Monday, Oct. 21, 2019

Tutu – Chicos Mambo

Ecrit par :

18 octobre 2014

|

Catégorie :

Après Méli-Mélo 1 et 2 qui régalèrent un public nombreux et international, les Chicos Mambo reviennent à Paris avec une nouvelle création au titre emblématique : Tutu. En vingt tableaux, pour souffler les vingt bougies de sa compagnie, Philippe Lafeuille veut y brosser, toujours avec humour, un état des lieux de la danse aujourd’hui. Un programme qui ne peut que séduire les fans de la première heure. Et pourtant...

Tutu - Chicos Mambo

Tutu - Chicos Mambo

Dans Tutu, les Chicos Mambo n’oublient pas les recettes qui ont fait leur succès. De Pina Bausch à La Belle au bois dormant, du Sacre du printemps à la gymnastique rythmique et sportive, de Danse avec les stars à un Lac des cygnes mâtiné de hip-hop, ils sont prêts à tous les grands écarts. Philippe Lafeuille maîtrise son sujet et ses six danseurs, à la technique impeccable, passent d’un répertoire à l’autre avec talent. Pourtant, son nouveau spectacle ne convainc pas. Là où Méli-Mélo emportait son public dans un interminable rire, Tutu laisse un peu froid.

Tutu - Chicos Mambo

Tutu - Chicos Mambo

Certes, un ou deux tableaux sont très drôles, notamment les irrésistibles petits cygneaux du Lac des cygnes ou l’Adage à la Rose de La Belle au bois dormant. Certes, mis en valeur par de judicieuses lumières, d’autres comme ces jambes sur talons hauts se mouvant au son du Boléro sont plastiquement très réussies. Mais la plupart des scènes ne suscitent ni émotions ni réflexions particulières et provoquent, au mieux un léger sourire, au pire un certain ennui.

Tutu est présenté et assumé comme un spectacle de divertissement. Mais en ne prenant plus systématiquement le parti de faire rire, il ne fait que reproduire, avec un certain talent mais sans véritable apport, ce que l’on voit sur tant d’autres scènes. Quel dommage !

tutu_3

Tutu - Chicos Mambo

 

Tutu de Philippe Lafeuille par les Chicos Mambo, au Théâtre Bobino. Avec Loïc Consalvo, Antony Couroyer, Mikael Fau, Pierre Emmanuel Langry, Julien Mercier et Alexis Ochin. Mercredi 15 octobre 2014. 

 

Share This Article

Related News

About Author

(4) commentaires

  1. Jade
    23 octobre 2014 at 15:46

    Quel ballet le tableau de la deuxième image raille-t-il ? Une œuvre de Pina ?

    • Delphine
      25 octobre 2014 at 20:14

      Oui, bien vu Jade, c'est à n'en pas douter du Pina Bausch !

  2. agnès
    30 octobre 2014 at 22:58

    Pour le coup je vous trouve un peu sévère, même si n'ayant vu aucun des spectacles précédents de cette compagnie je ne puis faire de comparaison.... Evidemment j'ai beaucoup pensé aux Trocks, que je vénère et dont je guette impatiemment le retour , et encore plus à un spectacle de Bruno Agati qui avait fait ma joie il y longtemps, "Zapping"...mais ça ne m'a pas gênée; j'ai passé un très bon moment - et je n'étais pas la seule - avec ces six excellents danseurs, jamais je ne me suis ennuyée; alors oui, tous les numéros ne sont pas inoubliables, il y a quelques baisses de tension, mais on s'amuse énormément - n'avez-vous pas aimé la réjouissante parodie de "danse avec les stars", vous qui chroniquez cette chose d'un mauvais goût très sûr avec tant de talent? - et il y a des moments de grâce extraordinaires, particulièrement en solo: les bras de cygne de l'un m'ont subjuguée, et les volutes ensorcelants de l'autre, en apesanteur, avec ses pointes et sa grande corolle, ça c'était vraiment d'une beauté à couper le souffle... Bien à vous. Agnès

    • Delphine
      1 novembre 2014 at 11:02

      Bonjour Agnès, je suis d'accord avec vous pour dire que les Chicos Mambo sont de très bons danseurs. J'ajoute même que Philippe Lafeuille maitrise fort bien son sujet. Mais si, comme vous, j'ai apprécié les bras du cygne, le derviche tourneur, m'a comme beaucoup de scènes laissée froide, même si c'est une jolie performance plastiquement réussie. Quant à "Danse avec les stars", qu'Amélie chronique en effet avec talent, la scène ne m'a malheureusement pas fait rire non plus. Je dis malheureusement car je garde un tel souvenir de Méli-Mélo que je suis entrée avec un apriori tout à fait positif dans la salle et avais vraiment envie d'aimer ce spectacle. Mais l'émotion, qu'il s'agisse de rire ou de surprise a été pour ma part rarement au rendez-vous. Je suis toutefois ravie que ce spectacle trouve son public et qu'il vous ai plu.

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial