Wednesday, Aug. 15, 2018

[Dossier] Conseil pratique – Le travail physique

Ecrit par :

14 février 2018

|

Catégorie :

Depuis quelques saisons, la professeure de danse Lorena Lopez vous livre chaque mois un conseil pratique autour de la pratique de la danse. Parmi les différents poins abordés, elle évoque régulièrement tout ce qui concerne le travail physique autour de la danse, pour améliorer son cou-de-pied, sa souplesse ou son en-dehors. Pour s'y retrouver, voici notre dossier Conseil pratique - Le travail physique, regroupant tous les articles sur le sujet. 

 

Travailler son grand écart facial

La souplesse est une condition essentielle à l'art de la danse. Si convoité, le grand écart s'atteint avec du temps, de l’écoute corporelle et quelques suées. Focalisons-nous maintenant sur le grand écart facial qui s'effectue sur le plan frontal. Voici quelques conseils pour l'améliorer.

Découvrir tous les conseils...

Travailler son grand écart

 

Travailler son grand écart latéral

L'école de la danse classique a tout ce qu'il faut pour développer le grand écart, élastique, souple, libre et stable", disait le professeur russe N.I Tarassov. Le mythe du grand écart est vénéré par tout.e amateur.rice de danse classique. Travail de longue haleine nécessitant rigueur et écoute corporelle, le grand écart latéral ou droit se réalise sur le plan sagittal, une jambe allongée devant soi, l'autre derrière. Le grand écart, un exploit qui vous semble infaisable ? Il est pourtant à la portée de tou.te.s. Mais la qualité du travail de la souplesse est essentielle à la réussite de ce mouvement. 

Découvrir tous les conseils...

 

Travailler son cou-de-pied

Le pied du.de la danseur.se classique peut représenter une forme d'idéal. Bien souvent, il est ce qu'il y a de plus désirable et de plus beau comme forme d'expression de la danse. Tous les regards se portent sur la courbe formée sur le dessus du pied plus communément appelé le cou-de-pied. Pour certain.e.s c'est un acquis, pour d'autres une préoccupation permanente. Le pied et son cou doivent constamment être travaillés, musclés, positionnés. Comment l'améliorer ? Quelques conseils et exercices à faire chez soi et en cours.

Découvrir tous les conseils...

Travailler son cou-de-pied

Travailler son en-dehors

L'en-dehors est la figure emblématique de la danse et classique en particulier. La technique de l'en-dehors est une quête permanente du-de la danseur-se, et exige un état actif du corps. C'est une façon de prendre le mouvement. Comme tout apprentissage, le temps et l'entraînement sont des clés pour le développement et le progrès des capacités physiques. L'en-dehors est inégal chez chacun. Certain-e-s présentent des facilités déconcertantes et d'autres pensent avoir un en-dedans naturel.

Découvrir tous les conseils...

 

Travailler son penché en avant

Harmonieux et souvent abordé, le penché sur l’avant est un point de repère important pour les élèves et leur progression dans un cours de danse classique. Sollicitant la chaîne musculaire située à l’arrière du corps, le mouvement paraît simple, mais n'est pas forcément facile pour les débutants, pour qui arriver à toucher le sol avec ses mains peut être compliqué. Quelques exercices peuvent vous aider à vous assouplir et à améliorer votre penché en avant. 

Découvrir tous les conseils...

Travailler son penché en avant

Le mal de dos  - Quand est-ce que c'est normal, quand est-ce que je m'inquiète 

En sortant d'un cours de danse, il vous arrive ainsi parfois de ressentir certaines douleurs. Comment savoir si cela est normal (une simple courbature) ou au contraire s'il faut commencer à s'inquiéter ? Penchons-nous plus spécifiquement sur le dos. Connectés à la colonne vertébrale, les muscles du dos sont le soutien essentiel du.de la danseur.se et font preuve d'une grande plasticité pour la précision du mouvement. Avoir mal au dos est un signal d'alarme qui associe souvent corps et psyché. Gêne, douleur, prise de conscience pendant le cours de danse sont les principaux axes de réflexion. Le corps médical rappelle que l'activité physique peut engendrer des lésions ou même aggraver des pathologies déjà existantes. 

Découvrir tous les conseils...

 

Bien manger pour bien danser - Rencontre avec Sabrina Marnet-Letellier, auteure du Guide nutritionnel du danseur

Une bonne alimentation et la pratique de la danse, notamment la danse classique, ne font malheureusement pas toujours bon ménage. Pourtant, manger sainement est indispensable pour pratiquer la danse de façon intensive, encore plus lorsque l'on veut en faire son métier. Sabrina Marnet-Letellier a publié le Guide nutritionnel du danseur. Avec de nombreux conseils pratiques et des recettes, on y apprend la base d'une alimentation saine (qui peut servir à tout le monde) et les besoins spécifiques du danseur/de la danseuse : être en forme en cours de danse, éviter les blessures ou ne pas manquer d'énergie pendant un spectacle.

Découvrir tous les conseils...

 

Share This Article

Related News

About Author

Amélie Bertrand

Réagissez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial