Sunday, Aug. 20, 2017

Exposition Étoiles à Éléphant Paname – Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

Ecrit par :

29 janvier 2016

|

Catégorie :

Après un temps autour de Noëlla Pontois, le centre Éléphant Paname consacre une nouvelle exposition à la danse. Et plus exactement à un couple d'Étoiles, Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta. Et là encore, le choix n'est pas dû au hasard, Nicolas Le Riche ayant été le Petit Père de Fanny Fiat (la directrice d'Éléphant Paname). L'exposition est ouverte du 29 janvier au 29 mai.

exposition-etoiles_nicolas-le-riche_clairemarie-osta

Exposition Étoiles à Éléphant Paname - Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

Contrairement Noëlla Pontois, la carrière de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta est loin d'être terminée. S'ils ne dansent plus à l'Opéra, ils créent des projets sur d'autres scènes et ont fondé l'année dernière le LAAC, leur propre école. C'est ce trajet que veut justement retracer l'exposition : deux riches carrières qui n'ont cessé de se croiser dès l'adolescence à l'École de Danse, et un présent encore en construction. La trame d'Étoiles - nom de l'exposition - suit néanmoins celle de l'exposition sur Noëlla Pontois, à savoir un suivi chronologique de leur carrière émaillée de très nombreux souvenirs personnels. Et le pari de proposer quelque chose de très vivant et palpable est là encore réussi.

Après avoir monté l'escalier aux murs recouverts de photos du couple par Ann Ray, place aux deux grandes salles retraçant leur parcours. L'exposition mélange des photos de scène et de nombreux souvenirs des deux artistes. Chaussons, textes, accessoires de danse, premier tutu... Toutes ces petites choses glanées au fil du temps rendent l'exposition très attachante, personnelle. De très nombreuses photos retracent leur carrière respective, de l'enfance à aujourd'hui. Au milieu, il y a les toutes premières demi-pointes de Clairemarie Osta (qui a dû vraiment démarrer jeune vu la taille des chaussons) ou un t-shirt de danse de Nicolas Le Riche dédicacé par Jean Babilée. Ado, le danseur croise la célèbre Étoile dans les couloirs. Sautant sur l'occasion, il lui demande un autographe sur son t-shirt, ce qu'il a sous la main. Mais arrivé en cours de danse, le professeur n'apprécie pas vraiment cette tenue non réglementaire et met Nicolas Le Riche à la porte. Un renvoi qui vaut bien le t-shirt.

Exposition Étoiles à Éléphant Paname - Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

Exposition Étoiles à Éléphant Paname - Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

La salle suivante propose bien sûr la reconstruction d'une loge d'artiste, avec là encore de nombreux objets personnels, comme un miroir ou une malle. De chaque côté, une salle est dédiée à leur grand rôle respectif. Pour Clairemarie Osta, c'est L'Histoire de Manon, ballet dans lequel elle a fait ses adieux. À voir entre autres, une rédaction de l'Étoile alors adolescente, qui devait décrire Des Grieux (et qui lui a valu un 18). Pour Nicolas Le Riche, c'est Le Jeune homme et la Mort, avec le vrai lit et la vraie salopette. De nombreux souvenirs égrènent encore le tout : des pointes toutes abimées, des photos de proches, la coiffe d'Odette, le fauteuil d'un Grand-Père (qui a dû être monté par la fenêtre du Palais Garnier pour entrer dans la loge). Toutes ces petites choses qui parfois n'ont l'air de rien, mais qui transforment une simple rétrospective chronologique en un espace vivant.

La dernière salle, tout en haut, est pour leur présent, leurs projets. Il s'agit de photos prises au LAAC. Forcément, les objets n'ont pas encore eu le temps de s'accumuler, il est impossible de porter un regard rétrospectif sur leur récente aventure et l'ensemble est moins riche que les salles précédentes. Une expérience plutôt sympathique est néanmoins proposée : 3 minutes dans un cours de danse de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta en réalité augmentée (avec des grands battements sur la Marche impériale de Star Wars, ça ne s'invente pas).

Troisième Symphonie de Gustav Mahler de John Neumeier - Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

Troisième Symphonie de Gustav Mahler de John Neumeier - Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta

Le dôme, au rez-de-chaussée, est l'espace de la scène. C'est ici que sont exposés des costumes de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta. Odette, Manon, Albrecht... Il s'agit de costumes faits pour eux quand ils dansaient à l'étranger, les costumes de l'Opéra de Paris étant plus difficilement transportables. Un écran géant diffuse une heure de films, composé de divers documentaires et des archives personnelles. À voir ainsi, des vidéos d'un stage de danse à Cologne alors qu'ils étaient encore élèves, prises par la mère de Clairemarie Osta, ou des extraits de répétitions de Concours de cette dernière. S'y mélangent des extraits de ballets comme Clavigo de Roland Petit ou la Troisième Symphonie de Gustav Mahler de John Neumeier.

Cette salle sert aussi de scène. C'est ici que seront organisées pendant toute l'exposition des projections, des rencontres, des spectacles et ateliers. La danse est avant tout vivante.

Journée portes ouvertes du LAAC

Clairemarie Osta et Nicolas Le Riche au LAAC

 

Exposition Étoiles à Éléphant Paname, autour de Nicolas Le Riche et Clairemarie Osta, du 29 janvier au 29 mai 2016. Du mardi au dimanche de 11h à 19h. 

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial