Tuesday, Oct. 23, 2018

Revue de presse dansée, S13-14 EP27

Ecrit par :

30 mars 2014

|

Catégorie :

Critiques, reportages, points de vue... Ce qui s’est passé dans la presse cette semaine.

revue-de-presse-danse_300314

Interviews et portraits

Carolyn Carlson a donné une jolie interview sur sa passion de la danse dans Le Dauphiné ("Amour et partage me font danser"). Sa dernière création, Pneuma pour le Ballet de l'Opéra de Bordeaux, est aussi à retrouver en intégralité sur CultureBox.

Onydanse a sélectionné cinq spectacles à voir au festival Hautes tensions de La Villette. CultureBox a réalisé un petit reportage en coulisse du spectacle Ballet Revolución. Sur un ton plus léger, Dorothée Gilbert a parlé mode et beauté dans Madame Figaro.

Le Ballet du Capitole a pour sa part mis en ligne la bande-annonce de son spectacle Pâques Russes, avec plusieurs extraits des répétitions. Un avant-goût qui donne décidément envie de faire le voyage.

Google StreetView au Palais Garnier

L’Institut Culturel de Google et l'Opéra de Paris se sont associés pour un projet séduisant : faire découvrir le Palais Garnier grâce à la technologie Google StreetView. L'Internaute peut ainsi découvrir, depuis son ordinateur, la salle, les coulisses, le Foyer de la danse ou les toits du bâtiment. Une exposition en ligne regroupant des photos de toutes les Étoiles depuis 1940 est aussi en ligne.

Le Palais Garnier sur Google StreetView

Le Palais Garnier sur Google StreetView

Critiques

The Goldlandbergs d'Emanuel Gat a séduit la presse, à lire ainsi dans Le Monde ("Observer l'écriture gestuelle d'Emanuel Gat est jouissif") et ResMusica. Le Figaro s'est enthousiasmé devant Relâche de Francis Picabia ("Un coup de génie") par le Ballet de Lorraine. Enfin La Croix a applaudi Tauberbach d’Alain Platel ("Il dévoile avec une justesse bouleversante la beauté universelle").

 

Sur les réseaux sociaux

Clairemarie Osta @ostaclairemarie et Alice Renavand @AliceRenavand sont désormais sur Twitter. On follow !

À lire/voir/écouter en anglais

Le Financial Times s'est enthousiasmé devant La Dame aux camélias du Bolchoï, égratignant au passage la version de l'Opéra de Paris. Le journal publie aussi un intéressant portrait de Mourad Merzouki. The Washington Post dresse pour sa part celui de Justin Peck, le nouveau chorégraphe américain qui monte.

CultureKiosque a publié une tardive review de La Belle au bois dormant à l'Opéra de Paris, entrecoupée d'une interview d'Amandine Albisson. Ce ballet est en ce moment dansé, dans une toute autre version, au Royal Ballet. The Independent souligne particulièrement les très bons débuts dans la compagnie de Vadim Muntagirov, quand The Guardian se centre sur les Aurore. En français, Impressions Danse revient sur plusieurs distributions, charmée par les Étoiles mais pas vraiment par la production.

Enfin c'est Mathilde Froustey qui fera la Une du prochain numéro de Pointe magazine aux États-Unis.

Pointe-magazine_Mathilde-Froustey 

L'instant pub

Repetto a publié une très sympathique vidéo sur sa nouvelle ligne de sneakers, la danseuse à la ville et à la scène, avec la jolie Lydie Vareilhes en modèle. À noter que la marque organise cette semaine un concours pour passer une journée avec le Malandain Ballet Biarrtiz à Paris, participation via Facebook.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(4) commentaires

  1. Aventure
    30 mars 2014 at 21 h 07 min

    Adorable cette pub Repetto ! Vraiment originale, elle est plus réussie que celle du parfum (que j'aime beaucoup au demeurant). Par contre, ça gagne tant que ça une danseuse étoile ?! D. Gilbert ne cite que du luxe archi-luxe !

  2. a.
    31 mars 2014 at 17 h 02 min

    ?? la pub répetto?? on n'a pas même le nom de la danseuse? quelle inélégance pour une danseuse si élégante... quel dommage! quant à l'interview de Dupont, je la trouve sidérante d'honnêteté!

    • Amélie
      2 avril 2014 at 11 h 07 min

      @ Aventure : Les Étoiles gagnent très bien leur vie (autour de 10.000 euros/mois), les marques doivent aussi leur faire des petits cadeaux de temps en temps.

      @ a. : Je ne suis pas sûre que cette itw donne une superbe image d'Aurélie Dupont, mais on ne peut pas lui reprocher son manque d'honnêteté (et je préfère ça pour ma part).

  3. a.
    2 avril 2014 at 12 h 07 min

    est-ce le fait qu'elle dise danser pour elle seule, qui vous a gênée, Amélie? Cela m'a un peu choquée... mais je crois que je ne l'ai pas entendu dans le sens où elle a voulu le dire (du moins, je l'espère...) - peut-être a-t-elle voulu dire que le regard auquel elle désirait enfin se confronter n'était plus celui de ses pairs, mais un regard intérieur sur son travail? En tout cas, avouer qu'elle a longtemps cherché à se construire une carapace technique est très intéressant. cependant, je crains que cela ne fasse que confirmer ce que ses détracteurs n'aiment pas en elle, en effet...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial