer ce qu'il n'a pas trop aimé sans vexer personne.

Un webdoc De l'élève à l'artiste, faisant suite au documentaire Graines d'étoiles, a été mis en ligne sur le compte Youtube d'Arte. Il s'agir d'une quinzaine de vidéos, réalisées avec les rush non-utilisés du film, sur la vie des élèves de l'École de Danse de l'Opéra de Paris : la concurrence, la vocation, le regard de l'infirmière ou des pianistes, les cours complémentaires, etc. Passionnant. Le Gala du Tricentenaire est également à revoir sur le site d'Arte, soirée qui a réalisé un score honorable lors de sa diffusion TV : 761.000 téléspectateur-rice-s, soit 2,9 % de parts de marché. C'est un plus que la diffusion de Don Quichotte début janvier. 

La-nuit-de-walpurgis_2

L'École de Danse de l'Opéra de Paris - La Nuit de Walpurgis de Claude Bessy

L'ouverture du Mariinsky II

Le Théâtre du Mariinsky s'est doté d'une deuxième salle cette semaine, très grande et très moderne (et très controversée aussi auprès du public). Le gala d'ouverture, mélangeant extraits d'opéra et de danse, a été diffusé le 2 mai, en direct, et à revoir sur Arte Live Web. Pour le ballet, on y voit notamment Carmen Suite avec Diana Vichneva, Ouliana Lopatkina dans Pavlova et Cecchetti ou les élèves de l'Académie Vaganova dans Études. Quelques photos des coulisses sont aussi à voir dans le New York Times.

Interviews, critiques et reportages

Dorothée Gilbert a donné une interview en anglais à Refinery29. Au programme : ses rôles fétiches, ses débuts, sa passion pour le Nutella ou les sac Vuitton et son refus des régimes. Un long et intéressant entretien du photographe Julien Benhamou, qui travaille régulièrement sur des productions du Ballet de l'Opéra de Paris, est à lire dans Tutti MagazineAnne Teresa De Keersmaeker et Boris Charmatz ont donné une interview croisée sur leur nouvelle création, Partita 2. Enfin Benjamin Millepied s'est raconté pendant 40 minutes à l'émission Square d'Arte.

Pour les critiques, La Terrasse est allé voir Exit/Exist de Gregory Maqoma ("Le corps comme vecteur de l’interrogation de l’histoire – familiale mais surtout, au premier chef, politique"). ResMusica s'est laissé séduire par la Batsheva Dance Company ("Une puissance rythmique et visuelle que l’on aurait aimé prolonger"), et Télérama encourage à aller voir la Troisième Symphonie de Mahler de John Neumeier ("Un courant souterrain intense emporte les soixante danseurs invités par le chorégraphe à célébrer cette oeuvre somptueuse de l'histoire de la danse européenne").

Mathias Heymann et le Ballet de l'Opéra de Paris - Troisième Symphonie de Mahler de John Neumeier

Mathias Heymann et le Ballet de l'Opéra de Paris - Troisième Symphonie de Mahler de John Neumeier

Une nouvelle un peu triste est arrivée de l'Opéra de Paris. L'apiculteur du Palais Garnier, âgé de 77 ans, a été prié de cesser ses activités, devenues trop dangereuses pour la direction. C'est lui-même qui avait installé les ruches en haut du bâtiment. Il devrait être remplacer par une entreprise, qui se chargera de faire le célèbre miel. Toujours du côté de l'Opéra de Paris, Christophe Tardieu, le directeur adjoint, a évoqué dans L'Alsace le développement de l'institution au cinéma. Il reconnait que les places pour aller voir un opéra ou un ballet à Paris sont chères, donc interdit à un certain public. Au lieu de penser à baisser les tarifs, il préfère miser sur les retransmission au cinéma, drôle de vision de l'art pour tous et toutes.

Enfin le Guardian a publié un passionnant article sur le sexisme dans le monde de la danse, avec un point particulier sur la difficulté pour une femme d'être chorégraphe. L'enquête se base sur la danse en Grande-Bretagne, mais pourrait tout aussi bien s'appliquer en France.

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(2) commentaires

  1. Juliette
    5 mai 2013 at 17:37

    "Being a model is quite different from being a dancer. What did you find to be the biggest difference? "They took me because I’m a dancer. So, I’m also dancing in the commercial. But, I like modeling. It’s nice because you enter studios and they take hours to make you beautiful. I meet some photographers [Laughs]...(Ed note: Gilbert's boyfriend is photographer James Bort. We know — cute!) (...) " Donc Dorothée Gilbert n'est plus mariée à A. Carbone ?

    • Anne
      5 mai 2013 at 20:04

      J'ai eu la même réaction en lisant l'article. (Quelles grosses amatrices de potins people du ballet on est...) Lors des saluts de la 3ème Symphonie hier soir, ils se tenaient la main et se souriaient. Plus "sérieusement", le JT de TF1 a passé un reportage sur le Boléro décidément très médiatisé avec des témoignages des chorégraphes, d'Aurélie Dupont et de Brigitte Lefèvre. http://videos.tf1.fr/jt-we/danse-un-nouveau-bolero-de-ravel-a-l-opera-garnier-7955389.html

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial