Monday, May. 20, 2019

Soirée Béjart/Nijinski/Robbins/Cherkaoui : qui voir danser sur scène ?

Ecrit par :

2 mai 2013

|

Catégorie :

La soirée contemporaine "Revival Ballets Russes" du Ballet de l'Opéra de Paris démarre le 2 mai au Palais Garnier. Au programme, quatre ballets : le très attendu Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet (une création), L'Oiseau de Feu de Maurice Béjart, L'Après-midi d'un Faune de Vaslav Nijinski et Afternoon of a Faun de Jerome Robbins. À quelques heures de la première, point habituel et traditionnel sur les distributions, plutôt sympathiques.

L'Oiseau de Feu de Maurice Béjart

La distribution "s'il n'en fallait qu'une"

Mathias Heymann (L'Oiseau de Feu) et Allister Madin (L'Oiseau Phénix) : les 2, 4, 10, 15, 25 et 29 mai.

Après un an d'absense, Mathias Heymann a fait un retour en très grande forme dans la Troisième Symphonie, et nul doute qu'il devrait être brillant dans L'Oiseau de Feu. Allister Madin quant à lui est un danseur avec une belle personnalité artistique, qui se remarque sur scène. Bref, pour faire simple, voilà une distributions jeune, enthousiaste, et une partenariat qui donne envie d'être découvert.

 

La distribution "ne sait pas trop quoi en penser"

Audric Bezard (L'Oiseau de Feu) et Florian Magnenet (L'Oiseau Phénix) : les 8, 9 et 13 mai.

Alors, alors, alors, que dire...  Je suis très curieuse de découvrir Audric Bezard en Oiseau de Feu, sans aller jusqu'au grand enthousiasme. C'est un danseur apprécié, qui assure dans les rôles de demi-solistes et le répertoire contemporain, il pourrait être une belle surprise. Mais que va donner le duo avec Florian Magnenet ? L'équilibre semble assez instable.

 

La distribution "curiosité"

Florian Magnenet (L'Oiseau de Feu) et Jérémy-Loup Quer (L'Oiseau Phénix) : les 27 et 30 mai, les 1er et 3 juin.

Passer après Mathias Heymann, cela devrait être encore une fois difficile pour Florian Magnenet, qui tout de même, malgré les nombreux rôles de solistes qu'on lui donne, manque cruellement d'envergure. La surprise vient plutôt de la distribution de Jérémy-Loup Quer, jeune coryphée, qui avait plutôt bien assuré son premier concours de promotion en novembre dernier. Premier solo pour le jeune danseur, belle opportunité... À découvrir.

L'Oiseau Feu de Maurice Béjart

L'Oiseau de Feu de Maurice Béjart

L'Après-midi d'un Faune  de Vaslav Nijinski

La distribution "s'il n'en fallait qu'une"

Nicolas Le Riche (le Faune) et Emilie Cozette (la Nymphe) : les 2, 25 et 29 mai, le 1er juin.

Je n'aime pas regarder la danse à la télévision. Le Faune de Nicolas Le Riche, vu pourtant uniquement sur petit écran, a toutefois réussi à me laisser un souvenir impérissable. Une fois de plus, l'on est envoûté par l'immense artiste qu'est Nicolas Le Riche. Il est un Faune sensuel, espiègle, complexe, fascinant. Quant à Emilie Cozette, elle est très jolie, et c'est, après tout, tout ce que l'on demande à la Nymphe.

 

La distribution bien tentante également

Jérémie Bélingard  (le Faune) et Eve Grinsztajn (la Nymphe) : les 27 et 30 mai, le 3 juin.

Jérémie Bélingard est souvent distribué en parallèle à Nicolas Le Riche, jouant le penchant fougueux du personnage. Cela pourrait donner un Faune très différent, mais non moins intéressant. Le partenariat avec l'élégante Eve Grinsztajn, rencontre du feu et de la glace qui marche toujours très bien, pourrait aussi être l'une des bonnes surprises de cette série. Une distribution alléchante.

 

La distribution "pourquoi pas"

Stéphane Bullion (le Faune) et Stéphanie Romberg (la Nymphe) : les 8, 10 et 13 mai.

Stéphane Bullion dans l'habit du Faune, on l'imagine déjà tête renfrogné et regard sombre. Mais le danseur sait surprendre dans ce genre de ballet, par une véritable authenticité d'interprétation et une personnalisation du rôle. On imagine un Faune un peu plus sauvage, apprivoisé par la Nymphe Stéphanie Romberg. Décidément, pourquoi pas.

 

La distribution "à vous de voir"

Benjamin Pech (le Faune) et Eve Grinsztajn (la Nymphe) : les 4, 9 et 15 mai.

Nous sommes ici dans un registre purement personnel, mais malgré mes efforts et mon "open my mind", je n'arrive toujours pas à accrocher à la personnalité artistique de Benjamin Pech, d'une trop grande froideur pour moi. J'arrête donc de tenter (mais vous avez le droit de venir nous raconter en détail combien vous l'avez apprécié).

Nicolas Le Riche dans L'Après-midi d'un Faune de Nijinski

Nicolas Le Riche dans L'Après-midi d'un Faune de Nijinski

Afternoon of a Faun de Jerome Robbins

Les distributions "s'il n'en fallait qu'une"

Hervé Moreau (le Faune) et Eleonora Abbagnato (la Nymphe) : les 2, 25 et 29 mai, le 1er juin.

Ce version de L'Après-midi d'un Faune de Jerome Robbins est un moment délicieux. Lui est danseur obnubilé par son image. Elle est danseuse, qui aimerait bien voir si son pouvoir de séduction est plus fort que l'égocentrisme du danseur. Et pour la première, c'est un peu l'équation parfaite qui est alignée : un danseur d'une grande finesse, une danseuse d'une débordante sensualité, un couple qui fonctionne à merveille... À ne pas se priver.

 

Mathias Heymann (le Faune) et Myriam Ould-Braham (la Nymphe) : les 27 et 30 mai, le 3 juin.

Oui, j'ai deux distributions "s'il n'en fallait qu'une", mais il fut impossible de choisir entre les deux. Mathias Heymann et Myriam Ould-Braham sont deux artistes très différents, mais dont le partenariat fonctionne extrêmement bien, avec une belle complémentarité. On image une version plus frivole que le couple du dessus, plus adolescente, aux rapports de force différents. À ne pas rater non plus.

Eleonora Abbagnato dans Afternoon of a Faun

Eleonora Abbagnato dans Afternoon of a Faun

 

La distribution "pourquoi pas"

Karl Paquette (le Faune) et Amandine Albisson (la Nymphe) : les 8, 10 et 13 mai.

Karl Paquette et Amandine Albisson ont-il déjà dansé ensemble ? Les archivistes me répondront, mais c'est un partenariat qui titille la curiosité. Voilà deux personnalités assez différentes mais que l'on imagine facilement complèmentaires. Lui assez sobre, avec son habituel grand engagement artistique ; elle est soliste dans l'âme débordante d'énergie et d'envie de montrer qu'elle a sa place. Le tout pourrait être surprenant, et assez différent des autres couples.

 

La distribution "à vous de voir"

Stéphane Bullion (le Faune) et Emilie Cozette (la Nymphe) : les 4, 9 et 15 mai.

"Open my mind" à fond, mais décidément, ce couple-là ne fonctionne pas pour moi, et ce n'est pas le dernier Loup qui m'a convaincu. Lui a besoin d'une forte personnalité en face pour vraiment se révéler. J'ai un peu peur d'une version propre, net, mais vide de sens, et fatalement ennuyeuse. Sur le papier en tout cas, ça ne fait pas vraiment rêver.

 

Le Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet

Aurélie Dupont, Marie-Agnès Gillot, Muriel Zusperreguy, Alice Renavand, Letizia Galloni, Jérémie Bélingard, Vincent Chaillet, Marc Moreau, Alexandre Gasse, Daniel Stokes et Adrien Couvez : sur toutes les dates

Une distribution unique, c'est gentil de me simplifier le travail. Cette très attendue création arrivera en fin de soirée, histoire de savourer l'attente. Quant à la distributions, elle semble impeccable : des habitué-e-s des créations contemporaines (Marie-Agnès Gillot, Muriel Zusperreguy, Alice Renavand, Vincent Chaillet, Daniel Stokes), deux Étoiles brillantes (Aurélie Dupont et Jérémie Bélingard), des solistes qui savent se faire remarquer (Marc Moreau) et des petites jeunes (Letizia Galloni). Si impeccable que cette distribution manque un peu de surprise, si l'on voudrait faire la fine bouche. L'ensemble s'annonce brillant, et les premiers échos de la générale excitent la curiosité. Prê-te pour la découverte !

Répétition du Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet

Répétition du Boléro de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet

Et vous, quelle distribution allez-vous voir ? Laquelle vous tente le plus ?

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

(11) commentaires

  1. Fate-biscuit
    2 mai 2013 at 13:19

    Myriam Ould-Braham et Mathias Heyman, quelle brillante idée! Des news de François Alu sinon?

    • Anne
      2 mai 2013 at 13:51

      François Alu devrait être dans l'Oiseau de Feu.

  2. Estelle
    2 mai 2013 at 23:07

    Plein de jolie distributions ! ps : "Quant à Emilie Cozette, elle est très jolie, et c'est, après tout, tout ce que l'on demande à la Nymphe" ouillliouille :)))

  3. Pascale
    2 mai 2013 at 23:12

    oui oui François Alu était bien dans l'oiseau de feu et il est toujours aussi magnétique et aérien. J'étais ce soir à la première, et la distribution était idéale selon moi . Mathias Heymann remporte ma préference et j'attendais avec impatiente de découvrir cette nouvelle création du Boléro... J'ai été transportée par les décors et la scénographie et le rythme tellement soutenu de la chorégraphie. Le tout est très esthétique et c'est un défi technique qui sollicite beaucoup les danseurs. J' ai vraiment beaucoup aimé ce rythme et cette folle cadence qui ont transportés les danseurs. Je laisse à chacun la beauté de la découverte, mais pour moi c'est une réussite ! Merci par ailleurs d'avoir organisé un concours !

    • Fate-biscuit
      3 mai 2013 at 17:34

      ...Je suis très jalouse, pour le coup!! :) Heureuse de savoir qu'il continue sur sa belle lancée.

  4. léopoldine
    9 mai 2013 at 23:28

    j'y vais vendredi, trop hâte de découvrir le bolero ! Merci pour les distributions

  5. Rick et Pick
    11 mai 2013 at 17:09

    Et bien pour nous, ce fut "s'il n'en fallait qu'une " pour l'oiseau de feu et effectivement, pas de regrets !! (Même si Mathias Heymann est quand même un peu dans l'excès de manières mais bon... En revanche, gros regret pour le "pourquoi pas" de L'après-midi d'un faune : Bullion nous a déçu, pas franchement "sauvage" non, comme faune... Quand au "pourquoi pas" d'Afternoon of a Faun, oui, en effet, pourquoi pas... Pas formidable à s'en taper la tête mais pas mauvais au point de se la prendre... à ce moment-là, je dois dire, on est déjà en train de s'exciter tout seul à l'approche du Boléro !!! A quelle sauce va-t-on être mangé ? ^^ Bon, on est un peu frustré (climax de Béjart en tête, of course) mais on admire assez l'obsession continue ...

  6. Joelle
    14 mai 2013 at 12:53

    Après la soirée fort appréciée du 8 mai, nous allons y retourner le 1er et le 3 juin... Notre tour des distributions en présence devrait s'en retrouver bien complet !!!! :)

  7. Joelle
    2 juin 2013 at 00:32

    Encore superbe cette deuxième représentation du 1er juin ! F. Magnenet pas trop mal dans l'Oiseau de Feu (j(avais des angoisses...) F. Alu et A. Albisson très bien. JL Quer aussi ! N. Le Riche/E. Grinztajn : superbes dans le Vieux Faune H. Moreau/E. Abbagnato : superbes aussi dans le "nouveau" Faune Le Boléro : toujours aussi superbe et hypnotique. Ah ce miroir ! Nous avons même croisé après le spectacle l'une des charmantes danseuses étoiles partie prenante de ce Boléro et l'avons remerciée "pour tout" :) :) :)

  8. Joelle
    3 juin 2013 at 22:47

    Je connais deux veinardes : Amélie et Joelle (et pas mal d'autres avec elles) qui se sont pris une double dose de Mathias Heymann ce soir.... :) grâce à un changement de distribution de dernière minute, nous avons eu droit au "couple" M. Heymann/A. Madin pour l'Oiseau de Feu. Génial !!! Suivis par un "vieux" Faune tout à fait en forme (J. Bélingard) pour retrouver le dit M. Heymann avec la charmante Myriam pour le faune plus récent. Et un Boléro hypnotique comme jamais (la perspective change énormément en étant dans les hauteurs !!). Waouh ! Quelle belle soirée !!!

    • Amélie
      9 juin 2013 at 22:42

      @ Rick et Pick : J'ai revu cette distribution du Phoenix lors de la première, et le jeu s'était beaucoup affiné : un vrai beau moment.

      @ Joëlle : Cette série s'est bien terminée avec cette dernière ! (même si je ne crie toujours pas au génie pour Le Boléro, merci à James d'avoir vraiment montré l'art des spirales).

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial