Tuesday, Dec. 10, 2019

Le Prix de Lausanne 2016 – Les infos

Ecrit par :

10 janvier 2016

|

Catégorie :

Le 44e Prix de Lausanne a lieu du 31 janvier au 7 février 2016 au Théâtre de Beaulieu. Événement incontournable de la danse, ce concours réunit chaque année les meilleurs jeunes danseurs et danseuses venu.e.s du monde entier. Le concours s'étend sur une semaine, comprenant avant la demi-finale plusieurs jours de cours de danse et de coaching des variations. Les candidats et candidates sont noté.e.s non seulement sur leur passage en scène, mais aussi sur leurs progrès tout au long de la semaine. Une organisation qui fait du Prix de Lausanne un concours unique en son genre, qui a révélé de nombreuses Étoiles depuis sa création en 1973.

prix-de-lausanne-2016_affiche

Les candidats et candidates 2016

Cette année, 292 jeunes danseurs et danseuses ont envoyé une demande de candidature. 74 personnes ont été retenues (44 filles et 30 garçons) : 71 par la sélection vidéos, 3 par les journées de pré-sélection qui ont eu lieu plus tôt dans la saison en Amérique latine.

Voici les participant.e.s 2016 :

Filles A - 15/16 ans

101 - Nanaka MIzuhara - Japon - Etoile Ballet School

102 - Mina Matsumoto - Japon - Kayoko ono Ballet School

103 - Carolyne de Freitas Galvão - Brésil - Basileu França

104 - Kanon Kimura - Japon - Ayako Hattori Ballet Class

106 - Makensie Henson - Australie - Prudence Bowen Atelier

107 - Danbi Kim - Corée du Sud - LeeWon-A Dance Academy

108 - Yeojin Shim - Corée du Sud - Yoo's Ballet Conservatory

109 - Tessa Hartmann - États-Unis - Next Generation Ballet at Patel Conservatory

110 - Riley Lapham - Australie - The Australian Ballet School

111 - Sehyun An - Corée du Sud - Seoul Arts Highschool

112 - Natalie Taylor - Australie - Tanya Pearson Classical Coaching Academy

113 - Erina Yoshie - Japon - Ayako Hattori Ballet Class

114 - Minagi Negishi - Japon - Y's Dance Company

115 - Freya Wilkinson - Australie - The Australian Conservatoire of Ballet

116 - Alexandra Oliff - Royame-Uni - Graham School of Dance

117 - Naomi Sano - Australie - Sydney Ballet School

118 - Min Kyung Kim - Corée du Sud - Seoul Art school

119 - Grace Robson - Australie - The Royal Conservatorium

120 - Emily Bray - Australie - The Jane Moore Academy of Ballet

121 - A Man Lee - Corée du Sud - Seoul Arts High School

122 - Chayeon Lee - Corée du Sud - Palucca Hochschule für Tanz Dresden

123 - Yi Yang Fu - Chine - Shanghai Dance School

124 - Krisztina Bounakova - Hongrie - Hungarian Dance Academy

125 - Léa Fleytoux - France - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

126 - Hang Yu - Chine - Shanghai Dance School
Garçons A - 15/16 ans

201 - Kyo Masuda - Japon - K.Classic Ballet Studio

202 - Jeongmin Cheon - Corée du Sud - Yoo's Ballet Conservatory

203 - Davi Ramos - Brésil - Lyceu Escola de Dança

204 - Alexandre Joaquim - Portugal - Escola da Companhia de Dança do Algarve

205 - Junnosuke Nakamura - Japon - Acri-Horimoto Ballet Academy

206 - Leroy Mokgatle - Afrique du Sud - Art of Motion South Africa

207 - George Susman - Australie - The Dance Spot

208 - Brayden Gallucci - Australie - Alegria Dance Studios

209 - Tate Lee - États-Unis - Dmitri Kulev Classical Ballet Academy

210 - Thomas Brun - France - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

211 - Ding Kai Bai - Chine - Shanghai Dance School

212 - Taisuke Nakao - Japon - Staatliche Hochschule für Musik und Darstellende Kunst Mannheim

213 - Gianluca Benedetti - Italie - Professione Danza Parma

 

Filles B - 17/18 ans 

301 - Hyeonjeong Yoo - Corée du Sud - Seoul Arts High School

302 - Jiye Jeong - Corée du Sud - Seoul Arts High School

303 - Mar Escoda Llorens - Espagne - Balletschule Theater Basel

304 - Kyung Seo Ji - Corée du Sud - Seoul arts high school

305 - Alena Kovaleva - Russie - Vaganova Ballet Academy

306 - Katherine Sonnekus - Nouvelle-Zélande - Tanya Pearson Classical Coaching Academy

307 - Madison Young - États-Unis - Houston Ballet Academy

309 - Rina Murakami - Japon - Reiko Yamamoto Ballet School

310 - Kangmi Kim - Corée du Sud - Sunhwa Arts High School

311 - Silvia Simeone - Italie - Tanz Akademie Zürich

312 -Ruika Yokoyama - Japon - National Conservatory Dance School

313 - Allison Robles - États-Unis - The Art Of Classical Ballet

314 - Laura Fernandez Gromova - Suisse - TAZ Tanzakademie Zürich and Vaganova Ballet Academy Saint-Petersburg

315 - Noémi Zita Verbőczi - Hongrie - Hungarian Dance Academy

316 - Margarida Canto e Castro Trigueiros - Portugal - Tanz Akademie Zürich

317 - Jana Nenadovic - Serbie - Lujo Davico

318 - Yume Okano - Japon - John Cranko Schule

 

Garçons B - 17/18 ans 

401 - Eric Figueiredo Amancio - Brésil - Escola de Dança Fundação Porto Real

402 - Zheyu Gu - Chine - Secondary School Of Beijing dance academy

403 - Joâo De Mattos Menegussi - Brésil - Tanz Akademie Zürich

404 - Noam Durand - France - Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris

405 - Shintaro Akana - Japon - K-Ballet School

406 - Byeongin Choi - Corée du Sud - JH Pose Ballet Academy

407 - Aiden Foster - Australie - Charlesworth Ballet Institute

408 - Jonathan Olofsson - Suède - Oslo National Academy of the Arts

409 - Seu Kim - Corée du Sud - The Australian Ballet School

410 - Pablo Gonzalez Martinez - Espagne - Conservatorio Profesional de Danza de Murcia

411 - Thomas Badrock - Royame-Uni - Central School of Ballet

412 - Vincenzo Di Primo - Italie - Vienna State Opera Ballet Academy

413 - Facundo Luqui - Argentine - Instituto Superior de Arte del Teatro Colon

414 - Even Capitaine - France - Collège-Lycée d'Etat de danse classique du Belarus

415 - Marcos Vinicius De Souza Silva - Brésil - Ecole Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower

 

20 nationalités sont représentées. L'Asie est présente en force, avec 13 candidat.e.s venant de Corée du Sud (même si pas forcément d'écoles coréennes), 12 candidat.e.s venant du Japon et 4 candidat.e.s venant de Chine. L'Australie est également bien représentée avec 12 participant.e.s. La France sera représentée par une fille et trois garçons : Thomas Brun, Noam Durand et Léa Fleytoux venant du CNSMDP, et Even Capitaine venant (plus original) du Collège-Lycée d'Etat de danse classique du Belarus. L'École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower sera représentée par le brésilien Marcos Vinicius De Souza Silva. La Russie continue d'assurer une petite présence avec deux élèves de la Vaganova. Plus rare, la Serbie est aussi représenté avec une jeune fille, Jana Nenadovic. À noter que la Tanz Akademie Zürich est spécialement bien représentée cette année.

Concernant les plus absents, le Brésil et le Portugal ont envoyé cette année très peu de candidat.e.s. Aucun élèves également de l'Académie Princesse Grace de Monaco, institution souvent présente au Prix de Lausanne.

L'équipe artistique

Le jury

Le jury du Prix de Lausanne est composé de neuf personnalités du monde de la danse, dont chacune répond en principe à l’un ou plusieurs des critères suivants : avoir un liens avec l'une des écoles partenaires du Prix de Lausanne, avoir un lien avec l'une des compagnies partenaires du Prix de Lausanne et/ou être un-e lauréat-e du Prix de Lausanne. D’autres aspects sont pris en considération pour composer le jury, une représentation géographique aussi large que possible, un mélange de jeunesse et d’expérience et représentation de styles de danse différents.

Le jury est composé en 2016 de :

Président du jury, Julio Bocca, directeur du Ballet Nacional Sodre (Uruguay), Étoile de l’American Ballet Theatre.

Jan Broeckx, directeur de la Ballett-Akademie an der Hochschule für Musik und Theater München, lauréat du Prix de Lausanne 1979.

Lucinda Dunn, Étoile de l’Australian Ballet, lauréate du Prix de Lausanne 1989.

Viviana Durante, Étoile du Royal Ballet, lauréate du Prix de Lausanne 1984.

Marcelo Gomes, Étoile de l’American Ballet Theatre, lauréat du Prix de Lausanne 1996.

Luca Masala, directeur de l’Académie Princesse Grace de Monaco.

Élisabeth Platel, directrice de l’Ecole de l’Opéra National de Paris.

Nikolaï Tsiskaridze, directeur de l'Académie Vaganova.

Ruheng Zhao, chairperson of China Dancers Association, ancienne directrice artistique du Ballet National de Chine.

 

Les professeur.e.s et répétiteur.rice.s

Cynthia Harvey, Étoile de l’American Ballet Theatre et future directrice de la Jacqueline Kennedy Onassis School fera travailler les variations classiques aux filles. Elle remplace ainsi Monique Loudières qui a assuré ce rôle pendant plusieurs années.

Patrick Armand, directeur adjoint de la San Francisco Ballet School et lauréat du Prix de Lausanne en 1980, fera travailler les variations classiques et donnera les cours de danse classique aux garçons.

Stefanie Arndt, Professeur internationale freelance et lauréate du Prix de Lausanne en 1983, donnera les cours de danse classique au filles.

Tamas Moricz, directeur artistique adjoint du Royal Ballet de Flandre, donnera les cours de danse contemporaine.

Les variations contemporaines seront coachées par Goyo Montero (directeur et chorégraphe du Nuernberg State Ballet, lauréat du Prix de Lausanne en 1994), Pompea Santoro (directrice artistique de Eko Dance International Project) et Macha Daudel (Assistante chorégraphe de Mauro Bigonzetti).

Les cours et répétitions seront accompagné.e.s en musique par Marcel Spaccarotella, Bruno Raco et Lynn Tabbert.

Les finalistes du Prix de Lausanne 2015

Les finalistes du Prix de Lausanne 2015

Les épreuves

Les épreuves débutent le lundi 1er février, avec déjà des cours de danse devant le jury. Le coaching des variations contemporaine se fait le mardi 2 février et le coaching des variations classiques le mercredi 3 février.

Les épreuves de sélections ont lieu le vendredi 5 février de 10h à 13h15 et de 14h30 à 17h15. Chaque participant-e-s présente sur scène une variation classique et une variation contemporaine proposées par le Prix de Lausanne. Une vingtaine de personnes sont sélectionnées.

La finale a lieu le samedi 6 février à 15h. Chaque candidat-e repasse sur scène sa variation classique et sa variation contemporaine. Entre la finale et la remise des prix a lieu un spectacle, auquel participe cette année l'Étoile Diana Vishneva (Lauréate du Prix de Lausanne en 1994). Elle dansera une chorégraphie de Marco Goecke : Tué. La Junior Company of Dutch National Ballet participera aussi à cet intermède avec Trois Gnossienes de Hans van Manen et No Time Before Time d'Ernst Meisner (avant-première mondiale).

Six prix sont remis, sous forme de bourse d'étude pour de grandes écoles de danse. Il peut également s'agir d'une bourse d’apprentissage pour les plus âgé-e-s des participant-e-s, finançant une année de stage dans une grande compagnie de danse. Sont aussi remis le Prix d'interprétation contemporaine et le Prix du public.

Pour les non-finalistes, le Networking forum est organisé le samedi 6 février au matin. Il s'agit d'un cours de danse devant les directeurs et directrices des nombreuses écoles partenaires du Prix de Lausanne. Beaucoup de candidat-e-s se voient à cette occasion proposer une bourse d'étude ou une bourse pour une summer school. La majorité des élèves repartent ainsi du Prix de Lausanne avec une proposition.

Prix de Lausanne 2015

Prix de Lausanne 2015

Suivre le Prix de Lausanne

Le Prix de Lausanne a depuis longtemps ouvert ses portes au public et aux internautes.

Les épreuves publiques

Pour ceux et celles qui sont à Lausanne, vous avez la possibilité d'assister tous les jours à quelques cours de danse donnés aux candidat-e-s ainsi qu'aux coachings des variations, pour des places autour de 10 euros. Une place pour les sélections coûte une vintaine d'euros. Les prix pour la finale vont de 18 à 90 euros.

Des rencontres sont aussi organisées pendant le Prix de Lausanne : avec Nikolai Tsiskaridze le mardi 2 février à 18h, avec Viviana Durante le mercredi 3 février à 16h, avec Diana Vishneva et Marcelo Gomes le jeudi 4 février à 17h.

Sur Internet

Les sélections comme la finale du Prix de Lausanne seront diffusés en direct et en streaming, sur le site du Prix de Lausanne et sur Arte Concert.

Des live-streaming seront organisés la semaine du Prix du lundi au jeudi à 16h, à suivre sur le site du Prix de Lausanne, qui mettra aussi en ligne des photos quotidiennement. Par ailleurs, la marque Harlequin a ouvert un blog qui dévoilera à travers des rendez-vous quotidiens les coulisses du Prix de Lausanne.

Le Prix de Lausanne est enfin très actif sur les réseaux sociaux. Des photos et vidéos des coulisses comme des épreuves sont à retrouver sur les comptes Facebook, TwitterYoutube et Instagram. Une façon de vivre en direct le Prix de Lausanne.

Sur Danses avec la plume

Notre rédactrice Fanny Utiger sera présente au Prix de Lausanne. Elle nous proposera des interviews tout au long de la semaine, et nous fera vivre les coulisses de la finale sur notre compte Instagram.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(4) commentaires

  1. Delphine
    10 janvier 2016 at 16:03

    Bonjour, Merci pour cette très belle présentation de la prochaine édition du prix de Lausanne, que je ne connais pas très bien. Je m'interroge en voyant la liste des candidats sur le fait qu'il y a 2 jeunes de Vaganova et aucun du Bolshoi, de l'école de l'Opéra de Paris et de la Royal Ballet School? Ce concours est-il principalement réservé aux jeunes danseurs qui cherchent ainsi à intégrer de grandes écoles? Les élèves des grandes écoles ne peuvent-ils pas venir y chercher des contrats? Cela ne les intéresse-t-il pas ou les écoles ne les laissent pas participer? Merci de m'éclairer de vos lumières

  2. novas
    10 janvier 2016 at 19:37

    Bonjour, Je ne suis pas la mieux placée pour répondre, mais ce concours est destiné à tout jeune de talent qui s’apprêtent à devenir professionnel (entre 15 et 18 ans) et ce indépendamment de son école (si une grande école ne présente pas d'élève c'est par choix). à l'origine le but était de servir de tremplin notamment aux élèves de petites écoles privées pour qui il était plus difficile de se faire connaître (et ce former en école privé, ça demande un porte-monnaie conséquent, donc pour offrir des bourses aux méritant) Pour les plus jeunes, le but est d'intégrer une grande école. Pour les plus âgés, de recevoir un contrat. La plus part des danseurs viennent de petites écoles, ou d'écoles partenaires qui en amènent d'année en année. Les grandes écoles ne peuvent pas présenter tous leurs élèves, ce ne sont généralement que les meilleurs qui envoient leur candidature (et que ceux en fin de cursus) peut-être que certaines grandes écoles ne veulent pas de ce favoritisme (en effet ces jeunes reçoivent des coaching en plus au sein de l'école). Envoyer des jeunes demande un investissement de la part de l'école. Ces écoles offrent déjà suffisamment à leurs élèves pour qu'ils soient prêts en sortant et sont intimement liées à une compagnie (pas envie de donner aux meilleurs élèves l'idée d'aller ailleurs =P ). Pour l'opéra de paris, les jeunes veulent tous l'opéra et sont formés dans cette optique. Après le prix de Lausanne offre des bourses. Pour une école dont l'enseignement est gratuit, il n'y a moins de sens à envoyer des élèves. en espérant t'avoir répondu. Cet article de l'année passée peux aussi t'intéresser https://www.dansesaveclaplume.com/pas-de-deux/rencontre-avec-maria-martyanova-candidate-du-prix-de-lausanne/ vive la danse

    • Amélie Bertrand
      14 janvier 2016 at 17:30

      @ Delphine et Novas : Le Prix de Lausanne concerne effectivement de jeunes talents en quête d'une grande école, mais il y a aussi quelques places d'apprentis dans les compagnies. La Russie a longtemps été absente de ce Concours, la Vaganova n'y est de nouveau présente que depuis quelques années. Le Bolchoï envoie de temps en temps des élèves, mais ce sont souvent ses étudiant.e.s étrangers qui n'ont que peu de chance d'être pris dans le ballet. La Royal ballet envoie aussi de temps en temps des élèves. L'École de l'Opéra de Paris a parfois recruté via le Prix de Lausanne, il y a déjà pas mal de temps. Certains de ces grands élèves auraient tout intérêt à y participer, le prix de Lausanne sert aussi de recrutement pour des compagnies.

  3. Cédric LACOMBE
    16 février 2017 at 17:44

    Bonjour, est-il possible de connaître le morceau de Rossini utilisé dans la variation contempo 2016, le solo de " Rossini cards" de M.BIGONZETTI ? cette version est aussi somptueuse qu'introuvable ... Je voudrais faire découvrir la musique classique à mes enfants et je pense que ce morceau intégré dans son œuvre originale serait un bon vecteur. Merci pour vos réponses Artistiquement

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial