Tuesday, Aug. 20, 2019

Montpellier Danse – Les indispensables de l’édition 2019 du 22 juin au 6 juillet

Ecrit par :

20 juin 2019

|

Catégorie :

Montpellier Danse, festival incontournable de l'été, propose son édition 2019 du 22 juin au 6 juillet. Au programme : les grands classiques de ce temps fort de la danse chaque saison, d'Anne Teresa de Keersmaeker à Boris Charmatz en passant par William Forsythe. Quitte à manquer parfois d'un peu de surprise ? On aurait peut-être aimé une programmation un peu plus étonnante, tout comme un gros spectacle populaire (à l'image de Mourad Merzouki la saison dernière) ou une néo-classique. Mais ne boudons pas notre plaisir pour autant : la plupart des affiches de cette édition 2019 s'annoncent brillantes, réunissant en 15 jours les plus prolifiques chorégraphes d'aujourd'hui (et toujours à des tarifs accessibles). Avec bien sûr, année du centenaire oblige, un très riche focus sur Merce Cunningham. DALP vous donne ses indispensables de ce Montpellier Danse 2019.

Montpellier Danse 2019

 

William Forsythe - A Quiet Evening of Dance

C'est le spectacle qui a fait parler de lui cette saison en Angleterre. Avant de tournée en France, A Quiet Evening of Dance de l'immense William Forsythe se pose à Montpellier Danse. Le chorégraphe revient à un format intimiste, à l'essence même de sa danse (décors et costumes a minima) pour des pièces ciselées, pures, portées par de magnifiques interprètes. À 69 ans, William Forsythe est plus inspiré que jamais. 

 

Hommage à Merce Cunningham

2019 marque le centenaire de naissance de Merce Cunningham. Et Montpellier Danse ne pouvait pas passer à côté de l'hommage au grand maître américain. En tête d'affiche ? Le superbe programme du Ballet de l'Opéra de Lyon proposant de voir ou revoir Summerspace et Exchange, deux pièces phares de Merce Cunningham. Autour de ce spectacle sont proposés plusieurs projections de films et documentaires, une rencontre avec Jacqueline Caux qui a bien connu le chorégraphe, des ateliers pour amateur.rice.s, mais aussi des oeuvres de chorégraphes d'aujourd'hui qui se revendiquent dans la lignée de Merce Cunningham, à l'image d'Ashley Chen ou Trevor Carlson & Ferran Carvajal. En prime pour les pros et semi-pros, un stage de danse sur la technique Cunningham avec la formidable Cheryl Therrien. Quinze jours pour plonger au coeur d'une oeuvre définitivement singulière.

Summerspace de Merce Cunningham - Ballet de l'Opéra de Lyon

Les créations de Christian Rizzo et Boris Charmatz

Montpellier Danse ne serait pas Montpellier Danse sans des créations. L'édition 2019 s'ouvre avec Une maison, la nouvelle pièce de Christian Rizzo. Sur scène, quatorze interprètes traversent des états de corps qui les conduisent à "faire maison", comme l’on fait bloc ou cohésion, par phénomène de basculement ; de l’individu vers le groupe. En fin d'édition, place à la dernière création de Boris Charmatz, Infini. "On peut chercher l’infini dans le passé, en remontant sans fin, on peut le chercher devant soi, en se projetant le plus loin possible, on peut aussi creuser à même le présent, en regardant tout ce qu’il y a entre 0 et 1, entre maintenant et maintenant", annonce le chorégraphe en préambule. Deux oeuvres de chorégraphes majeurs en France aujourd'hui, qui tourneront la saison prochaine. 

 

Anne Teresa de Keersmaeker et Bach

Montpellier Danse ne serait pas Montpellier Danse non plus sans Anne Teresa de Keersmaeker. Et ATdK ne serait pas vraiment ATdK sans Bach. L'année dernière, la chorégraphe avait proposé à Montpellier Danse son passionnant Mitten wir im Leben sind sur les six suites pour violoncelle du compositeur. Pour l'édition 2019, elle amène Les six concertos brandebourgeois, du nom de la partition éponyme. Seize danseurs et danseuses de trois générations de Rosas partagent la scène avec le B’Rock Orchestra. Et la chorégraphe de continuer d'explorer, comme elle le fait depuis 25 ans, la musique de Bach. "Il fallait atteindre à une certaine qualité de clarté, un sens du détail, un raffinement contrôlé qui me semblait en phase avec l’esprit de Bach", dit-elle. En prime à Montpellier Danse, la projection de Mitten d'Olivia Rochette et Gerard-Jan Claes, documentaire sur les dernières semaines de répétition de Mitten wir im Leben sind

 

Angelin Preljocaj - Winterreise et co 

Angelin Preljocaj n'a pas perdu l'envie de travailler avec de grandes compagnies classiques, en parallèle de son travail avec son propre ballet. Winterreise ("Voyage d’hiver") est sa dernière création, montée en janvier dernier pour la Scala de Milan. Le chorégraphe reprend la pièce avec sa propre troupe pour Montpellier Danse avant de l'emmener en tournée. Pas de narration pour cette pièce, mais la musique de Schubert, un Winterreise composé en 1827, un an avant sa mort précoce.  Sur 24 poèmes de Wilhelm Müller s'y mêlent un baryton et un pianoforte. Faisant le choix d'une musique live, Angelin Preljocaj y déploie une chorégraphie portée par douze interprètes, où la danse et la musique se mélangent au plus près. À côté de cette pièce, le chorégraphe propose un projet singulier : une création montée pendant quatre mois avec des femmes détenues de la prison des Baumettes II à Marseille. Montpellier Danse propose enfin la projection du documentaire Danser l’invisible de Florence Platarets, autour de la création Gravité.

 

31 rue Vandenbranden de Peeping Tom - Ballet de l'Opéra de Lyon

Le Ballet de l'Opéra de Lyon vient à Montpellier Danse pour Merce Cunningham, mais aussi pour tout autre chose : la pièce 31 rue Vandenbranden de Peeping Tom, montée pour la Biennale de la Danse de Lyon en septembre et qui reste l'un des temps forts de cette saison. La puissance théâtrale de Peeping Tom - aux personnages sur la fêlure en permanence - fait merveille. Et le Ballet de l'Opéra de Lyon bluffe une nouvelle fois en s'appropriant à pleine main ce théâtre dansé acrobatique. Une pièce étrange et prenante, à ne pas manquer. 

31 rue Vandenbranden de Peeping Tom - Ballet de l'Opéra de Lyon

Les grandes leçons de danse

Nous avons évoqué plus haut le stage de technique Cunningham pour les pros et pré-pros. Mais Montpellier Danse pense aussi aux amateurs et amatrices, débutants ou confirmés, avec ses traditionnelles grandes leçons de danse données en plein air, dans Montpellier. Cette année, place à des leçons d'Elena Thomas (danseuse d’Amala Dianor), Dany Lévêque (répétitrice d’Angelin Preljocaj) et Femke Gyselinck (assistante d’Anne Teresa De Keersmaeker) pour toucher du doigt, à son tour, la danse de ces trois grands chorégraphes. 

 

Montpellier Danse du 22 juin au 6 juillet 2019 dans la ville de Montpellier et sa région. Informations pratiques et réservations sur le site de Montpellier Danse

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(1) commentaire

  1. Elsa M
    21 juin 2019 at 14:14

    Une magnifique édition, merci pour tous ces beaux événements !

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial