Thursday, Dec. 12, 2019

Le San Francisco Ballet aux Étés de la Danse : le programme

Ecrit par :

27 juin 2014

|

Catégorie :

Le San Francisco Ballet est la troupe invitée des Étés de la danse 2014. Un choix qui n'est pas dû au hasard, la troupe américaine ayant inauguré le festival de danse parisien, qui fête aujourd'hui ses 10 ans. Gros plan sur la programmation.

san-fancisco-ballet_Les-etes-de-la-danse_affiche

Le San Francisco Ballet aux Étés de la Danse

Le principe des Étés de la danse

Chaque mois de juillet, les Étés de la Danse invite une grande compagnie internationale pendant trois semaines au Théâtre du Châtelet. Les nombreuses représentations permettent de vraiment découvrir chaque troupe et ses talents. Autour des spectacles sont également organisés des cours publics ou des projections de ballets. Festival unique en France, Les Étés de la Danse réveille la culture parisienne qui s'endort un peu en été, et reste l'une des seules occasions de découvrir une grande troupe de répertoire.

 

Le San Francisco Ballet

Fondée en 1933, le San Francisco Ballet est la plus ancienne compagnie de ballet des États-Unis. Comme toute bonne troupe américaine, le SFB danse les oeuvres de George Balanchine et Jerome Robbins, mais pas seulement. La compagnie compte ainsi à son répertoire des oeuvres typiquement européennes comme Suite en blanc de Serge Lifar, l'acte des Ombres de La Bayadère de Marius Petitpa, Giselle ou Concerto de Kenneth MacMillan. Aujourd'hui, le San Francisco Ballet fait appel aux jeunes chorégraphes néoclassiques, comme Alexeï Ratmansky ou Christopher Wheeldon.

Le San Francisco Ballet est dirigé depuis 1985 par Helgi Tomasson, ancien Principal du New York City Ballet, qui a créé de nombreux ballets de George Balanchine.

Helgi Tomasson

Helgi Tomasson

Les danseurs et danseuses du San Francisco Ballet

Le San Francisco Ballet est composé de 80 danseurs et danseuses, répartie selon une hiérarchie classique (stagiaire, corps de ballet, soliste, Principal caractère et Principal Dancer).

La troupe compte vingt Principal Dancers (l'équivalent de Danseur-se Étoile). Maria Kochetkova en est sûrement la plus médiatique, formée au Bolchoï et invitée aujourd'hui un peu partout. Mais elle n'est pas la seule : Frances ChungJoan BoadaDavit Karapetyan ou Yuan Yuan Tan brillent également. Plusieurs Français-ses ont aussi travaillé avec cette compagnie. Aujourd'hui, Sofiane Sylve (souvent saluée par les critiques américaines) ou Pascal Molat y mènent une belle carrière en tant que Principal, récemment rejoint par Mathilde Froustey.

Le San Francisco Ballet a une école dédiée, la San Francisco Ballet School. La plupart des danseurs et danseuses du corps de ballet y ont été formé-e-s. Les Principals dancers viennent toutefois d'horizons bien plus diversifiée (Académie du Bolchoï, École de l'Opéra de Paris, National Ballet School of Cuba, Conservatoire Royal de Madrid, Australian Ballet School, etc).

Mathilde Froustey dans le Grand pas classique

Mathilde Froustey dans le Grand pas classique

 

Les ballets présentés

Le programme est à l'américaine, composé uniquement de soirées mixtes changeant tous les jours. Sur les 18 représentations, pas une ne sera semblable à une autre.

Le San Francisco Ballet vient à Paris avec 18 ballets, représentant plutôt bien toute la diversité de son répertoire : Agon, Allegro Brillante et The Four Temperaments de George BalanchineGlass Pieces et In the Night de Jerome RobbinsChaconne pour Piano et deux Danseurs, The Fifth Season et Caprice de Helgi TomassonShostakovich Symphony n°9 et Piano Concerto d'Alexei RatmanskyGhosts et Within the Golden Hour de Christopher WheeldonSymphonic Dances d'Edwaard LiangConcerto de Kenneth MacMillanMaëlstrom de Mark MorrisClassical Symphony de Yuri PossokhovHummingbird de Liam Scarlett et Solo de Hans van Manen.

On y retrouve donc quelques grands classiques de George Balanchine et Jerome Robbins que le public français connaît bien et qu'il sera intéressant de découvrir par une autre compagnie. Le reste de la programmation sera une véritable découverte, la moitié des ballets n'ayant jamais été donné en France. Ce sera aussi l'occasion de découvrir ces jeunes chorégraphes peu vus en France (Liam Scarlett en tête) et de mieux connaître l'oeuvre d'Alexei Ratmansky, qui brille aux États-Unis.

Glass Pieces de Jerome Robbins

Glass Pieces de Jerome Robbins

Mais comment choisir sa soirée ?

La grande question à la vue de ce programme ! Il sera en tout cas difficile de tout voir, à moins de prendre six ou sept tickets. Et pourquoi pas après tout, les tarifs étant raisonnables (places à 15 euros pas trop mauvaises) avec des réductions intéressantes pour les possesseurs de Carte Châtelet.

Pour les plus raisonnables, comment faire son choix ? Tout dépend de ce que vous avez envie de voir. Vous préférez vous tourner vers une soirée plutôt classique ? Allez vers la matinée du 12 et les soirées du 15 ou du 21 juillet, composées de ballets de Robbins, Balanchine, Tomasson ou van Manen. Envie de pièces plus contemporaines ? Intéressez-vous à la soirée du 14 juillet, avec des oeuvres de Mark Morris ou Christopher Wheeldon. Ne rater pas la dernière création de Liam Scarlett Hummingbird, lors de la soirée du 16 juillet par exemple, qui vous permettra de découvrir aussi le chorégraphe Edwaard Liang. Vous ne voulez que des nouveautés ? La représentation du 16 juillet pourrait aussi vous convenir, tout comme celles du 12, du 18 ou du 25 juillet. Enfin vous ne souhaitez y aller qu'une fois et cherchez une soirée équilibrée ? Le programme du 19 juillet devrait vous plaire, entre Balanchine, Wheeldon et Ratmansky, tout comme celles du 22 ou du 24 juillet.

À noter que la soirée du 10 juillet est un gala, composé en partie d'oeuvres différentes.

Shostakovich Piano Concerto d'Alexeï Ratmansky

Shostakovich Piano Concerto d'Alexeï Ratmansky

Les cours publics

Le San Francisco Ballet donnera un cours public sur la scène du Théâtre du Châtelet les samedis 12, 19 et 26 juillet. Attention toutefois, ces séances publiques sont prisées, il est conseillé de venir 1/2 heure en avance pour avoir une bonne place (et inutile de squatter les premiers rangs, vous ne verrez pas les pieds).

Ces cours sont toujours un bon moment pour découvrir la compagnie autrement, dans son quotidien. Lors des précédentes éditions, un temps de questions-réponses avec le public avait été organisé à l'issue du cours.

 

Le stage

Les Étés de la Danse organisé un stage de danse, s'adressant aux élèves en sport-étude, pré-pros et professionnels. Les cours seront donnés par Patrick Armand (directeur associé de la The San Francisco Ballet School), Sofiane Sylvie (Principal dancer au San Francisco Ballet), Katita Waldo (Maîtresse de ballet au San Francisco Ballet) ou l'Étoile Monique Loudières. En plus des cours de danse classique, les élèves auront des ateliers répertoire Helgi Tomasson, Mark Morris ou Christopher Wheeldon.

Ce stage est aussi tourné vers le grand public, puisque chaque semaine de stage se termine par des démonstrations restituants les ateliers de répertoire. Il est aussi possible d'assister à tous les cours en tant qu'auditeur-rice libre (5 euros la journée).

Allegro Brillante de George Balanchine

Allegro Brillante de George Balanchine

Les projections

Dans le cadre de son 10e anniversaire, le festival des Etés de la Danse organise un cycle de projections de films en collaboration avec le Cinéma Le Balzac, et avec le Département Cinémathèque de la Danse du Centre national de la danse. Les projections auront lieu au cinéma Le Balzac.

La programmation est uniquement composée de ballets, liés à la programmation parisienne du San Francisco Ballet : Roméo et Juliette de Kenneth MacMillan avec Margot Fonteyn et Rudolf Noureev (1966), Cendrillon de Christopher Wheeldon par le Het Nationale Ballet (2012), Le Songe d’une nuit d’été de George Balanchine par le Pacific Northwest Ballet (1996), Casse-Noisette de Helgi Tomasson par le San Francisco Ballet (2008), La Petite Sirène de John Neumeier par le San Francisco Ballet (2011), Bolt d'Alexeï Ratmansky par le Ballet du Bolchoï (2005) et The Hard Nut de Mark Morris par Mark Morris Dance Group (1992).

 

Le petit plus

Un soir de spectacle, pendant l'entracte, montez donc au dernier étage du Théâtre du Châtelet. Le salon Nijinski y est installé, avec sa superbe terrasse donnant sur la Seine et les quais illuminés par le soleil couchant.  La petite touche so parisian qui n'en rend le spectacle que plus agréable.

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(4) commentaires

  1. Cams
    27 juin 2014 at 13:03

    Difficile de trouver une place pour les étés de la danse dans mon programme de juillet. Du coup j'ai tout groupé! Cours public et matinée du 12/07!

    • aoudia
      10 juillet 2014 at 12:23

      Au plaisir de nous y voir, j'ai fait le même choix une seule journée pour 2014

  2. petit voile
    28 juin 2014 at 09:32

    Enfin Sofiane Sylve en France! Cette danseuse est connue et reconnue dans le monde entier, il est temps en France avant qu'elle mette fin à sa carrière débutée extrêmement jeune. Ne s'attendre à rien avec Sylve, elle est à part, techniquement et musicalement.

    • Amélie
      29 juin 2014 at 19:28

      @ Cams : Je serai au cours du 12 aussi :).

      @ PetitVoile : Peut-être une interview à venir...

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial